Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Ennemi Public. Saison 1. BILAN (Belgique).

6 Juin 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Ennemi Public

Critiques Séries : Ennemi Public. Saison 1. BILAN (Belgique).

Ennemi Public // Saison 1. 10 épisodes.
BILAN


Les belges continuent de délivrer de bonnes surprises dans le monde des séries. Après la très sympathique La Trêve il y a quelques mois, s’en était alors suivi Ennemi Public. Cette nouvelle série (policière) s’inspire forcément des polars scandinaves avec une ambiance brumeuse, mais pour autant l’ensemble reste beaucoup plus léger. La série propose en parallèle une sorte de vraie réflexion sur la région des Ardennes. La RTBF parvient donc à nous surprendre ces dernières temps et à nous offrir des tas de bonnes séries. Si La Trêve était probablement très (trop) inspirée par True Detective, Ennemi Public a réussi à être une série originale avec une vraie histoire différente. L’histoire est donc plus inspirée, mieux construite, avec son lot de bonnes surprises tout au long de la saison. Ce qui est une bonne chose c’est quand l’intrigue prend un tournant qui donne envie de suivre et pas vraiment de se poser de questions. La série nous intrigue suffisamment pour ne pas que l’on cherche à se poser trop de questions. D’ailleurs, grandement aidée par un solide casting, la série propose petit à petit de nous révéler ses secrets. Tant du point de vue du meurtre qui nous intéresse que de la religion. J’apprécie ainsi le fait que la série ne tombe pas dans certains stéréotypes. Car le casting est bon même si tous ne sont pas égaux face à la série et aux personnages.

Accessoirement, c’est aussi toute une question de mise en scène. La réalisation est au poil et en adéquation avec le genre. On se retrouve dans une ambiance particulière, proche des polars scandinaves et pourtant, pas totalement non plus. La photographie soutient alors cette mise en scène soignée et démontre que les belges savent produire des séries de qualité, tant dans le scénario que dans la mise en scène (par chance, le casting est là aussi très solide). L’ambiance se veut oppressante et le suspense parvient alors à nous prendre aux tripes. Pourtant, l’ensemble reste assez familier. Ces derniers temps, j’ai déjà vu les Ardennes dans un film au cinéma que j’avais trouvé particulièrement brillant. Ennemi Public est une série qui fait confiance à de jeunes réalisateurs et scénaristiques qui ont très bien compris ce que les séries sont et comment elles fonctionnent. Au départ, je ne savais pas vraiment quoi attendre d’Ennemi Public et même les deux premiers épisodes m’ont laissé me poser quelques questions. Puis dans un sens, cela a été une sorte de révélation. En partant d’un fait divers qui a réellement existé (l’affaire Dutroux) tout en modifiant un peu l’ensemble, Ennemi Public fait déjà froid dans le dos.

L’ambiance est particulière, aidée par les Ardennes elle-même. Ces allées d’arbres, comme si nous étions perdus au milieu de la forêt. Le tout avec la brume, le côté parfois un peu froid, qui renforce le sentiment de partager quelque chose avec les personnages. Cela nous rapproche forcément de ce que Ennemi Public nous raconte, notamment au travers de ce sentiment oppressant. Il y a certains moments qui ne sont pas sans faire quelques références bien senties comme Angelo Bison qui a de quoi rappeler Le silence des Agneaux. Ennemi Public se permet même quelques références bien senties à Twin Peaks (la tarte aux cerises en est forcément une) et d’autres séries du genre. En s’amusant de la sorte, Ennemi Public propose de changer un peu la direction que l’on pouvait s’attendre à voir au premier abord. Tout la partie sur l’abbaye par exemple est très importante. Elle permet de donner un point de vue inédit dans le registre policier : celui de la religion. Il y a le point de vue de chacun qui est proposé de façon assez intelligente, notamment de par l’éthique religieuse et la façon dont le pardon et le secret fonctionne. C’est très différent de ce que l’on a pour habitude de voir et le point de vue s’avère très travaillé.

Au delà de ça, Ennemi Public change un peu et revient avec le registre policier plus classique. Mais même là, l’ensemble fonctionne assez bien. Certes il y a quelque chose de parfois un peu simpliste mais les choses les plus simples sont parfois les meilleures. Finalement, Ennemi Public délivre donc quelque chose de complètement nouveau, un mélange savoureux de références bien senties et d’une histoire vraie connue de tous (en tout cas en Belgique et en France). Je ne m’attendais pas du tout à ce que les évènements prennent cette direction là mais je suis ravi de voir qu’un dix épisodes seulement Ennemi Public a su nous offrir un spectacle différent, démontrant la capacité des belges à faire des séries originales eux aussi.

Note : 7/10. En bref, belle petite série policière associant divers points de vue.

Commenter cet article