Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Supernatural. Saison 11. Episodes 19 et 20.

7 Mai 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Supernatural

Critiques Séries : Supernatural. Saison 11. Episodes 19 et 20.

Supernatural // Saison 11. Episodes 19 et 20. The Chitters / Don’t Call Me Shurley.


Les histoires se déroulant dans des petites villes des Etats-Unis, c’est bien souvent ce que j’adore le plus dans Supernatural. C’est souvent le cas dans ce genre de séries de façon beaucoup plus globale, ce qui est une très bonne chose puisque « The Chitters » nous raconte l’histoire de cette petite ville du Colorado où, tous les 27 ans, il y a des disparitions étranges. Après « Hell’s Angel », la série continue les cas de la semaine alors que l’on aurait pu croire le contraire mais peu importe, car cet épisode n’était pas mauvais. Dispensable oui, mais divertissant. Le fait que nos frères préférés ne sachent pas trop à qui ils ont à faire permet d’apporter un peu de nouveauté dans une série qui a bien du mal à se renouveler et proposer des choses véritablement différentes quand il s’agit de répéter des schémas et celui de Supernatural répète déjà des trucs vus précédemment. En nous présentant aussi par la même occasion de nouveaux personnages, Supernatural parvient à élargir les horizons en vue de la fin de la saison (et de la prochaine saison). Je me demande bien comment la série peut durer si elle reste trop statique ou bien si elle ne parvient pas à nous trouver de nouveaux personnages que l’on pourrait retrouver prochainement.

L’erreur c’est presque de tous les tuer au fur et à mesure. Pour en revenir à cet épisode, Jesse et Cliff, les deux chasseurs, sont des personnages bien sympathiques. Cet épisode souffre par moment d’un léger problème du point de vue de sa narration mais ce n’est pas ce qu’il y a de plus important. « The Chitters » permet donc de s’impliquer émotionnellement dans l’histoire ce qui dans un sens n’est pas plus mal. La série a besoin de nouveaux alliés et même si Jesse et Cliff ne sont pas forcément ce que Supernatural a fait de mieux, je trouve qu’ils sont les bienvenus dans cet épisode. La série continue avec cet épisode à tenter des tas de choses que l’on a donc l’impression d’avoir déjà vu auparavant ce qui est un léger problème à mon humble avis. Cependant, « Don’t Call Me Shurley » permet dans un premier temps le retour de Chuck (incarné par Rob Benedict, vu notamment dans « Fan Fiction » la dernière fois qu’il est apparu dans Supernatural). Ce que l’on apprend (et qui n’est pas nécessairement une si grande nouvelle que ça) c’est que Chuck est Dieu. Mais le but de l’épisode est de définir le personnage de façon un peu plus intéressante et surtout de le placer un peu mieux dans le contexte de cette saison. Parce que cet épisode est mythologique jusqu’au bout, c’est l’occasion en or pour faire revenir Metatron.

Proche de Chuck et donc de Dieu, ce personnage est un personnage important dans cette histoire. J’ai trouvé l’ensemble assez intelligent et la série a su utiliser le personnage comme il se doit. Accessoirement, le retour de Metatron est assez logique dans son ensemble. La confrontation entre Dieu et Metatron est une belle occasion de rappeler ce à quoi semble servir cette saison dans son utilisation du personnage de Dieu. Chuck n’était pas Dieu programmé dans mon esprit mais c’était un personnage qui avait les capacités de l’être. De plus, il fallait bien que Dieu soit quelqu’un que l’on connaît alors Chuck est le bon personnage parmi tous. Cet épisode est tout ce dont Supernatural avait besoin afin de se remettre dans le bain et préparer les deux derniers épisodes de la saison. Je dois avouer que j’ai assez hâte de découvrir la suite de la saison et ce que Supernatural peut véritablement introduire de neuf à sa façon. Quoi qu’il en soit, l’une des meilleures idées que Supernatural ait pu avoir c’est donc cet épisode, pour préparer le terrain. Si j’avais un peu perdu foi avec l’épisode précédent, je dois avouer que le retour de Chuck était un enchantement. Tout d’un coup j’ai repris confiance en ce que Supernatural pouvait m’offrir et je serais plus heureux que jamais à l’idée d’en voir encore plus.

Note : 5/10 et 7.5/10. En bref, la série nous emmène petit à petit vers la fin de la saison à sa façon.

Commenter cet article