Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Le Monde de Dory (2016)

26 Juin 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Le Monde de Dory (2016)

Le Monde de Dory // De Andrew Stanton et Angus MacLane. Avec la voix VF de Céline Monserrat et Franck Dubosc.


Le Monde de Nemo a marqué toute une génération (dont la mienne). C’était drôle, touchant et beau à la fois. Un savoureux mélange qui avait fait chavirer mon petit coeur de jeune garçon. Car oui, c’était il y a 13 ans, je n’avais alors que 12 ans et j’étais émerveillé devant un tel film. Le Monde de Nemo était sûrement le Pixar (pré-rachat par Disney) le plus émouvant, le plus beau, et peut-être même le meilleur (même si Toy Story joue aussi pas mal dans cette même catégorie). Le Monde de Dory c’est la même chose. On ne change pas l’émotion, ni même la beauté, tout est encore là. Dory était mon personnage préféré dans Le Monde de Nemo, cette suite était donc d’une logique implacable pour moi qui avait réellement envie de voir plus des aventures sous l’eau de tous ces personnages. L’histoire de Dory est vraiment touchante. Je me suis surpris à fondre en larmes à de nombreuses reprises, même dans des moments où l’émotion n’est pas spécialement la plus intense. Mais le truc c’est que le gimmick de la mémoire de Dory devient par moment quelque chose de véritablement touchant, notamment les flashbacks sur son enfance qui vous transperce le coeur. C’est presque un film pour notre génération qui a connu Nemo en 2002 et qui vient voir, en ayant grandi, la suite.

Dory, le poisson chirurgien bleu amnésique, retrouve ses amis Nemo et Marin. Tous trois se lancent à la recherche du passé de Dory. Pourra-t-elle retrouver ses souvenirs ? Qui sont ses parents ? Et où a-t-elle bien pu apprendre à parler la langue des baleines ?

Il y a tout un tas de belles choses que les grands vont apprécier et que les petits risquent bien de ne pas spécialement aimer. L’attente de cette suite aura été longue mais elle méritait bien cette attente surtout qu’au fond on est servis sur un plateau d’argent devant le meilleur film d’animation depuis un sacré bout de temps. Toute la tendresse que livre Le Monde de Dory nous emplie du début à la fin, nous donne envie de nous recroqueviller dans notre fauteuil de cinéma et partir à l’aventure avec Dory et ses amis. Les rencontres qu’elle fait sont toujours aussi drôles, comme le poulpe par exemple qui est un élément comique plutôt réussi, ou d’autres encore. Chacun des petits personnages qui viennent graviter autour de Dory sont là pour apporter un brin d’humour bienvenu. Le film a aussi l’occasion de parler d’un sujet fort celle du handicap. Après tout, Dory a un handicap et c’est celui de se souvenir de tout. Si à certains moments le film fait rire sur le sujet, c’est toujours avec une vraie intelligente et un message de tolérance. Tout le monde aime Dory, et c’est d’ailleurs pour cela que Nemo et Marin l’apprécient car elle n’a pas froid aux yeux et elle sait nous amuser.

S’il y a bien un personnage dans le monde de Nemo et cie qui méritait un film c’est bien Dory. Aucun autre ne vaudra autant le coup d’oeil. Je ne demande si les aventures de Dory et Nemo vont s’arrêter à ce second volet ou bien si Le Monde de Nemo & Dory pourrait voir le jour en guise d’une conclusion à une trilogie mais peu importe il ne me reste plus qu’à retourner voir Le Monde de Dory tant ce film, de toute beauté, m’a bouleversé et me bouleversera sûrement encore.

Note : 10/10. En bref, merveilleux.

Commenter cet article