Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : DC’s Legends of Tomorrow. Saison 1. Episodes 14, 15 et 16.

22 Mai 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Legends of Tomorrow

Critiques Séries : DC’s Legends of Tomorrow. Saison 1. Episodes 14, 15 et 16.

DC’s Legends of Tomorrow // Saison 1. Episodes 14, 15 et 16. River of Time / Destiny / Legendary.
SEASON FINALE


Le plus gros problème de Legends of Tomorrow est le manque cruel de constance entre les épisodes. Prenons l’exemple de ces trois épisodes qui symbolisent parfaitement ce qui ne va pas dans cette saison. « River of Time » était raté, « Destiny » était brillant, « Legendary » était discutable. Et ces trois épisodes sont censés conclure la saison, ce qui n’était pas la chose la plus facile. « River of Time » est un épisode qui subit une restriction budgétaire, probablement car la série compte garder le budget restant pour les deux derniers épisodes de la saison. Les effets spéciaux, ça coûte cher et je ne pense pas que The CW ait les moyens de grandes séries diffusées sur de plus grands networks. De ce fait, il est plus difficile pour elle de faire des économies en plus car elle reste une série sur des voyages dans le temps avec des tas d’éléments fantastiques. Du coup, une bonne partie de « River of Time » ne fonctionne pas à cause des moyens mis en oeuvre. La série fait des sacrifices dans son budget et cet épisode est loin d’être ce que l’épisode fait de mieux. En se concentrant notamment sur Vandal Savage, Kendra et Carter, l’épisode échoue à préparer le téléspectateur au deux derniers épisodes de la saison.

On se retrouve donc durant une bonne partie de l’épisode à Waverider alors que Rip et son équipe tentent d’arriver au Vanishing Point, la terre des Maîtres du Temps. L’histoire de Ray et Kendra n’est pas spécialement brillante mais tout l’épisode est dans cette situation là, celle d’une série qui ne sait pas forcément dans quelle direction aller mais tente d’y aller malgré tout. Il y a des flashbacks qui ne sont pas nécessaires et qui viennent alourdir un épisode qui n’en avait déjà pas besoin au premier abord. On sent que Legends of Tomorrow cherche à faire dans le remplissage en règle afin de gagner du temps et surtout de l’argent pour le final. C’est dommage de mettre de côté tous les bons aspects de cette série pour se concentrer sur des trucs assez ennuyeux et inutiles. Il y a des tas de trucs que je ne comprends pas, notamment pourquoi Martin et Jax ne fusionnent pas en Firestorm afin de voir si cela a des effets sur les radiations. C’est dangereux pour eux de fusionner alors qu’ils sont sur le Waverider mais pourquoi ne pas tenter. Ou en tout cas faire quelque chose. Le cliffangher de fin est peut-être la seule chose intéressante. Que Rip découvre que les Maîtres du Temps travaillent main dans la main avec Vandal Savage depuis le début est un bon point de départ.

Et « Destiny » en fait bon usage. Nous pouvons déjà commencer par une minute de silence en hommage à Leonard Snart, un bad-boy qui nous manquera cruellement dans Legends of Tomorrow. Si c’est pour moi dire au revoir à l’un des meilleurs personnages de Legends of Tomorrow, la série avait besoin d’air et je pense que se séparer d’un personnage aussi important que celui-ci va être une occasion de donner de la place aux autres et ils en ont sacrément besoin. La mort de Snart dans cet épisode fonctionne très bien, complétant l’aventure du personnage passé de vilain à héros sacrifié. Tout cela permet aussi d’ajouter un peu plus d’enjeux dans une série qui en avait besoin. Il fallait un évènement tragique de cette nature là pour que le téléspectateur n’ait pas l’impression d’avoir perdu son temps car jusqu’à présent, on ne peut pas dire que Legends of Tomorrow ait fait grand chose de véritablement fort ou en tout cas, de véritablement impressionnant. La série a toujours manqué d’enjeux, alors quand « Destiny » arrive, c’est plus ou moins la série que j’attendais depuis quelques temps et qui est en train d’éclore (et ce même si le final n’est pas à la hauteur des enjeux délivrés dans cet épisode).

Cet épisode reste et restera le meilleur de la saison, avec une narration musclée, une structure mieux maîtrisée et quelque chose de visuellement beaucoup plus travaillé. Sans compter que la dynamique personnage est beaucoup plus intelligente. Sara et Snart sauvent donc la journée de tout le monde, tant pour l’histoire de la série que pour les personnages. Wentworth Miller manquera cruellement à Legends of Tomorrow, en grande partie car il n’y aura plus de références meta à Prison Break dans le regard que lui et Dominic Purcell pouvaient échanger à l’écran. Je pense que Legends of Tomorrow ne pouvait pas espérer mieux pour mettre en place la fin de la saison d’autant plus que Legends of Tomorrow démontre ici qu’elle veut être une série audacieuse et fantasque, avec des tas d’idées exubérantes certes pas toujours réussies mais toujours sympathiques malgré tout. « Legendary » est à côté de ça un season finale assez étrange car il n’était pas à la hauteur de l’épisode précédent qui l’a mis en place. L’un des gros problèmes reste le ridicule de l’intrigue centrale de ce dernier épisode. Alors que l’épisode précédent nous introduisait à la menace de la technologie alien Thanagarian, cet épisode nous raconte que cette technologie est ce que compte utiliser Vandal Savage afin de détruire le monde dans trois espaces temps différents, créant ainsi un tremblement de temps qui va ramener la Terre à l’Egypte ancienne.

C’est un peu forcé comme idée et l’ensemble n’est pas toujours très réussi. L’action est présente et de ce fait l’ensemble reste divertissant mais le problème vient bien d’ailleurs et donc de toutes ces intrigues un peu secondaires et du manque cruel de développement du fond de l’histoire. Du coup, tout apparaît un peu trop comme gentillet et propre sans en faire des tonnes. Legends of Tomorrow aurait pu nous conduire dans une direction beaucoup plus intéressante mais c’est loin d’être ce qu’elle fait et c’est regrettable. Ce n’est pas comme si l’on ne s’attendait pas à un épisode brillant, surtout après « Destiny ». La série sait pertinemment que Vandal Savage ne pas réussir à mettre en place sa destruction du monde, car c’est une série et que c’est un vilain et que les vilains ne détruisent jamais le monde entier. Du coup, les enjeux sont beaucoup moins intéressants à mon goût. Même de voir des liens avec l’histoire d’Arrow et la mort de Laurel là dedans n’a pas plus d’impact que ça. Si le deuil de Sara reste une partie que j’apprécie, Legends of Tomorrow n’en fait pas bon usage et cette scène avec son père ne fait qu’empirer les choses tant elle n’est qu’une répétition de ce que l’on a déjà vu dans Arrow. Je me demande si au fond cette scène n’est pas uniquement là pour les fans de Legends of Tomorrow qui ne regardent plus Arrow ou vice versa, on ne sait pas trop.

Finalement, Legends of Tomorrow déçoit sur la fin après avoir délivré un coeur tendre et palpitant.

Note : 4/10, 8/10 et 5/10. En bref, difficile de voir où est-ce que Legends of Tomorrow veut en venir.

Commenter cet article

Sabrina 23/05/2016 19:33

La bonne nouvelle c'est que W. Miller quitte Legends of Tomorrow par ce qu'il a signé pour apparaitre dans plusieurs séries. On retrouvera très bientôt Snart.

2eme bonne nouvelle : Patrick J. Adams joue Rex Tyler, un autre personnage DC Comics.

"3eme bonne nouvelle : le départ de Hawkgirl. J'ai binge watché la seconde partie de la saison et elle n'apporte rien de plus à la série. Ses histoires de cœurs étant assez ennuyantes.
Elle n'a pas le punch de Sarah ou l'autodérision de Mick, ni même l'alchimie de Martin et Jefferson. Est-ce l'écriture du personnage ou bien l'actrice ? Je ne sais pas.