Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Veep. Saison 5. Episodes 4 et 5.

25 Mai 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Veep

Critiques Séries : Veep. Saison 5. Episodes 4 et 5.

Veep // Saison 5. Episodes 4 et 5. Mother / Thanksgiving.


Il y a dans « Mother » une scène particulièrement hilarante. Je crois que c’est l’un des meilleurs épisodes de Veep que j’ai pu voir. En 5 saisons, la série prouve encore une fois sa capacité à surprendre et à délivrer un humour hors pair. Ce que j’ai adoré dans « Mother » c’est la scène du discours de Selina a l’enterrement de sa mère. Il n’y a rien à redire de Veep dans cet épisode car en plus du fait que tout s’orchestre parfaitement, c’est un épisode drôle et touchant à la fois. De plus, avec un casting aussi large que celui de la série, et une série toujours plus dense, les dialogues parviennent à rendre compte des personnages et de l’univers de la série. Une grande partie de la réussite de cet épisode est due à Julia Louis-Dreyfus alors que Selina doit gérer les problèmes de santé de sa mère. Forcément, afin de rester fidèle à ce que Veep sait faire, Selina continue d’embrasser le narcissisme et la cruauté dont elle sait toujours faire preuve. C’est brillant, d’autant plus que la série ne se laisse pas distraire par le côté touchant de ce qui se passe afin de proposer encore quelques bonnes blagues. « Mother » montre Selina sous ce qu’elle devrait être de plus mauvais. Elle n’a aucun mot touchant pour sa mère mourante, et semble beaucoup plus concentrée sur l’issue de sa campagne que la décision d’éteindre les machines qui tiennent encore en vie sa mère.

Mais au delà de ça, je trouve que Julia Louis-Dreyfus fait les choses de façon assez intelligente et nous démontre donc tout un tas de choses sympathiques qu’elle sait faire depuis des années maintenant. En 5 ans dans la peau de Selina, j’ai parfois tendance à confondre l’actrice et le personnage. Les deux vont très bien ensemble mine de rien. L’humour dont Selina est capable de faire preuve à l’hôpital est typiquement Selina, mais au delà de ça je trouve que finalement Veep a une capacité propre à faire des tas de choses intéressantes. Surtout que l’épisode trouve toujours tout un tas d’opportunité intéressantes. La scène de Selina et Gary à la chapelle de l’hôpital est hilarante pour ne citer que cet exemple là. Tout le monde joue le jeu dans cet épisode et l’issue aussi hilarante que finalement touchante n’en reste pas moins un excellent exemple de ce dont Veep est capable encore une fois. A côté de ça, « Thanksgiving » est une opportunité différente de montrer que derrière ses qualités, Veep cache aussi quelques faiblesses. Si transformer Jonah Ryan en candidat au Congrès est une surprise, je crois que c’est la seule chose que j’ai réellement envie de retenir dans cet épisode. En dehors de toutes les scènes comiques hilarantes qu’il nous propose.

Car finalement « Thanksgiving » reste un épisode assez solide pour Veep mais il y a un truc qui manque malgré tout et c’est bien dommage. J’aurais adoré qu’ils nous en proposent beaucoup plus ou qu’en tout cas Veep mette la lumière sur de très bonnes choses en parallèle. L’oncle de Jonah, Jeff est incarné par Peter MacNicol. Cela fait plaisir de retrouver cet acteur dans un rôle beaucoup moins nian-nian que ce que l’on avait pu voir récemment. Ramener Jonah plus ou moins au centre d’une partie de l’histoire est curieusement intéressant et surtout intelligent de la part de Veep. Cela change un peu des intrigues de Selina et en plus cela permet aussi de voir d’autres aspects de la série. Avec cet épisode, nous avons donc de nouvelles opportunités qui se créent. Après tout, on arrive au milieu de la saison ce qui est le bon moment pour donner une direction aux derniers épisodes. Les parents d’Amy dans cet épisode n’ont pas forcément l’intérêt que Veep aurait pu leur porter. Jim O’Heir incarne alors le père d’Amy alors que dans la saison 2 c’était Patrick McDade. Le changement d’acteur est presque perturbant mais bon, il n’y a surtout rien de vraiment comique dans tout cela et c’est bien dommage. Ne pas profiter pleinement de celui qui incarnait l’excellent Jerry de Parks & Recreation est une opportunité gâchée. Et cet épisode est plein de choses de ce genre là. Dommage.

Note : 10/10 et 5.5/10. En bref, nous avons ici deux exemples de ce que Veep fait de bien et de ce qu’elle fait de moins bon.

Commenter cet article