Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Person of Interest. Saison 5. Episode 2.

10 Mai 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Person of Interest

Critiques Séries : Person of Interest. Saison 5. Episode 2.

Person of Interest // Saison 5. Episode 2. SNAFU.


Si la Machine a survécu dans l’épisode précédent, cela ne pouvait pas se faire sans quelques dommages collatéraux. Dans un premier temps, elle est dans l’incapacité de reconnaître visage de chacun. C’est quelque chose d’important mais qui est surtout mis en scène de façon très cocasse dans cet épisode. C’était une bonne façon d’ouvrir les hostilités pour nous donner envie d’en voir encore plus. Afin de faire fonctionner correctement la Machine, cette dernière a besoin de puissance de calcul supérieur à celle de Playstation 3. Mais cet épisode analyse aussi chacun des personnages. On apprend donc des choses et surtout, on voit la série faire le bilan de manière plutôt intelligente. J’ai de ce fait beaucoup aimé à la fois la séquence et le fait que cela ne soit pas si facile que ça de remettre cette fameuse Machine sur pied. Après tout, elle a subit pas mal de changements et d’opérations au fil de ces deux épisodes. Le but maintenant est de vérifier qu’elle est de nouveau capable de sortir des numéros. Le seul problème c’est qu’elle est incapable de savoir dans quel espace temps elle se trouve, dans le passé ou dans le présent ou dans le futur. Du coup, je trouve vraiment intéressant de creuser encore une fois ce que représente cette Machine et la place qu’elle a dans le monde. Ce qu’elle aurait pu éviter et ce qu’elle pourrai bien faire pour tenter de mettre Samaritan au pied du mur.

Reese a tué 62 personnes en dehors de ceux qu’il a tué au fil des saisons de Person of Interest, Fusco a un sale passé, Root était une tueuse et une ancienne ennemie de la Team Machine et Finch a tué la Machine plusieurs fois en effaçant sa mémoire. Je trouve intéressant ce portrait que la Machine fait de chacun des personnages que l’on aime, tentant de les montrer sous des jours beaucoup moins avantageux. C’est une belle occasion de faire des choses différentes et de proposer un peu plus. Si l’on voit tout le monde dans la Team Machine comme des héros, Person of Interest tente de démontrer que les choses sont beaucoup plus compliquées que l’on ne pourrait bien l’imaginer au départ. Et ce n’est pas plus mal surtout que cela fonctionne même très bien. J’ai bien aimé les références à de précédents numéros, ce qui permet de faire écho aux précédentes saisons de Person of Interest. Pour une saison finale, c’est un choix intelligent que de revenir sur le passé, de faire jouer la nostalgie et l’attachement du téléspectateur envers les personnages et l’univers même de la série. Cet épisode n’est pas aussi brillant que le précédent, peut-être aussi car ce n’est pas une montagne russe laissée en roue libre, mais l’épisode creuse d’autres aspects tout aussi intéressants de la saison, permettant ainsi d’aller de l’avant.

Note : 8/10. En bref, la série poursuit l’ascension de sa dernière saison.

Commenter cet article