Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Un Traître Idéal (2016)

24 Juin 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Un Traître Idéal (2016)

Un Traître Idéal // De Susanna White. Avec Ewan McGregor, Stella Skarsgard et Damian Lewis.


Un Traître Idéal est un petit film d’espionnage à qui on ne demande pas beaucoup et qui s’avère plutôt divertissant. Il est rare de voir les méchants se rebeller contre leurs patrons afin de faire couler l’organisation qui les a nourri pendant des années. Adapté d’un roman de John le Carré, l’un des meilleurs auteurs dans le monde des romans d’espionnage, Un Traître Idéal est une histoire simple et efficace qui découd petit à petit son histoire et ses personnages avec une vraie simplicité. C’est Hossein Amini (Drive, Blanche Neige et le chasseur, Two Faces of January) qui s’est chargé de l’adaptation au combien complexe. En effet, le roman dont est adapté Un Traître Idéal (ou Our Kind of Traitor en VO) est l’un des plus compliqué à adapter. Le fait est que l’histoire se déroule assez souvent dans des lieux clos. Le but était donc ici de donner une vraie ampleur au récit en nous faisant voyager (les multiples décors s’enchaînent de Paris à Londres en passant par les Alpes, la Suisse et le Maroc) sans jamais se mettre de barrières par rapport au fait qu’il faille justement partir aux quatre coins de l’Europe.

En vacances à Marrakech, un couple d’Anglais, Perry et Gail, se lie d’amitié avec un millionnaire russe nommé Dima. Ils ignorent que cet homme charismatique et extravagant blanchit l’argent de la mafia russe… Lorsque Dima demande leur aide pour livrer des informations explosives aux services secrets britanniques, la vie de Perry et Gail bascule. À travers toute l’Europe, ils se retrouvent plongés dans un monde de manipulation et de danger où chaque faux pas peut leur coûter la vie. Pour avoir une chance de s’en sortir, ils vont devoir faire équipe avec un agent anglais aux méthodes vraiment particulières…

Susanna White (Parade’s End, Nanny McPhee et le Big Bang) parvient à capturer l’essence même du roman dans un film qui a le charme de pouvoir donner de l’ampleur au récit. Visuellement c’est intéressant, sans être pour autant brillant. Disons que la réalisatrice parvient donc à aller au delà de ce que le film raconte même si elle garde visuellement le cap d’un film d’espionnage classique. Il n’y a pas d’effets de style à tout va ce qui dans un sens permet aux personnages de ressortir un peu mieux. Ewan McGregor (Fargo, Son of a Gun) et Stella Skarsgard (Nymphomaniac) forment un solide duo. Les deux personnages n’étaient pas fait pour se rencontrer mais le récit parvient à les réunir de façon assez intelligente mine de rien. On suit alors leurs péripéties avec un entrain certes. John le Carré n’est pas connu pour les grandes scènes d’action à tire larigot. Il préfère le récit d’espionnage qui prend soin de parler des sentiments de chacun et surtout de délivrer tout un tas de séquences où le dialogue est roi. Bien plus que ce que visuellement l’histoire a réellement à nous offrir.

Susanna White fait pourtant les deux. Visuellement elle nous fait voyager tout en restant fidèle au récit et à son côté très cloisonné. Il y a donc de jolis décors mais en même temps une mise en scène très classique. Puis c’est sur la performance du casting que Un Traître Idéal se repose réellement. Aidé par le duo principal, les seconds rôles sont eux aussi séduisants. Je pense notamment à Naomie Harris qui incarne la femme de Perry ou encore Mark Stanley. Celui sur qui j’ai quelques réserves c’est Damian Lewis. Son accent britannique forcé n’aide pas forcément à apprécier son personnage comme il se doit d’autant plus que par moment on a l’impression que Un Traître Idéal cherche à nous faire douter de ses réelles intentions alors que l’idée aurait dû être complètement différente.

Note : 6.5/10. En bref, un petit thriller efficace.

Commenter cet article