Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Feed the Beast. Saison 1. Episode 3.

26 Juin 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Feed the Beast

Critiques Séries : Feed the Beast. Saison 1. Episode 3.

Feed the Beast // Saison 1. Episode 3. Screw You, Randy.


L’un des plus gros problèmes de Feed the Beast actuellement c’est que je n’en ai plus rien à faire des personnages. Disons que chacun des personnages est en train de devenir insignifiant et Jim Sturgess commence un peu à jouer avec ses pieds (ou ses mains, c’est au choix). Le fait que l’on ne s’attache pas à Feed the Beast est un problème car cela veut dire que l’on se fout complètement de ce qui se passe. Ils pourraient mourir que cela ne changerait rien du tout. Pour tout vous dire, seul le cliffangher de l’épisode m’a réellement plu. Le fait que Tommy et Dion se fassent avoir comme des bleus est finalement beaucoup plus drôle que je n’aurais pu l’imaginer et cela pourrait faire un très bon départ pour l’épisode 1.04 mais à condition que Feed the Beast utilise cette fin à bon escient. Je ne suis pas sur que cela soit le cas mais nous verrons bien. Pour en revenir à « Screw You, Randy », la série semble déjà décanter un peu trop son vin. Ce n’est pas toujours bon de boire un vin trop aéré et je crois que Feed the Beast devrait prendre soin de ce qu’elle a entre les doigts car je trouve le sujet réellement passionnant. J’adore la cuisine (j’aurais sûrement été cuisinier si je n’avais pas réussi à faire ce que je suis devenu aujourd’hui), j’adore le vin (et j’ai un palais qui aime en déguster) surtout rouge d’ailleurs (si jamais je peux vous donner mon adresse pour me faire quelques cadeaux… je glisse ça sans prétention).

Pour en revenir à Feed the Beast, la série s’égare dans ce qu’elle exprime. Elle se perd un peu entre ses séquences culinaires qui donnent forcément très faim et les séquences entre les personnages qui sont d’une désillusion assez effroyable. Pourtant, tout débutait bien alors que les blessures de TJ est une question résolue dans cet épisode quand Dion permet à Tommy de comprendre que tout cela est dû à quelqu’un qui harcèle son fils à l’école. Il va alors décide de s’excuser après d’Aidan pour avoir accusé son père de frapper son petit fils, qui les accepte aussi gracieusement que l’on peut l’imaginer bien entendu. Alors que Dion et Tommy n’ont jamais lu le contrat et qu’ils l’ont signé bêtement, ils ne réalisent pas que tout cela n’a rien à voir avec supporter leurs rêves mais plutôt pour les faire chier en bonne et due forme, tout en mettant le plan d’Aidan en place. Bien entendu, Dion est le seul à savoir que Woichik a besoin de sa part du restaurant, du coup le fait que Tommy engage Pilar n’est pas forcément la meilleure chose pour Dion. Il a raison que c’est une mauvaise idée mais pour les mauvaises raisons car Pilar a accepté le boulot malgré son manque d’expérience dans le but d’être proche de Tommy. La séquence du vol de vin ? Certainement l’un des trucs les plus ridicules de toute l’histoire de Feed the Beast pour le moment.

C’est un mélange de comédie et de violence qui semble sortir un peu de nulle part et qui n’a strictement aucun intérêt. Le pire, c’est que Feed the Beast ne semble même pas savoir quoi en faire. Un comble. Finalement, la série s’acharne sur ses personnages sans parvenir à trouver l’essence même de ce qu’ils incarnent.

Note : 3.5/10. En bref, panique en cuisine.

Commenter cet article