Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Chicago Med. Saison 1. Episode 18, Chicago Fire. Saison 4. Episode 23, Chicago P.D.. Saison 3. Episode 22

20 Mai 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Chicago P.D, #Chicago Med, #Crit. Sér. : Chicago Fire

Critiques Séries : Chicago Med. Saison 1. Episode 18, Chicago Fire. Saison 4. Episode 23, Chicago P.D.. Saison 3. Episode 22

Chicago Med // Saison 1. Episode 18. Timing.
SEASON FINALE
Chicago Fire // Saison 4. Episode 23. Superhero.
SEASON FINALE
Chicago P.D. // Saison 3. Episode 22. She’s Got Us.


La conclusion de la saison 1 de Chicago Med ne s’est pas faite sans un brin d’émotions. ll n’y avait cependant pas vraiment de cliffanghers. C’est assez logique dans le sens où la saison 2 a été confirmée en février. Il y a aussi de la mise en place pour la saison 2 et les choses sont assez prometteuses, sans que je n’ai nécessairement le besoin de revenir l’année prochaine. C’est l’un des trucs que j’ai un peu de mal à voir car je ne sais pas forcément dans quelle direction la saison prochaine va évoluer et Chicago Med ne m’a pas forcément plus bluffé que ça. L’une des réussites de cette fin de saison est de redonner la série aux personnages. Les personnages sont au centre de ce dernier épisode avec une pointe de médical par dessus tout de même, car ce n’est pas une série médicale pour rien après tout. Les choses vont bien pour Will, l’histoire de Sarah était un peu trop petite mais bien gérée, en somme tous les personnages ont des choses à nous raconter. Même Choi. Et Chicago Med reste alors une série pleine de tendresse. Il y a des tas de choses sympathiques mine de rien, et l’on s’attache facilement à l’univers et aux personnages. Peut-être car finalement chacun des personnages était touchant à sa façon.

Par ailleurs, ce que je ne comprends pas c’est pourquoi l’histoire de Downey et Connor est aussi étrange. Il y a un truc que je n’ai pas forcément compris chez eux même si dans un sens ce n’est pas forcément mauvais non plus. De son côté, Chicago Fire délivre pile poil le season finale qu’il fallait. « Superhero » était parfaitement orchestré pour un épisode de Chicago Fire. Ce que j’ai beaucoup aimé dans cet épisode c’est surtout la capacité de la série à nous offrir de belles histoires, des chroniques de vie touchantes avec l’émotion qui va avec la mort du frère de Jimmy. Accessoirement, retrouver Grant dans le salon avec un couteau dans les mains, on sent le bon petit cliffangher qui débarque et qui ne va pas délivrer grand chose l’année prochaine mais peu importe, ce n’est pas ce qu’il y a de plus important. Grant reste un élément dans cet épisode, notamment car l’on se doute que quelque chose va se passer mais je préfère largement le reste de l’épisode. Surtout que l’on ne sait pas vraiment après qui il en a exactement : Kidd ou bien Severide ? La réponse se fera connaître la saison prochaine. Si je suis producteur de Chicago Fire j’accepte le fait qu’il faut qu’un personnage meurt dans l’histoire, en plus de Grant si ce dernier doit réellement mourir.

Mais ce serait bête de se priver de Grant pour faire un lien avec Chicago Justice. Je pense que ce dernier pourrait très bien être intégré au spin off ou du moins son procès même si cela arrive un peu trop tôt dans la mécanique (Chicago Justice est prévue pour la mi saison à moins qu’une place ne se libère). J’ai du coup préféré l’histoire de Jimmy et Boden. C’était touchant et l’on sent qu’il y a quelque chose que Chicago Fire tente de creuser à sa façon. Les bons sentiments sont bien présents et l’émotion de l’hommage à la fin de l’épisode était parfait. Mais si je comprends Jimmy quand il en veut à Boden, au fond ce n’est pas ce qui va pouvoir sauver son frère. Son frère est mort et il va falloir qu’il aille de l’avant désormais, même si ce n’est pas ce qu’il y a de plus simple pour autant non plus. Nous avons également l’histoire de Dawson qui elle aussi apporte son lot de bons sentiments au milieu. Chicago Fire est très forte car l’on a pu prendre le temps de s’attacher aux personnages au fil des saisons et cela se ressent clairement dans cet épisode. Chicago Fire délivre donc une conclusion à la hauteur des attentes et j’ai envie d’en voir un peu plus. Je serais donc présent l’année prochaine. Et dire que cela fera 5 ans que je regarde cette série, le temps passe vite.

Cela veut dire que j’avais 20 ans quand la série a commencé ! Je me fais vraiment vieux. Enfin, « She’s Got Us » nous prépare à la fin de la saison 3 de Chicago P.D. sans trop en faire. On sent que la série se retient un peu de faire ce qu’elle veut pour en garder dans le dernier épisode. Si je trouve que ce n’est pas une mauvaise chose, le résultat reste surtout correct et dans la lignée de ce à quoi Chicago P.D. nous a habitué. Est-ce que Roman va s’en aller ? On apprend dans cet épisode que ses blessures pourraient être permanentes, ce qui signifie qu’il pourrait bien ne pas retourner dans la rue. Mais qu’est-ce que cela peut bien vouloir dire pour lui ? Apparemment cela veut dire qu’il pourrait bien déménager à San Diego mais il veut que Burgess (aka le meilleur personnage de Chicago P.D. !!) vienne avec lui. Leur relation est encore trop jeune pour que Burgess accepte et de toute façon, je vois mal Burgess s’en aller. Sans cette dernière la série perd un vrai atout. Je sais bien que je ne suis pas le seul à penser que Roman doit partir tout seul à San Diego et ce n’est pas plus mal mais l’on n’est pas à l’abri de surprises… Et si Roman en bougeait pas finalement et restait à Chicago ? Cela pourrait très bien se faire et il aurait alors un rôle au commissariat, derrière un bureau.

Platt - « To be clear, this is not a get well card. It is a see you soon card, cause I got you on the A&A sheets for light duty starting next week. »
Roman - « Ah they still gotta dig these fragments out. »
Burgess - « Oh did you get shot? You haven't mentioned it once. »

Rien ne se passe vraiment dans cet épisode, comme dans les deux épisodes précédents pour Chicago Med et Chicago Fire. Les personnages sont à l’honneur et les cas de chacune des séries ne prennent que très peu de place. L’idée est louable mais Chicago P.D. a besoin de cas policiers alors que les deux autres séries peuvent survivre avec les personnages. Finalement, si la fin de la saison de la série médicale de Chicago était légère comme tout et agréable à suivre, c’est celle de Chicago Fire qui m’a le plus plu. Chicago Med s’est achevée comme une série que je n’ai pas nécessairement besoin de retrouver l’année prochaine si ce n’est pour la continuité entre les 3 séries de l’univers (même si pour le cas ces trois épisodes ne sont pas les plus liés du monde non plus). Et pour Chicago P.D. ? J’attends le prochain épisode, surtout que cet épisode a su donner à Lindsay un peu plus de place. Lindsay était un peu mise de côté ces derniers temps alors que j’aime bien Sophia Bush dans le rôle qui lui incombe ici.

Note : 5.5/10, 7/10 et 6/10. En bref, une fin de saison réussie pour le Chicagoverse. Reste Chicago P.D..

Commenter cet article