Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Cleverman. Saison 1. Episode 2.

10 Juin 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Cleverman

Critiques Séries : Cleverman. Saison 1. Episode 2.

Cleverman // Saison 1. Episode 2. Containment.


Le premier épisode de Cleverman était curieusement étrange. Disons que ce n’était pas la brillante série attendue mais qu’il y avait énormément de potentiel pour aller beaucoup plus loin. C’est une série qui sait ce dont elle parle, notamment car l’un des scénaristes est un ancien de Redfern Now, une série sur les aborigènes en terre australe. Sauf que le problème reste le problème héroïque qui manque un poil d’intérêt pour le moment. La série passe alors son temps à installer ses personnages et son histoire, laissant le reste plus ou moins à la bonne volonté des téléspectateurs et c’est vraiment dommage. L’épisode s’ouvre sur un terrain de football avec la disparition d’un jeune garçon. La scène aurait pu sortir tout droit d’un épisode de X-Files, de Fringe ou encore d’une série comme Teen Wolf. La scène met rapidement dans l’ambiance et se trouve être assez jolie dans son ensemble mais il manque un petit quelque chose mine de rien. Plus dans la façon dont les personnages sont présentés. On nous donne toujours de nouvelles informations sans véritablement prendre le temps de les décortiquer et de donner à chacun des personnages une personnalité un peu plus intéressante. Koen retourne de son côté dans la Zone afin de retrouver sa tante Aunty Lynda qui se bat contre le cancer. Il a besoin de réponses afin de savoir pourquoi son oncle Jimmy lui a donné à lui les pouvoirs et pas à quelqu’un d’autre.

Nous avons même droit à un flashback de Keon alors qu’il n’était qu’un enfant, harcelé par son grand frère Waruu. C’est une perspective totalement différente de Waruu, le leader de la communauté comme indiqué dans le premier épisode. Koen a alors eu du mal à grandir sous le poids de son frère. Encore une fois, Cleverman tente d’installer les personnages ce qui dans un sens n’est pas une mauvaise chose mais étant donné qu’il n’y a que six épisodes à la saison, il manque un petit quelque chose là dedans qui pourrait être véritablement plus intéressant. Le fait est que la série cherche l’émotion des personnages dans la trouver. Notamment avec Koen. Je n’ai pas été spécialement ému par le résultat, et je ne le suis pas beaucoup plus par sa tante et son cancer. La scène de la prison et du rasage des poils en règle est presque trop précipitée. On a l’impression que Cleverman ne nous avait pas vraiment préparé à une telle scène alors qu’il aurait été judicieux de le faire. Djukuru est en isolement mais il tente de faire de son mieux afin de mémoriser les codes de sécurité de cette prison clandestine dans le but de s’échapper. La scène de combat est sympathique et rappel encore une fois que Cleverman est capable de pas mal de choses mais ce n’est que de la démonstration, rien de plus. Cleverman ne cherche pas encore suffisamment à creuser son histoire et ses personnages pour que l’on s’attache.

Note : 4.5/10. En bref, l’univers de Cleverman est riche mais l’utilisation de celui-ci reste parfois étrange.

Commenter cet article