Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Fear The Walking Dead. Saison 2. Episode 6.

16 Mai 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Fear the Walking Dead

Critiques Séries : Fear The Walking Dead. Saison 2. Episode 6.

Fear the Walking Dead // Saison 2. Episode 6. Sicut Cervus.


Malgré de bonnes idées, je me suis ennuyé devant cet épisode. Et c’est en grande partie dû au fait que je ne me suis pas encore attaché aux personnages. Ce qu’il y a d’intéressant dans Fear the Walking Dead c’est le fait que la série tente de parler d’autres choses que de zombies. Il y a notamment des histoires de croyances dans cet épisode. L’épisode s’ouvre alors sur un prêtre mexicain qui appelle sa congrégation à faire preuve de courage en ces temps difficiles, qui n’est clairement pas un test de Dieu. Ce que je trouve dommage avec ce bon point de départ, c’est le fait que Fear the Walking Dead ne semble pas creuser grand chose. Cet épisode était en plus de ça titré après un psaume (qui décrit combien Dieu semble être proche et loin d’un voyageur). Le fait que Fear the Walking Dead tente de se concentrer sur la spiritualité est aussi une bonne chose car dans ce genre de situations (celle de l’infection et des zombies), je pense qu’il y a de quoi tenter de se raccrocher à la religion. Dans un monde ruiné comme celui-ci, il faut croire en quelque chose et la religion est une certaine façon de croire en quelque chose. Le fait est que la série ne sait pas faire grand chose de véritablement neuf et c’est vraiment dommage.

Nous voyons aussi pour la première fois Tom Abigail dans le présent, ce qui permet de développer une partie légèrement différente de l’histoire de Fear the Walking Dead. Une partie de l’histoire que j’aime beaucoup mine de rien. L’histoire de la série veut que l’on s’amuse de l’ensemble et franchement, je trouve que le tout fonctionne très bien. Pourtant, on s’ennui terriblement dès que le propos sort un peu du contexte de départ. L’épisode est tellement déconnecté (en tout cas en partie) du reste des épisodes de la saison qu’il n’arrive pas à être aussi efficace que les épisodes indépendants de The Walking Dead se concentrant sur tel ou tel personnage. Le questionnement reste important, notamment sur les actions de chacun et sur l’impact que ce nouveau monde a sur les autres. Mais derrière tout cela, le récit manque parfois d’un peu de fluidité. Si cet épisode est un peu mieux géré que les deux précédents qui préféraient l’action un peu vide à la réflexion, la série n’a pas toujours tout réussi pour autant et c’est bien le problème. Je pense à Celia par exemple. Si cette dernière reste importante et que ses déclarations ont du sens, je trouve que Fear the Walking Dead manque d’une certaine envie de nous surprendre. L’épisode est bon dans le fond mais l’enrobage proposé manque cruellement d’attrait. C’est un peu livide et la narration n’est pas fluide comme elle le devrait.

Finalement, avec la foi de Strand testée cette semaine, Fear the Walking Dead aurait pu faire beaucoup plus de choses. Surtout que la croyance, la religion, la force suprême, etc. ce sont des thématiques vraiment intéressantes dans une série de ce genre là. Le monde post-apolycaptique a toujours brillé par sa capacité à questionner ses personnages mais le résultat est ici un peu différent de ce que j’aurais adoré voir. Accessoirement, parmi les personnages il y a aussi un manque cruel de confiance. ce qui n’est pas plus mal.

Note : 5/10. En bref, le fond est bon mais l’enrobage pas vraiment.

Commenter cet article