Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Unbreakable Kimmy Schmidt. Saison 2. BILAN.

31 Mai 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Unbreakable Kimmy Schmidt

Critiques Séries : Unbreakable Kimmy Schmidt. Saison 2. BILAN.

Unbreakable Kimmy Schmidt // Saison 2. 13 épisodes.
BILAN


En revenant plus ou moins comme elle était l’an dernier, Unbreakable Kimmy Schmidt a réussi à rester la petite série attachante qu’elle a plus ou moins toujours été. Mais un peu différente aussi car elle est cette année moins attachée à certaines valeurs et donc beaucoup plus farfelue. Ce n’est pas forcément une mauvaise chose mais disons qu’en partant un peu plus dans tous les sens, Unbreakable Kimmy Schmidt perd une partie de son essence. On sent que Netflix est passé aussi derrière cette saison 2 qui ressemble plus à une comédie que l’on peut binge-watcher que la première saison ne pouvait réellement y ressembler. Du coup, on enchaîne les épisodes avec ce que cela comporte de défauts et de qualités. On passe toujours de bons moments avec chacun des personnages trouvant toujours une façon bien à lui de nous intriguer. Les personnages et la série se posent cependant une question importante désormais : qu’est-ce qui se passe maintenant que l’on a passé le cap de la première saison ? J’aime bien la façon dont la série utilise son concept mine de rien, faisant toujours des références au fait que l’héroïne n’est pas vraiment de ce monde. Enfin, de cette époque et qu’elle découvre toujours de nouvelles choses au fil des épisodes. C’est un émerveillement un peu moins poussé auquel on assiste cette année mais cela ne fait pas pour autant de cette saison une mauvaise saison.

Je trouve que Unbreakable Kimmy Schmidt est ici moins audacieuse là où justement elle aurait pu oser beaucoup plus que sur NBC lors de la première saison. Netflix est une plateforme qui est libre, comme certaines chaînes câblées ce qui devrait permettre aux scénaristes de lâcher un peu les cordes et de faire ce qu’ils veulent. Dommage, ils ne se prennent pas vraiment au jeu même si le binge-watch est une qualité que la série tente d’adopter à sa façon. Les épisodes s’enchainent d’ailleurs de façon assez fluide, sans jamais donner l’impression au téléspectateur d’être complètement abandonné. Kimmy a hâte de passer le chapitre le plus sombre de sa vie, qui pourrait bien lui en vouloir ? Alors que la saison 2 commence, la transition semble beaucoup plus large. La série n’est plus vraiment l’histoire d’une survivante d’un culte qui tente de refaire sa vie, mais plutôt celle d’une jeune femme qui tente de s’adapter à une ville qui n’est clairement pas faite pour elle. Le season premiere (qui est très loin d’être le meilleur épisode de la saison) a été écrit par Tina Fey et subit un peu le même sort que 30 Rock quand la série a fait la transition entre la saison 1 (qui est la moins bonne parmi les premières saisons) et la saison 2. Tina Fey a fait l’erreur de s’écouter, de se dire qu’il fallait changer un peu Unbreakable Kimmy Schmidt pour la rendre moins fermée.

Pour autant, je trouve que Unbreakable Kimmy Schmidt reste charmante et qu’il y a énormément de dialogues farfelus et funs mais il manque un ingrédient à sa superbe et c’est bien dommage. Les apparitions en long et en large de guests à n’en plus savoir quoi en faire laisse là aussi perplexe par moment. Je garde alors en tente l’apparition de Lisa Kudrow dans le dernier épisode de la saison, qui était une vraie bouffée d’air frais sortant Unbreakable Kimmy Schmidt de Unbreakable Kimmy Schmidt. C’était étrange comme sentiment mais j’avais l’impression de voir un cross-over entre deux séries totalement différentes avec deux personnages aux antipodes et pourtant, le mariage est plus que jamais réussi. Accessoirement, Tina Fey continue de faire des apparitions elle aussi, plus soutenues que dans la première saison. Si son rôle reste agréable, je trouve qu’elle est presque trop présente par moment comme si elle voulait absolument s’accaparer une certaine partie de la vedette. Cela ne fait pas forcément d’elle une mauvaise chose mais son personnage n’est pas toujours bien utilisé dirons nous. Une fois que la série s’est bien installée, l’histoire des origines de Kimmy semble disparaître complètement, plus ou moins, et la relative absence de son histoire créé un petit problème émotionnel.

Disons que cela casse une partie de ce qui faisait aussi l’originalité et l’intérêt de Unbreakable Kimmy Schmidt au départ. Cela ne veut pas dire que la saison 2 de Unbreakable Kimmy Schmidt est mauvaise ou pas drôle. Comme 30 Rock avant elle, Unbreakable Kimmy Schmidt est une série terriblement dense, avec toujours des blagues que l’on peut apprécier lors d’un revisionnage car l’on serait passé à côté la première fois. La série aime les blagues références, les trucs qui nous donnent l’impression que l’on est considéré et que notre visionnage est récompensé. La série tente de donner un peu plus de place à Titus ou encore Jacqueline. Ce sont des personnages importants qui ont gagné le droit d’être là après la saison 1 et le fait qu’ils sont restés excellents. Après avoir divorcé, Jacqueline doit maintenant s’adapter à sa nouvelle vie, un peu comme Kimmy lors de la première saison. Je pense que Jacqueline est le personnage dont la série avait le plus besoin cette année. Désormais, la série a aussi abandonné le format standard des 22 minutes pour quelque chose d’un peu plus libre avec des épisodes entiers d’une bonne demi-heure, ce qui est une autre bonne chose. Cela permet de se plonger un peu plus dans l’histoire et de dérouler une histoire différente en parallèle. Finalement, Unbreakable Kimmy Schmidt continue d’être une agréable comédie pleine d’idées et je pense que c’est ce qu’il y a de plus important. Reste d’ailleurs le dernier épisode de la saison, absolument brillant.

Note : 7/10. En bref, une jolie petite saison.

Commenter cet article