Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Stitchers. Saison 2. BILAN.

28 Mai 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Stitchers

Critiques Séries : Stitchers. Saison 2. BILAN.

Stitchers // Saison 2. 10 épisodes.
BILAN


Quand ABC Family… Freeform a renouvelé Stitchers l’an dernier, je dois avouer que je suis posé énormément de questions. Notamment sur la capacité de la série de changer en saison 2 et de proposer des choses légèrement différentes pour casser la mécanique rouillée. Stitchers reste cependant une série old-school, façon années 90 et très procédurale mais porte cette année un intérêt un peu plus soutenu aux personnages secondaires. En parvenant à humaniser Kirsten et ce n’était vraiment pas gagné d’avance. Stitchers est la première série procédurale de Freeform et la série a mis énormément de temps à trouver un ton, et de quoi développer les personnages en parallèle bien évidemment. A la fin, la saison 1 délivrait des perspectives intéressantes pour la suite de la série, même si je n’étais pas sûr et certain de revenir. Avec la saison 2, Stitchers est capable de prendre un peu plus de risques. Nous savons déjà ce que Kirsten cherche et qu’elle apprend toujours ce que le programme Stitchers est réellement, ou en tout cas le réel but qu’il y a derrière. Cette nouvelle saison nous offre donc de nouveaux challenges pour les réponses que l’on attend toujours. Kirsten doit gérer des choses plus fortes émotionnellement et ce même si l’actrice (et le casting) ne s’est pas vraiment amélioré. Du coup, on a encore un peu de mal à croire à une bonne partie des trucs que l’on nous raconte.

C’est une erreur qui a toujours été là et Stitchers ne change pas du jour au lendemain. La saison offre de belles perspectives du point de vue de ses personnages mais j’aurais justement adoré que cela soit un peu plus différent. Ce n’est pas que Emma Ishta soit quelqu’un de détestable c’est juste que l’actrice est un peu fade. Au delà de Kristen, nous avons droit à des intrigues supplémentaires pour développer l’histoire des personnages secondaires comme Linus, Camille, Fisher et Maggie. C’est une très bonne nouvelle et la Team Stitchers est donc complètement différente cette année de ce qu’elle était l’an dernier. Cela ne veut pas pour autant dire que c’est meilleur, c’est surtout différent. Même Cameron a quelques squelettes dans le placard et je dois avouer que c’est une très bonne chose. En se concentrant beaucoup mieux sur les relations entre les personnages, Stitchers se sort un peu de sa mécanique pompeuse des débuts. Des choses se passent entre nos scientifiques, développeurs et agents préférés. Oui, nous avons vu pas mal de relations se développer avec du potentiel durant la première saison mais il ne fallait pas trop en demander de la part de Stitchers non plus.

Si la première saison était une saison d’introduction, la saison 2 est plutôt une saison de réflexion. La série passe maintenant du temps à regarder comment les personnages peuvent grandir ensemble, et aussi se séparer à leur façon. Bien entendu, ils ne vont pas rester que sur Kirsten. Camille prend presque la place de Kirsten dans la saison 1, car elle est maintenant celle qui est plus ou moins émotionnellement écartée du groupe. Il est donc intéressant de voir la dynamique de l’équipe de Stitchers changer complètement alors que les relations évoluent et se désassemblent par la même occasion. Stitchers a réussi à faire des choses beaucoup plus intéressantes cette année par rapport à la saison 1. Pendant presque toute la durée de la première saison, Stitchers avait du mal à se trouver une thématique et à en faire quelque chose de vraiment fort derrière qui puisse donner envie de revenir. L’issue de la saison 1 ne m’avait pas plus donné envie que ça de revoir les personnages, d’autant plus que la personnalité de chacun n’était pas spécialement brillante et/ou bien développée. La saison 2 prend plus de temps pour les personnages et délivre ainsi quelque chose de légèrement différent. En cassant la mécanique de la saison 1, Stitchers parvient donc à se renouveler intelligemment.

Note : 5/10. En bref, en creusant la personnalité de chacun des personnages et en s’éloignant de la mécanique de la saison 1, Stitchers s’émancipe pour le bon. Cependant, certaines erreurs subsistes, notamment à cause d’un casting toujours pas folichon.

Commenter cet article