Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Outcast. Saison 1. Episode 2.

11 Juin 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Outcast

Critiques Séries : Outcast. Saison 1. Episode 2.

Outcast // Saison 1. Episode 2. (I Remember) When She Loved Me.


En continuant son périple, Outcast s’avère réussir une nouvelle fois à me surprendre. Je ne m’y attendais pas du tout au premier abord. La série s’intéresse énormément à des thématiques intéressantes comme la culpabilité. Cet épisode passe du temps à installer les détails de la série, donnant vie à Rome et les gens qui peuplent cette petite ville. Un peu comme le premier épisode, Outcast délivre ici un second épisode avec une narration stylisée qui délivre des morceaux de choses ici et là qui vont petit à petit révéler beaucoup plus. Bien que certaines choses et personnages soient un peu oubliés par moment pour mieux les remettre en avant plus tard. J’aime bien la façon dont Outcast se concentre sur des choses assez étranges par moment et surtout très gore comme ce sac avec cet animal mort dedans. La caméra se concentre assez souvent sur ces détails assez dégueulasses. Je me suis fait avoir avec le premier épisode mais je ne me ferais pas avoir avec le second. Bien que cet épisode sont différent du premier, notamment dans l’urgence des choses, le côté viscéral de la série est toujours très présent. Outcast pourrait très bien se concentrer sur des moments de peur intense mais plutôt que de faire ça, la série suggère énormément de choses et propose ainsi de se concentrer autrement sur l’histoire qu’elle veut raconter.

En choisissant de surprendre son téléspectateur, Outcast délivre donc quelque chose de complètement différent de ce que j’avais en tête aux premier abord. Il y a de la violence et de la tension un peu de partout. C’est d’autant plus évident au travers du sermon du révérend Anderson au début de l’épisode. D’une certaine mesure, Outcast me fait parfois un peu penser à Preacher, la série qui vient de débuter sur AMC. Les deux séries n’ont pas forcément la même façon d’aborder leurs sujets mais elles ont des visuels forts qui ont une vraie personnalité et c’est justement là que Outcast fonctionne bien. Dans sa façon de montrer son monde au téléspectateur elle nous plonge dans son univers à sa façon. Outcast nous montrer que son univers horrifique repose en grande partie sur le personnel, sur ce que l’on ne voit pas et que Outcast sait très bien suggérer, car beaucoup de choses doivent être comprises dans l’attente de voir un peu plus de choses par la suite. La série ne cherche pas à répondre à nos questions trop rapidement et elle ne veut pas nous donner l’impression que l’on sait déjà tout mais elle parvient à garder notre attention autrement qu’avec des révélations (pour le moment). Ne serait-ce qu’avec un cliffangher qui donne envie de revenir ou encore en créant un sentiment fort en émotions grâce à un solide flashback.

Note : 7/10. En bref, un bon second épisode confirmant la réussite d’Outcast pour le moment.

Commenter cet article