Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Vikings. Saison 4. Episodes 9 et 10.

1 Mai 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Vikings

Critiques Séries : Vikings. Saison 4. Episodes 9 et 10.

Vikings // Saison 4. Episodes 9 et 10. Death All ‘Round / The Last Ship.
SEASON SPRING FINALE


La saison 4 de Vikings comporte 20 épisodes. Maintenant que History en a diffusé la première moitié, je dois avouer que je suis plus curieux que jamais à l’idée de découvrir la suite. « The Last Ship » (et accessoirement « Death All ‘Round ») est un épisode parfaitement fort qui incarne à merveille tout ce que j’aime dans cette série. Ne serait-ce que pour la folie de son héros. Au fil des épisodes, Vikings semble faire son petit ménage maison afin de venir à bout de certaines intrigues et donc par la même occasion de certains personnages. La mort d’Erlendur n’a pas forcément un grand impact, que cela soit sur l’intrigue ou encore sur le téléspectateur mais cela reste encore une fois une mort supplémentaire dans un monde où Ragnar est en train de complètement perdre la boule et Bjorn de son côté est clairement en train de se révéler au fil des épisodes. Alexander Ludwig a probablement gagné son pass avec l’épisode contre l’ours plus tôt cette année, une séquence anthologique qui est encore dans les mémoires comme l’une des scènes les plus impressionnantes et mémorables de Vikings. En tout cas, pour moi. Pour en revenir à Elrlendur l’histoire de vengeance de ce dernier n’a jamais vraiment été particulièrement forte mais cela ne veut pas pour autant dire que Vikings n’a pas réussi à délivrer quelque chose dans l’avant dernier épisode de la fin de la première partie de la saison.

En effet, « Death All ‘Round » nous prépare intelligemment à la fin, à quelque chose de terrible. A la fois pour la façon dont la série sert sa culture viking mais aussi l’utilise, je trouve Vikings fascinante. L’avant dernier épisode de la première partie est efficace en grande partie car il maîtrise à merveille toutes les parties de la série. La culture viking et ce qui l’entoure me plaît, pas seulement car c’est une série qui maîtrise cette culture intelligemment, mais surtout car j’ai l’impression d’apprendre des tas de choses à la fin des épisodes. Michael Hirst parvient donc à pointer du doigt la violence des vikings envers les étrangers. C’est ce qui a toujours servi intelligent le personnage de Ragnar à mon goût et qui continuera probablement de servir la série dans la seconde partie de la saison (et la saison 5 à venir par la suite). La société viking comme présentée dans Vikings est un système complexe que la série fortifie au fil des épisodes en nous donnant plus d’informations sur l’histoire personnelle de chacun des personnages, et en nous donnant aussi quelques séquences fortes comme la grande bataille du dernier épisode. L’épisode de la bataille (« The Last Ship ») aurait pu être plus ou moins une pâle copie de ce que l’on a déjà vu ailleurs (dans Black Sails, dans Game of Thrones, dans Vikings aussi) mais étrangement, c’est tout l’inverse.

Tant dans la façon de raconter les choses que dans la façon de les mettre en oeuvre à l’écran, créé un sentiment d’originalité qui lui sied à merveille. Cassant le rythme classique d’une série d’époque, Vikings brouille rapidement les pistes et parvient donc à créer de bonnes surprises tout au long de l’épisode. Quand la confrontation entre Rollo et Ragnar se pointe à nous, c’est une très bonne chose. On sent tout de suite que Vikings est en pleine gloire et qu’elle nous délivre quelque chose de véritablement fort et efficace. En concluant de façon épique ce nouveau chapitre de son histoire, Vikings parvient à également en ouvrir un autre en parallèle. On sent venir la suite et c’est vraiment intelligent. Michael Hirst a su construire intelligemment sa saison. Après ce dernier épisode, la seule chose que l’on a envie de faire c’est de voir le suite, ce qui ne s’était pas vraiment produit depuis un petit bout de temps devant Vikings. En affrontant Rollo, Ragnar gagne de nouveau toute notre estime et l’intérêt que l’on doit porter à l’importance de ce personnage. La série prépare cela depuis un bout de temps et la résolution est véritablement forte. On n’a pas forcément envie de choisir un camp, ce qui rend le combat d’autant plus intéressant. Si Ragnar est le héros naturel de Vikings, Rollo sait se faire une place lui aussi.

Finalement, avec ces deux derniers épisodes, Vikings conclue une partie de son histoire telle un chef d’oeuvre épique pourrait le faire. Elle se donne les moyens de ne pas apparaître ridicule et au contraire d’être magnifique et de nous faire voyager tout en mettant en scène une violence inouïe dont Vikings semble avoir le secret à elle seule.

Note : 9/10 et 10/10. En bref, une brillante fin de saison.

Commenter cet article

robi 26/06/2016 19:20

Du très grand Vikings cette saison, un pur régal !