Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Americans. Saison 4. Episode 10.

20 Mai 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Americans

Critiques Séries : The Americans. Saison 4. Episode 10.

The Americans // Saison 4. Episode 10. Munchkins.


Après que Alice ait menacé les Jenning de tout révéler sur leur implication dans les services secrets russes si jamais le Pasteur Tim ne revient pas de son voyage en Ethiopie en vie, Liz commence enfin à parler de l’inévitable : « We might have to leave ». C’est assez étrange d’entendre ces mots sortir de la bouche de Liz mais la situation avec Alice, l’enregistrement, l’avocat, le département de Justice, etc. les Jenning sont menacés de toute part pour la première fois de leur histoire. C’est aussi la première fois de leur histoire que les Jenning donnent l’impression d’être à la fois en vacances de leurs obligations et sur le terrain par la même occasion. Alice pourrait tout faire capoter d’autant plus que les Jenning ne seraient pas responsable de la disparition du Pasteur Tim. Après tout, les Jenning n’ont le contrôle de rien ces derniers temps, ce qui s’avère être une bonne chose dans un sens. Cela permet de créer des menaces constantes tout au long de la saison et c’est ce que j’aime dans cette série. La conclusion de l’histoire de Frank Gaad est de son côté assez tragique mais The Americans n’a jamais voulu être une série heureuse. Les personnages connaissent toujours un destin tragique dans cette série, que cela soit par la mort ou bien par le départ (Martha par exemple). La mort de Gaad est importante et implique pas mal de choses finalement pour la série.

J’aime bien ce qui est proposé par The Americans dans le sens où la série parvient à faire des choses différentes à sa façon. Quand Stan apprend que son ancien patron est mort, il y a quelque chose qui s’éteint dans le regard de Noah Emmerich et je dois avouer que j’ai beaucoup aimé le résultat. La mort de Gaad est forcément importante dans l’histoire de The Americans, d’autant plus que cette mort est presque digne d’un scénario de Destination Finale. Il a échappé à la mort durant tout son service au FBI et maintenant qu’il n’y est plus, il meurt. C’est terrible. La scène de Kimmy et Phil est à côté de ça très différente et permet de faire évoluer l’histoire de The Americans autrement. Cela permet d’impliquer Paige d’une certaine façon. Car il y a une sorte de parallèle qui est créé et qui s’avère plutôt bien fonctionner d’une certaine façon. Paige a une relation très étonnante avec ses parents cette année alors que l’enfant qu’elle était il y a encore 3 saisons de ça a grandi, beaucoup grandi. Elle est beaucoup plus mature et c’est la Paige de cette année que j’adore. The Americans sait quoi en faire mine de rien. On sait que Paige ne révèle pas tout ce qu’elle apprend même si elle en dit beaucoup aussi, car elle a violé la confiance de ses parents et elle doit la regagner d’une certaine façon.

Paige n’a pas envie d’être une espionne en tant que tel. Elle fait uniquement tout cela pour ses parents et le message est clair. C’est peut-être bien ce qu’il y a de plus intéressant dans toute cette histoire, le fait que Paige ne soit pas une espionne mais une espionne par omission. The Americans s’implique alors plutôt bien dans l’univers des personnages et délivre quelque chose de sincère. On a envie de voir plus de ces personnages, de les voir grandir et évoluer, comme Paige a grandi en 4 saisons. Je serais déçu que The Americans ne soit pas renouvelée pour une saison 5. Les audiences sont stables par rapport à l’an dernier et même si la série n’est pas celle dont tout le monde parle, elle a une vraie aura qui la suit depuis le début et que j’adore.

Note : 8.5/10. En bref, encore de belles choses dans l’une des plus belles séries.

Commenter cet article

Géry Bauduin 27/05/2016 17:03

La série est renouvelée pour deux ultimes saisons