Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Heartbeat. Saison 1. BILAN.

27 Mai 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Heartbeat

Critiques Séries : Heartbeat. Saison 1. BILAN.

Heartbeat // Saison 1. 10 épisodes.
SERIES FINALE


Heartbeat a connu moult problèmes. En effet, au départ la série devait débuter à la rentrée et finalement à cause de la grossesse de Melissa George, le lancement a été repoussé à la mi saison. Elle a alors été remplacée par Chicago Med qui a connu un joli succès. Passer après une franchise n’était pas facile, surtout qu’au fond Heartbeat joue plus ou moins sur le même créneau : du médical, des relations entre les personnages, des bons sentiments, des cas de la semaine, etc. En somme, il n’y a rien de bien original et il n’y avait pas forcément beaucoup plus de ça que ça pour Heartbeat dans le coeur des téléspectateurs qui ont décidé de bouder la série. Je ne peux pas en vouloir au public de ne pas avoir été au rendez-vous. La série n’est pas arrivé à être aussi accrocheuse qu’elle aurait dû l’être. Je m’attendais à une série capable de briser un coeur, comme le titre de la série le suggérait mais rien de bien émouvant. Mais la série est fade comme tout, familière à souhait, et les personnages manquent cruellement de relief. A commencer par le Dr. Pierce Harrison. Dave Annale n’a jamais été le meilleur atout d’aucune série dans laquelle j’ai pu le voir. Je me souviens de Red Band Society où il m’avait terriblement déçu.

Je pense que la vague médicale n’a pas besoin d’autant de nouveautés chaque année. Il y a eu Code Black qui s’est avérée être une bonne surprise, puis Chicago Med qui derrière ses défauts a su s’affranchir de Chicago Fire afin de devenir un objet touchant et différent. Mais Heartbeat n’arrive pas à décrocher les étoiles, en grande partie car l’héroïne n’est pas suffisamment originale. Alex Pantierre a l’avantage d’être une femme, d’être inspiré d’un vrai personnage, mais au delà de ça je trouve que l’ensemble reste un peu faiblard. Je pense que le Dr. Kathy Magliato sera probablement déçu de voir une adaptation aussi ridicule et pleine de cliché de sa vie. Melissa George n’arrive pas à donner de l’ambivalence à son personnage. On a l’impression de voir une version essorée de toutes les héroïnes de séries médicales. On retrouve alors un peu de Grey’s Anatomy édulcoré, des tas de trucs qui tentent de donner de la personnalité à l’héroïne (sûrement hérités de l’histoire vraie de Kathy Magliato mais il n’y a rien de plus). Heartbeat ne fait donc rien à part créer des comparaisons avec Grey’s Anatomy. Je pense que si l’on met Cristina Yang et Izzie Stevens dans un mixer, nous avons le personnage d’Alex et bien que l’idée sur le papier sont bonne, c’est à l’écran un désastre.

Alex est en plus de ça tous les poncifs d’un genre qui a déjà éculé tellement de choses différentes. Je pense que le problème vient de l’ensemble car derrière se cache aussi de bons trucs ou en tout cas des trucs qui fonctionnent. Notamment les cas de la semaine. Ils n’ont rien d’exceptionnel mais cela fonctionne comme tout bon cas de la semaine classique. Certes, certains ressemblent à de la comédie légère (notamment le cold open du dernier épisode de la saison avec les strip-teaseurs) mais au delà de ça, la série sait rester légère quand il faut et médicale quand il faut. C’est une qualité mais Heartbeat ne renouvelle malheureusement rien du tout, quitte à perdre complètement les téléspectateurs. L’oeuvre de Kathy Magliato s’appelle Heart Matters, comme quoi le coeur compte. Dans un sens médicale comme dans un sens beaucoup plus métaphorique je trouve que cela a pas mal de sens. En tout cas, les scénaristes ont bien compris qu’il fallait du coeur. C’est juste que le résultat n’est pas à la hauteur de mes attentes. Ainsi, Heartbeat est donc une série médicale de plus dont le public n’avait pas besoin. J’ai eu espoir à certains moments que cela puisse devenir intéressant, comme Mercy (NBC) a pu l’être il y a quelques années par exemple dans un registre similaire mais non.

Note : 3.5/10. En bref, des clichés et des personnages assez fades se cachent dans une série manquant cruellement d’ambition. Reste alors les cas de la semaine qui, sans être exceptionnels, trouvent un sens malgré tout.

Commenter cet article