Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Cleverman. Saison 1. Episode 3.

18 Juin 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Cleverman

Critiques Séries : Cleverman. Saison 1. Episode 3.

Cleverman // Saison 1. Episode 3. A Free Ranger.


Comme avec les deux premiers épisodes, Cleverman continue d’installer ses personnages et son univers, laissant alors peu de place pour l’évolution de l’intrigue de la saison et c’est peut-être là le seul véritable échec de cette série. A vouloir trop prendre de temps pour tout mettre en place, Cleverman donne l’impression qu’elle prépare durant sa première saison la saison 2 (que Sundance TV n’a pas encore commandé). Il y a toujours de belles séquences, une réflexion sur la société et le racisme, l’exclusion sociale, etc. mais derrière toutes ces belles thématiques que la série traite se cache tout de même un manquement. Notamment avec Koen. Ce dernier est sensé être plus ou moins notre porte d’entrée dans la série mais il en est presque réduit à un rôle secondaire dans la narration. La série ne fait pas forcément attention à lui et le fait naviguer de scènes en scènes sans véritablement prendre soin de ce à quoi cela doit réellement ressembler. Michael Miller tente avec ce nouvel épisode d’insuffler un peu d’énergie à sa création quand le second épisode ne fait que la ralentir (en partie). Après le rasage en règle de l’épisode précédent, le fameux Containment Center est sujet à quelques problèmes, créant ainsi une peur panique. L’idée est très bonne, cela permet de donner un peu plus de poids à cette partie de la série qui semblait voler un peu au dessus de tout le reste.

En donnant plus d’importance à cette partie de l’histoire, Cleverman semble enfin encline à nous en dire un peu plus sur son univers et ses personnages. Cela ne veut pas pour autant dire que des révélations sont à attendre, bien au contraire. On sent que la série continue de prendre son temps encore et encore, ce qui en devient presque désolant à mon goût. Waruu et Koen rejettent de leur côté l’offre de Slade de participer à un laboratoire mystérieux. Cette partie de l’épisode était intéressante mais pas suffisamment bien développée. On a l’impression que Cleverman prend son temps au mauvais endroit et au mauvais moment, laissant ses personnages errer un peu afin de tâtonner tout ce qu’ils peuvent trouver sans pour autant trouver un moyen de s’en sortir à côté. Finalement, bien que je ne sois pas le plus grand convaincu du potentiel de Cleverman pour le moment, j’espère que les prochains épisodes vont donner un peu de poil de la bête à cet ensemble car mine de rien, cela a énormément de potentiel. J’espère juste qu’ils vont prendre conscience de cela avant la fin de la saison. On arrive maintenant à la fin de la première moitié et le cliffangher laisse de belles perspective à condition que la série les exploite judicieusement.

J’aimerais bien aussi qu’elle creuse un peu plus les sujets forts qu’elle transporte avec elle comme le racisme et l’exclusion sociale. C’est une sorte de métaphore qu’il y a derrière ces aborigènes (ou ces « hairies » comme ils les appellent dans la série). L’emploi d’un autre terme, comme si c’était des animaux est déjà tout un symbole sauf que justement, Cleverman ne va pas au delà de cette symbolique et ne sort donc pas de son schéma qui à la longue devient ultra simpliste. J’espère donc voir Koen prendre une place plus intéressante dans le prochain épisode alors que son évolution reste pour le moment assez différente des autres personnages mais la narration que le créateur emprunte reste classique.

Note : 5/10. En bref, Cleverman doit encore faire ses preuves.

Commenter cet article