Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Ma Ma (2016)

22 Juin 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Ma Ma (2016)

Ma Ma // De Julio Medem. Avec Penélope Cruz, Luis Tosar et Alex Brendemühl.


J’aime beaucoup Penélope Cruz et en allant voir ce film, je me suis dit qu’elle avait les moyens de m’émouvoir. Pourtant, je suis resté complètement hermétique aux émotions comme d’autres personnes dans la salle puisqu’en plus de m’ennuyer terriblement, certains sont partis en cours de film. Il faut dire que Julio Medem et Penélope Cruz ne sont pas vraiment en train de faire le film le plus réaliste qu’il soit. A commencer car le réalisateur utilise un voile blafard pour son film, rendant les scènes d’émotions trop froide et trop cliniques mais également car l’actrice en fait des tonnes, quitte même à un moment à nous demander si l’on est toujours dans un film dramatique et pas dans une parodie du genre. Julio Medem (Room in Rome, 7 jours à la Havane) avait pourtant toutes les cartes en main pour faire un très bon film mais il échoue de partout. En faisant un film aussi peu réaliste, il perd justement tout ce qui aurait du faire la force de Ma Ma, nous donner l’impression que ce combat est réellement vécu par chacun des personnages et pas juste en surface.

Magda est institutrice et mère d’un petit garçon de 10 ans. Elle a du mal à faire face à la perte de son emploi et le départ de son mari. Mais lorsqu’on lui diagnostique un cancer du sein, plutôt que de se laisser abattre, elle décide de vivre pleinement chaque instant. Elle profite de son fils, de son médecin bienveillant et d’un homme qu’elle vient à peine de rencontrer. De son combat contre la maladie va naître une grande histoire d’amour entre tous ces personnages.

Ma Ma avait tout pour plaire. Le pitch était parfait. Mais en tombant dans certains pièges comme la séquence à la plage où l’on a l’impression que Madga est complètement à l’ouest, ou encore les rendez-vous chez le médecins où Julio Medem joue énormément sur la lenteur des dialogues et sur le silence dans une ambiance très blanchâtre c’est tout ce que je déteste. Penélope Cruz a beau avoir un visage radieux, il n’est pas non plus très bien mis en avant. Elle ne parvient pas à sauver le film du désastre dans lequel il tombe très rapidement. Pour parler de cancer et de mort, il fallait faire les choses différemment, prendre peut-être un peu plus de gants sur certaines choses et donner un ton où il est possible d’espérer. Dès le départ on comprend que le destin ne peut pas être heureux pour le personnage et l’on ressort de ce film comme un cafard. A certains moments, la mise en scène est tellement mal fichue que l’on a l’impression de voir un mauvais téléfilm. La direction d’acteur n’est pas meilleure et l’on a alors l’impression que Penélope Cruz en fait des tonnes. Elle en fait tellement des caisses qu’à certains moments je cherchais à me souvenir du dernier film que j’ai vu avec elle pour avoir de bons souvenirs de cette actrice.

Je sais que d’autres n’ont sûrement pas été hermétiques à Ma Ma. Il y a de quoi piocher dans certains moments comme la scène de l’eau (aussi sur la plage), comme la scène de la chambre entre Madga et de cet homme qu’elle vient de rencontrer, etc. Il y a de jolis moments de mélancolie par moment mais ce n’est pas suffisant. Le film rate quelque chose qui aurait pu le rendre beaucoup plus agréable. Il ne fallait pas en faire autant des tonnes pour que le film devienne réellement agréable. En jouant des poncifs du genre, d’une fin plus étrange que jamais, le film ne sort jamais vraiment quoi que ce soit de réellement bon.

Note : 2/10. En bref, un mélo ridicule.

Commenter cet article