Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Scandal. Saison 5. Episode 20.

6 Mai 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Scandal

Critiques Séries : Scandal. Saison 5. Episode 20.

Scandal // Saison 5. Episode 20. Trump Card.


Je pense que cette saison 5 de Scandal pourrait être rebaptiser « Comment perdre foi en une série en une saison ». Rien ne fonctionne plus dans cette série et la lassitude du téléspectateur se fait de plus en plus ressentir. Scandal ne créée plus l’événement et n’arrive même pas à transformer certaines idées en élans narratifs qui pourraient clairement sortir la série de cette torpeur dans laquelle elle est entrée. « Trump Card » n’est au fond pas totalement raté, mais disons qu’il est dispensable, ennuyeux et bien trop inutile pour réellement nous donner envie de plonger dans les deux derniers épisodes de la saison. Alors que Kerry Washington est de nouveau enceinte et que la prochaine saison ne comportera que 16 épisodes (pourquoi en pas inclure sa grossesse à l’écran ? je me le demande), j’espère sincèrement que Shonda Rhimes va apprendre de ses erreurs et tenter de faire des trucs complètement différentes avec moins d’épisodes. En effet, avec 6 épisodes en moins, ils vont pouvoir resserrer les intrigues et éviter de nous offrir des épisodes comme celui-ci, ni bon, ni mauvais, juste banaux et sans saveur. Il n’y a pas de valeur ajouté dans cet épisode et il ne semble même pas préparer intelligemment le terrain pour la suite de la série. Un comble mais un problème qui dure depuis beaucoup trop longtemps cette année.

La ressemblance d’Hollis Doyle à un certain candidat à la Présidence est totalement assumée dans cet épisode puisque le titre du dit épisode fait directement référence à ce Donald Trump que l’on connaît tous désormais comme un raciste, xénophobe, islamophobe, et on ne sait quoi d’autres encore. Quoi qu’il en soit, ce nouvel épisode de Scandal n’arrive même pas à redonner à Olivia la place qu’elle a toujours eu dans la série : celle de l’héroïne. Après son coup de chaise il y a trois épisodes de ça, je m’attendais à ce que Scandal utilise ce jump-the-shark pour remettre Olivia au centre de l’histoire et ainsi changer un peu de ce que l’on avait pour habitude de voir de consternant dans cette série jusqu’à présent. Mais non, ils sont retombés directement dans leurs travers. Certes, Olivia fait encore son boulot et les personnages de la série sont toujours dans les parages mais au delà de tout ça il se cache une vraie vacuité des choses. La série tente de se reposer sur certains effets de style comme avec Hollis Doyle qui est plus là pour être une mauvaise parodie trop sérieuse de Trump qu’être un personnage réellement intéressant. Les élections c’était pourtant une bonne façon de sortir de la mouise dans laquelle Scandal est actuellement mais non, elle ne fait rien de tout ça. Du coup, je me demande vraiment à quoi pourrait ressembler la suite de la saison (même si je n’ai même plus envie de le découvrir).

En effet, Scandal m’a tellement dégouté d’elle-même qu’elle n’arrive même plus à nous donner envie d’autre chose. Je voulais être surpris, mais rien ne se passe. C’est comme attendre à la gare un train qui ne viendra jamais à nous.

Note : 4/10. En bref, cet épisode n’était pas une tare et pourtant, cette ambiance de série je m’en foutiste de ce qu’elle est en train de devenir laisse forcément au spectateur une sale impression de l’ensemble.

Commenter cet article

beryouss 07/05/2016 19:42

oui vraiment je vois que votre critique est objectif , car la serie scandal
a sorti du panache d'une série formidable au debut et rentre dans l'ennuie , alors avec une telle prestation Scandal finira par être classé dans les oubliette....

Fatou 06/05/2016 22:42

Merci pour ta critique. Comment fais tu pour continuer à suivre cette série. J'ai arrêté la saison dernière vers le 415 je crois, et ce après les tergiversations de Liv et un énième monologue de Papa Pope...
Du coup, je suis à travers des résumés et des commentaires. Bref, j'ai l'impression que Liv est devenue un personnage détestable. Pire que Meredith ou d'autre perso principaux de séries US. Elle semble imbue d'elle même, indécise et très judgemental.
Tu confirmes?