Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[CLASSEMENT] - 50 - Shameless (Saison 6)

15 Juin 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Classement 2015-2016

[CLASSEMENT] - 50 - Shameless (Saison 6)

[CLASSEMENT] - 50 - Shameless (Saison 6)


Quand on est une série comme Shameless, on ne devrait plus avoir grand chose à prouver et être capable de fonctionner de façon très mécanique et scolaire grâce à l’attachement que l’on a aux personnages. Une mégarde cette année a fait que la saison 6 m’a déçu, énormément déçu. Les trois premiers épisodes étaient mauvais, donnant l’impression que la série ne savait plus dans quelle direction aller afin de se renouveler. Puis elle s’est peu à peu rattraper mais le désamour était engagé. Non pas que je n’aime pas les personnages, mais disons que j’en étais rendu à regarder la série de loin, comme si je n’étais plus autant attaché à l’ensemble qu’avant. Des personnages comme Fiona par exemple se sont retrouvés dans des intrigues insignifiantes et inintéressantes. Peut-être car les triangles amoureux et histoires compliqués de coeur autour du personnage sont devenues lassantes. L’une des plus belles réussites de cette saison est donc l’évolution des plus petits membres de la famille Gallagher. L’évolution de Carl et Debbie est assez sensationnelle. On a l’impression d’être à une période charnière de leur existence, le premier car il est allé en prison, la seconde car elle est tombé enceinte. Shameless prend des symboles assez faciles pour raconter tout cela mais des symboles qui fonctionnent très bien.

Debbie a eu du mal à nous donner envie de suivre son histoire de grossesse mais finalement on s’attache au tout et plus je prends de recul sur cette histoire et plus je me dis que c’était une excellente idée. J’ai maintenant hâte de voir ce que la suite de Shameless va délivrer autour d’elle. Frank de son côté a continué à être le boulet de la série. Je me demande si au fond Shameless ne gagnerait pas plus à ce qu’il meurt. Il en va de même de Veronica et Kevin qui sont devenus plus secondaires que jamais et n’ont plus l’attrait des débuts. Il n’y a plus de scènes comme avec la mère de Veronica et toute cette histoire d’enfant. Ian s’est trouvé un but dans la vie, devenant pompier, et il va apprendre un peu mieux des risques de la sexualité en sortant avec un homme atteint du VIH. L’histoire est touchante, parfois un peu maladroite mais touchante malgré tout. Disons que ce n’est pas aussi impressionnant que cela n’aurait probablement dû l’être. Sans parler de Lip dont l’histoire avec sa professeure est devenue une sorte de running gag pour finalement devenir un truc un peu plus intelligent par la suite. Mais encore une fois, Shameless s’est réveillée un peu tard, comme quand quelqu’un vieilli et a de plus en plus de mal à se remettre d’une gueule de bois.

Commenter cet article

Gleek 16/06/2016 01:08

Bonjour,
j'ai une question, je ne regarde pas Shameless mais j'ai lu l'article et j'ai l'impression qu'il manque la fin avec le nombre de places perdues et l'attribution du meilleur et pire épisode de la saison? Ou est ce que cette année tu ne fais plus cette dernière petite partie?

lockeledisparu 18/06/2016 11:55

Le nombre de places perdu est sur l'image (j'ai moi aussi dû chercher ^^ ). Par contre, pour les meilleurs et pires épisodes, je crois déjà qu'ils n'y étaient pas l'année dernière