Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Empire. Saison 2. Episode 18.

19 Mai 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Empire

Critiques Séries : Empire. Saison 2. Episode 18.

Empire // Saison 2. Episode 18. Past is Prologue.
SEASON FINALE


Empire est devenue une ombre dans un marécage. C’est une série aussi poisseuse qu’un étang plein de vase et c’est aussi passe partout qu’une ombre. Malgré certaines idées et la disparition potentielle d’un personnage (ou de deux, ou de zéro…), Empire continue son chemin, parsemé d’embuches, vers un genre qui n’est pas celui du soap ou en tout cas pas celui que j’ai à l’esprit mais plutôt de ces séries d’Amérique latine où tous les rebondissements sont permis. Par moment, quand j’ai vu cet épisode il y avait un mélange savoureux de choses que j’aime dans Empire, quand toute la façon Lyon est réunie et qu’elle peut discuter de tout un tas de choses mais aussi un mélange assez peu délicieux de trucs inintéressants et surtout ridicules. Je me suis souvenu notamment de Rubi, une telenovela mexicaine et l’on ne peut pas vraiment dire que cela soit la plus grande qualité de la série pour le moment. Le problème c’est que tout ce qui se passe dans cet épisode est la conséquence d’une mauvaise saison. Des tas de trucs qui n’ont pas de sens, des twists ridicules que l’on enchevêtre sous de belles choses et avec à côté de ça de la musique que l’on a déjà entendu des dizaines de fois dans la série. Pour sauver Empire, Lee Daniels doit faire des efforts. Il doit casser la saison 2, l’oublier, brûler les idées qu’il a eu et tenter de partir sur de nouvelles bases fraîches.

Cet épisode se concentre notamment sur l’une des pires intrigues de la seconde partie de la saison : la chute des escaliers de Rhonda. Si seulement c’était intéressant… sauf que ce n’est pas du tout le cas. Le fait que Anika ait poussé Rhonda est une déception que j’avais déjà donné plus tôt dans la saison. J’aurais préféré que cela soit un tout autre personnage et notamment la mère de Lucious, ce qui aurait presque plus de sens dans le but de protéger son petit fils Andre de cette charogne Rhonda. Anika n’a plus de sens dans Empire et son personnage est d’ailleurs trimbalé de scènes en scènes jusqu’au mariage avec Lucious. Ce mariage est un fiasco car non seulement cela n’a pas l’impact voulu mais en plus de ça, cela risque de rien changer l’année prochaine, même si elle meurt (ce que l’on ne sait pas encore). A la fin de l’épisode précédent, Jamal se faisait tirer dessus et en cinq minutes au d »début de cet épisode, tout est résolu. Il est toujours en vie et son personnage est prêt à faire de la musique différente ? Non, c’est toujours le même Jamal que l’on voit dans cet épisode. Et c’est bien dommage d’autant plus que ce n’est pas comme si Empire était incapable de faire des trucs. Elle l’a démontré l’an dernier.

Tout ce qui se passe autour du père de Lucious n’a non seulement pas de sens mais surtout pas d’intérêt. Les flashbacks alourdissent un épisode qui n’avait vraiment pas besoin de ça. Il n’y a rien de bien intéressant dans cet épisode car rien ne semble coller dans l’ensemble. Hormis la très jolie scène entre Lucious et Cookie alors que cette dernière décide de s’ouvrir à Lucious une nouvelle fois et vice-versa, c’était parfait. Le seul problème c’est que Empire casse tout avec Anika et le mariage avec Lucious juste derrière. Le cliffangher de cette saison ressemble étrangement à celui de la fin de la première partie de la saison 2… autant dire ce qui se fait de pire dans la série. Rhonda et Anika doivent toutes les deux disparaître au risque de me donner envie de prendre une crise de nerfs.

Note : 3/10. En bref, une fin de saison ratée comme la saison dans son intégralité. La série autrefois prometteuse a disparu.

Commenter cet article