Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Game of Thrones. Saison 6. Episode 5.

23 Mai 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Game of Thrones

Critiques Séries : Game of Thrones. Saison 6. Episode 5.

Game of Thrones // Saison 6. Episode 5. The Door.


S’il y a bien quelque chose d’intéressant dans « The Door » c’est la façon dont la série tente d’utiliser l’histoire de Bran. La façon dont l’histoire tente de nous conduire vers ses révélations change de ce que l’on avait pour habitude de voir finalement et ce n’est pas plus mal. On apprend que les Enfants de la Forêt sont ceux qui ont créé les White Walkers, lors d’un rituel sacrificiel impliquant de coincer des gens dans des arbres et glisser une sorte de silex magique dans leur poitrine. Les White Walkers devaient être là pour défendre contre les humains. Le message reste assez intéressant, notamment car il parle de déforestation et du fait que cela mettait en danger les Enfants de la Forêt et c’est ce qui les a conduit à créer cette horreur que sont les White Walkers. Je pense que Bran a appris une leçon importante dans cet épisode, d’autant plus que c’est le premier épisode depuis le début de la série qui met autant en scène Bran et son histoire. A côté, les autres personnages ne sont pas aussi intéressants. C’est assez terrible finalement mais j’ai énormément apprécié cet épisode car il plonge le téléspectateur dans la mythologie de la série plus amplement. La scène finale de l’épisode est tout simplement brillante, peut-être même l’une des plus belles de la saison.

C’est étrange car cette année est vraiment une saison tragique, plus que les autres saisons de Game of Thrones. Dans ce genre de moments je pense vraiment que la tragédie humaine que tente de compter Game of Thrones est d’autant plus impressionnante qu’elle créé constamment quelque chose de terrible. A la fin de l’épisode précédent, il y avait une note d’espoir alors que Daenerys réussissait à s’en sortir. Mais ce n’est pas suffisant pour nous dire que finalement tout le monde est heureux car même du point de vue de Daenerys il y a des choses terribles. Le fait que son plus grand sauveur et serviteur soit malade après lui avoir sauvé autant de fois la vie est quelque chose de terrible. Je me demande ce que Game of Thrones va chercher à raconter autour de lui s’il revient de son voyage. Mais en tout cas, « The Door » n’est pas là pour nous donner véritablement de l’espoir. Bran se retrouve alors au milieu d’une histoire terrible pour lui aussi, où le message reste fort et il est loin d’être le plus heureux du monde. J’aime beaucoup les épisodes qui se concentré sur une partie de l’histoire et pas sur plusieurs en même temps. Le fait est aussi que cet épisode est plus mythologique que les autres. Après l’introduction de la Tower of Joy plus tôt cette année, Game of Thrones revient sur les White Walkers et leur création.

Ces créatures que l’on avait aperçu l’an dernier face à la Nights Watch reviennent donc ici hanter chacun de nos personnages pour notre plus grand plaisir. Du coup, Game of Thrones laisse de côté tout le reste, même si l’on a quelques apparitions de Sansa et des autres. Bran et Meera de leur côté vont être obligés de prendre une décision terrible en parallèle et ainsi laisser Hodor derrière eux. Ce qui veut dire aussi que la mort d’Hodor est à ajouter au nombreuses morts que la série connaît depuis quelques temps. Si au fond la mort d’Hodor n’a rien d’exceptionnel, elle reste importante dans la façon dont Game of Thrones tente de la mettre en scène. Je ne m’y attendais pas du tout et je reste vraiment fasciné par le résultat. On arrive ici à la fin de la première partie de la saison et sincèrement, je dois avouer que j’aime beaucoup le résultat.

Note : 9/10. En bref, un voyage étonnant dans la mythologie de la série.

Commenter cet article

Laurent Fendom 24/05/2016 17:12

Bonjour , je ne sais pas quoi dire de cet épisode...ma première impression, c'est qu'il y a eu 7 minutes de gâché, c'est-à-dire la scène entre Sansa et Little finger qui n'amène rien si ce n'est faire exister le personnage fade qu'est Sansa. On a compris, les scénaristes ont modifié son histoire, ils ont fait d'elle la femme de Ramsey, elle n'a pas supporté cette humiliation et le traitement qu'elle a subi...merci, mais on avait compris. Je n'ai rien contre le personnage de Sansa, mais franchement il va falloir qu'il arrête! La seule chose bien dans la scène c'est la fin quand Little Fingers lui rappel que l'Armée qu'elle a disposition n'est pas la sienne, mais celle de son "demi-frère, c'est-à-dire John. Bref, on a compris Sansa va devenir "seigneur de Winterfel" et avec la folie des scénaristes elle finira peut-être sur le trône de fer a ce rythme ( Je viens de voir X men et son jeu d'actrice ne m'a pas épaté)

La suite de l'épisode est tout autant laborieuse,, on y suit le parcours de cette pauvre Aria Stark qui dans son périple se rend à un spectacle de Guignol, dans lequel les intrigues de la cour sont relaté, ça se regarde mais franchement ça n'avance pas à grand-chose tout comme la suite! Seul point positif, on sait désormais qu'Aria progresse.

J'allais m'endormir quand d'un coup nous sommes passé en mode Zoman avec Bran, en le voyant découvrir que les enfants de la forêt sont capables de créer des marcheurs blancs grâce à une sorte de dague en pierre( corrigez-moi si je me trompe), j'ai bondi et j'étais heureux, car après ce qu'on a vu durant les dix premières minutes, il fallait bien quelque chose d'imprévisible. Par contre, ma déception fut grande, car la scène fut courte.

Ma déception fut de courte durée, car Euron a fait une seconde belle entrée après le meurtre qu'il a commis précédemment, comme dans le livre ce dernier a remporté le titre de Roi, j'étais satisfait. J'ai particulièrement apprécié sa repartie, notamment quand il humilie Théon ( toujours en attente pour sa greffe de pénis) en lui faisant remarquer qu'il soutient la candidature de sa sœur, car il n'a plus de sexe.

La scène qui a suivi était plutôt touchante bien que non pertinente, car on y voit Daenrys et ses sbires...l'un des deux lui déclare sa flamme, mais bon, on avait remarqué qu'il était amoureux celui-là; un peu comme l'autre, elle a donc désormais son armée...bref une scène dont nous aurions pu nous passer, mais qui satisfera les fans de la jeune reine.

J'ai par contre bien aimé l'introduction de la nouvelle sorcière rouge, son interaction avec Tyrion et Varys était excellente, on commence à en savoir plus sur Varys et la magie qui entoure la saga! J'ai particulièrement apprécié l'intervention de Varys c'était plutôt sympa de le voir aussi sec face à cette "fanatique religieuse" pour le paraphraser. Par contre, je ne peux que tirer mon coup de chapeau a cette dame, car elle a su laisser Varys bouche bé en lui parlant de son passé. Elle me plait deja cette soricére !!!

Le clou du spectacle c'est tout de même cette scène dans laquelle nous voyons Bran au milieu des marcheurs blanc, c'est excellent, vivement qu'il développe ses pouvoirs de Zoman! Vivement qu'il nous en apprenne plus avec ses visions. Enfin un peu de danger est de l'action pour Bran! Les choses vont sérieusement s'accepter ! Dommage qu'une fois de plus son intrigue n'est pas plus développée dans l'épisode ! J'aurais signé de suite si les scénaristes nous avaient mis moins de Sansa et Aria pour plus de scènes avec Bran !

Sinon, j'aimerais voir plus de John et moins de Sansa ! Sansa qui s'improvise "chef de guerre " ça ne passe toujours pas !

Faire revenir John comme figurant ça ne le fait pas , j'espére qu'on le verra plus.

J'ai particulièrement apprécié la fin de l'épisode, je trouve dommage qu'on perde encore un loup, par contre nous avons eu la réponse concernant l'état mental d'Hodor, prénom qui veut en fait dire " Hold the door" et qui bug ! C'est sa mort qui a provoqué son état de simple d'esprit !En tout cas, ça donne beaucoup de perspective sur l'influence que peuvent avoir les Zoman sur le passé et le futur.

Bilan, un épisode qui commence vraiment avec le POV de Bran, des POV comme ceux de Sansa, Aria, Daenys dont nous aurions pu nous passer! Les zomans, les marcheurs, les enfants de la forêts Bran et Hodor ont fait remonter mon aprpéciacion de l'épisode

vts 23/05/2016 20:14

D'ailleurs je n'ai pas compris un truc si quelqu'un peut m'éclairer : Bran prends possession du corps de Wilys (=Hodor petit) mais il prends possession de son corps dans le présent pour s'enfuir de la grotte mais il est dans le passé et il "grille" son cerveau à ce moment là. Admettons que l'action de s'enfuir de la grotte se passe aujourd'hui 23/05/16 comment est ce possible qu'Hodor ait le cerveau grillé bien avant qu'ils s'enfuissent de la grotte et donc bien avant que Bran ne prenne possession du corps de Wilys ?
Je pense que normalement Hodor aurait dû avoir le cerveau grillé qu'à partir de ce moment là comme conséquence de la visite de Bran dans le passé or cette conséquence existait déjà avant même la visite de Bran dans le passé, je vous ai perdu ? ^^

Merci d'avance ;)

Daniel 25/05/2016 00:07

Afin de contrôler Hodor dans le "présent", Bran (qui est dans le passé) se connecte à Hodor jeune. Il créé ainsi un lien entre les 2 Hodors et lorsque le vieux Hodor meurt en tenant la porte, le jeune Hodor a son cerveau gillé : sa vie continue mais il ne peut plus dire que "Hodor". Comme l'a dit Laurent Fendom, d'autres films ont développé ce concept comme "La Jetée" ou son remake "L'armée des 12 singes".
Sinon, encore un super épisode de GOT. Cette saison envoie du lourd !!

Laurent Fendom 24/05/2016 17:19

Bonjour,En fait c'est un paradoxe temporel qu'on a déjà pu voir dans d'autres oeuvres. Ici un événement du "présent" à une influence sur le passé, car Bran utilise ses pouvoirs dans le passé qu'il peut influer, cela comme nous avons pu le voir avec la scène où il appelle son père qui semble l'avoir entendu, mais qui ne le voit pas. Il vaut donc mieux ne pas trop vous prendre la tete.

vts 23/05/2016 16:10

Des passages un peu long, inutile et ennuyeux.
Je mettrai 6.5/10 notamment car les 10 dernières minutes sont pas mal

vts 24/05/2016 20:34

Oui je réfléchis trop parfois je vais laissé tomber :)