Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Outlander. Saison 2. Episodes 3 et 4.

7 Mai 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Outlander

Critiques Séries : Outlander. Saison 2. Episodes 3 et 4.

Outlander // Saison 2. Episodes 3 et 4. Useful Occupations and Deceptions / La Dame Blanche.


Ce qui permet à Outlander de ne jamais tomber dans quelque chose de trop conventionnel c’est le fait que la série soit pleine empathie avec ses personnages grâce à leurs émotions, leurs désirs et leurs peurs. On s’attache alors à cet ensemble et le tout pour le meilleur bien évidemment. C’est une série d’aventures, d’action, mais surtout de romance. Les scénaristes prennent le temps de développer leurs histoires et les personnages avec beaucoup de complexité mais aussi de volupté. La série prend son temps c’est toujours fait de façon intelligente, cela ne nous donne jamais l’impression d’être trop long, trop ennuyeux, c’est juste introspectif. En prenant le temps de développer la pensée des personnages, la série parvient à montrer les parties de l’histoire qui sont les plus enfouies et difficiles à voir en dehors de l’action et du spectacle qui enrobe le tout. Dans « Useful Occupations en Deceptions », Claire et Jamie tentent toujours de travailler sur leur mission de changer le futur. Mais plutôt que de se concentrer sur ce qui se passe réellement, l’épisode explore ce que les personnages ressentent par rapport à ce qui se passe. Claire se sent inutile. Sa vie est devenue trop conventionnelle, elle est devenue trop conventionnelle.

Pour une femme dans le 18ème en France, elle n’a pas accès à l’espace où la plupart des choses se jouent. Claire n’est pas faite pour la vie de société de toute façon, elle aime mettre ses mains dans le cambouis et se les salir. Alors quand une opportunité se présente à elle d’être volontaire dans un hôpital de charité en ville, elle saute sur l’occasion. L’épisode se concentre alors sur la pensée de Claire et tant l’écriture que la performance de Caitriona Balfe parviennent à capturer la transformation qui s’est opérée après qu’elle ait travaillé à l’hôpital. Les sentiments de Jamie sont eux aussi importants. Quand il apprend que Claire est dehors en train d’aider des gens pauvres, il ne va pas être le plus heureux de tous, l’accusant de mettre le bébé en danger. Même si Jamie apparaît dans ce genre de moments un peu comme un con, il reste cohérent dans ses reproches qui ne sont pas si étranges que ça. Il est là et tente d’arrêter une rébellion car il pense que Claire a raison car cette dernière connaît le futur. Mais Jamie n’en veut pas nécessairement à Claire. Il lui envoie juste toute sa colère. Louise de son côté apporté un poil d’humour dont la série a besoin ce qui est une bonne chose. Cet épisode est riche en émotions mais il y a aussi des tas de séquences plus aventureuses qui permettent de faire avancer l’histoire.

Jamie engage un pickpocket afin de l’aider à voler une lettre qui doit être adressée au prince et au roi, celui et Martagh vont par la suite copier et re-sceller. L’action de ce point de vue là fonctionne et apporte un petit truc en plus au milieu de très belles choses que Outlander maîtrise depuis maintenant un bon bout de temps. De son côté, « La Dame Blanche » est complètement différent. Quelqu’un fait de son mieux pour détruire Claire et le suspect numéro un pour le moment c’est le comte St. Germain, celui dont Claire a détruit le bateau à cause d’une grippe dans le premier épisode. Il passe son temps dans cet épisode à jouer le suspect idéal et à être égal à la façon dont il a été introduit depuis le début dans la série. Le côté mystérieux de St. Germain permet de proposer au téléspectateur une différente vision des choses. Au début de l’épisode, Claire tombe malade d’un poison pas vraiment offensif. Plus tard, elle et Mary sont attaquées par des hommes masqués sur le retour à la maison. L’un des assaillants viol Mary et Claire, bien que physiquement saine, reste touchée psychologiquement par ce qui s’est passé. Le viol est quelque chose de complexe car dans pas mal de séries, ils ont par la suite eu énormément de mal à gérer les conséquences. Pour prendre un exemple assez proche de Outlander je pourrais parler de Reign où le viol de son héroïne a complètement cassé la série.

Ce n’est cependant pas la première fois que Claire doit faire face à la menace du viol et pour le moment Outlander parvient à faire des choses particulièrement intelligentes. La scène de sexe de Jamie et Claire est une façon de reconnecter deux âmes qui étaient en train de s’évader l’une de l’autre. Claire est enceinte et la sexualité entre les deux a beaucoup changé. Ce n’est pas comme dans la saison 1 dirons nous mais Outlander continue de trouver une façon bien à elle de mettre en scène la sexualité comme quelque chose de vraiment important. Il y a de toute façon une vraie alchimie lors des scènes de sexe entre Claire et Jamie qui fait que l’on ne va ça nulle part ailleurs. Mais quelque chose change chez Jamie quand Claire lui dit que Randall est toujours en vie. Ce n’est pas la réaction qu’elle espérant : Jamie ne tombe pas dans le désespoir ou l’agonie. Finalement, ces deux nouveaux épisodes de Outlander parviennent à nous plonger au coeur des problèmes avec beaucoup d’efficacité. C’est intelligent et soigné, tout en restant tendre et touchant. La série reste aussi somptueuse de par un accent mis sur la mise en scène et la construction des décors.

Note : 10/10 et 8/10. En bref, deux épisodes très différents.

Commenter cet article