Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Grimm. Saison 5. Episodes 20, 21 et 22.

22 Mai 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Grimm

Critiques Séries : Grimm. Saison 5. Episodes 20, 21 et 22.

Grimm // Saison 5. Episodes 20, 21 et 22. Bad Night / The Beginning of the End (Part I) / The Beginning of the End (Part II).
SEASON FINALE


Alors que la saison 6 n’aura que 13 épisodes (ce qui dans un sens n’est pas plus mal pour muscler les intrigues), ces trois derniers épisodes de la saison 5 sont comme une sorte de synthèse de ce que la série fait de mieux. Tant du point de vue de Renard, de Wu, de Nick, de Eve, d’Adalind des autres, tout fonctionne. De toute façon, même si la série a déçu par moment cette année, elle ne reste pas moins une série policière fantastique procédurale qui doit remplir 22 épisodes par an. Par chance, l’année prochaine elle va pouvoir abandonner certains cas de la semaine pour muscler l’ensemble dans seulement 13 épisodes. Avec 9 épisodes en moins, Grimm va devoir changer un peu sa forme et je crois que la fin de cette saison est parfaite pour nous donner envie de revenir l’année prochaine. « Bad Night » est une belle entrée en matière, une fa!on assez intelligente de nous plonger petit à petit dans le season finale. Ce n’était pas ce qu’il y avait de plus facile au premier abord mais je suis heureux de voir le résultat. C’est un épisode qui mélange pas mal d’intrigues différentes de la saison et qui parvient à les lier les unes avec les autres de façon plutôt intelligente. Avec Black Claw prêt à mettre en oeuvre son plan et la Team Grimm à son désavantage, toutes les pièces sont présente pour que l’action prenne réellement forme.

Et elle prend forme. La série choisit les bons éléments avec les enjeux les plus intéressants. Chacun des personnages joue un rôle important, nous préparant petit à petit à en voir beaucoup plus. Certaines révélations sont assez étranges dans un sens comme celle de Hank et sa femme par exemple. Je dois avouer que je ne m’attendais pas forcement à ce que cela prenne cette forme là mais Grimm vient démontrer encore une fois qu’elle est capable de créer des choses originales à sa façon. Jusqu’au moment où elle se retrouve dans le bunker d’Eve et de la Team Grimm, avec en parallèle Sean Renard qui devient le Maire de Portland, créant forcément encore un peu plus de choses pour nous donner envie d’enchaîner directement avec le double épisode final. L’épisode prépare le terrain sans jamais laisser tomber les acteurs ni le téléspectateurs car ce dernier reste tout de même le plus important de tous. Le passé de Rosalee, de Hank, de tout le monde revient hanter chacun des personnages ce qui permet à Grimm de prendre enfin la route qu’elle méritait. Black Claw continue d’utiliser ses connections contre la Team Grimm, ce qui permet réellement de voir les choses d’une perspective complètement différente. La place de Renard notamment dans toute la fin de la saison est parfaite.

Non seulement par rapport à Adalind (et finalement Renard a le don de voler les femmes de Nick… après Juliette et maintenant Adalind… il ne faut pas déconner il a un complexe d’infériorité ce n’est pas possible autrement). « Bad Night » a aussi l’avantage de mixer tout un tas de choses intelligemment ce qui est une très bonne chose. Le double épisode final est une vraie synthèse de ce que j’adore dans Grimm. Il y a tout ce qu’il fallait pour faire de cet épisode une vraie réussite. Rien ne manque alors que l’on sent que la série nous prépare petit à petit à sa conclusion. Car oui, on a l’impression par moment que ce double épisode est ce que Grimm a fait de plus grand, de plus gros, de plus brillant en guise de season finale. Il aurait presque fallu terminer la série sur cette belle note mais je fais confiance aux scénaristes qui démontrent années après années leur capacité à se renouveler qui dépasse bien d’autres séries du genre. Cette saison est en tout cas très loin d’être comme les autres. Après « Cry Havoc », la série a exploré des intrigues plus sombres, et des points de vue différent sur les personnages. Notamment Wu dont l’évolution s’est créée petit à petit dans la seconde partie de la saison depuis sa transformation en loup garou. Par ailleurs, ce double épisode est le premier double épisode de toute l’histoire de Grimm. En tout cas, décrit en tant que tel.

On assiste alors a une sorte de film d’une heure et quart (voire de 2h si l’on inclus l’épisode précédent que j’ai suivi et dont l’épisode 21 est la suite directe) avec son lot de surprises mais également de brillants moments. Même si cet épisode est double, il ne nous donne jamais l’impression d’être trop long ou d’étirer des tas d’intrigues. De plus, l’évolution de ces deux épisodes est beaucoup plus drastique que les autres. On a l’impression que Grimm a complètement changé de ce que l’on voit habituellement et c’est une excellente nouvelle. La première partie prépare le terrain à un vrai combat final. Hank est arrêté (enfin, kidnappé), Adalind se pose des questions (ce qui dans un sens n’est pas plus mal) et mine de rien quand elle est transformée en une sorte de statue de pierre j’ai adoré. La série est vraiment forte dans sa façon d’utiliser chacun des personnages. Par ailleurs, a mort de Martin Meisner, membre de la Résistance et du Hadrian’s Wall fait sens. La façon dont il meurt aide également Grimm à partir dans une direction d’autant plus sombre, de passer un peu plus du côté du genre horrifique alors que Conrad a une occasion de montrer ses pouvoirs. Conrad est un personnage vraiment intéressant et c’est peut-être pour cela que j’adore ce vilain.

Surtout que l’on se retrouve vraiment face à un film d’horreur, un double épisode qui passe du terrain fantastique à quelque chose de beaucoup plus sombre en assez peu de temps. L’élection de Renard est une bonne piste pour la suite de la série et Grimm ne ressemble plus du tout à ce qu’elle était encore l’an dernier. La série a beaucoup changé cette année et en bien. Elle a laissé de côté son côté stagnant et répétitif afin de développer des intrigues complètement différentes. Finalement, au travers de ces trois épisodes nous avons la synthèse parfaite de ce que cette saison est de mieux. Finalement, Grimm termine sa saison plus ou moins quand elle a commencé, avec une anarchie se mettant en place.

Note : 10/10. En bref, aucune fausse note dans ce brillant triptyque d’épisode concluant une très bonne saison de Grimm.

Commenter cet article