Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Outlander. Saison 2. Episodes 11 et 12.

28 Juin 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Outlander

Critiques Séries : Outlander. Saison 2. Episodes 11 et 12.

Outlander // Saison 2. Episodes 11 et 12. Vengeance is Mine / The Hail Mary.


On se rapproche petit à petit de la fin de la saison et malgré quelques erreurs inhérents à Outlander, la série parvient à délivrer des moments assez intéressants malgré tout. « Vengeance is Mine » par exemple a du mal à récupérer l’entrain de l’histoire dès le début mais une fois que l’on est dedans, c’est une force que l’on ne peut arrêter. C’est un épisode plein de tension qui se mêle à l’action. Tout commence avec une course poursuite et tout devient alors très rapidement beaucoup plus passionnant et excitant. Après se retrouver coincés dans une église par des soldats britanniques, Claire met en place un plan pour se livrer aux fameux soldats, prétendant d’être une otage et devenant alors une monnaie d’échange pour Jamie, Dougal, Murtagh, Rupert et Fergus pour qu’ils puissent s’en aller. Jamie veut dans un premier temps se livrer en sachant qu’il y a un prix sur sa tête qui vaut le coup mais Dougal va alors lui demander d’arrêter le héros. Dans un sens c’est vrai, Jamie veut toujours être le héros de l’histoire alors qu’au fond on sait que Claire fait plus ou moins la même chose. Malgré leurs différences sur la politique de leur temps, Claire et Jamie ont toujours été très égaux et terre à terre de la même chose. Claire a beau ne pas être acceptée dans la négociation du plan quand les hommes parlent stratégie mais elle est une partie essentielle de cette armée.

Pas seulement à cause de son expertise médicale mais aussi grâce à ses forces et son courage dans des moments difficiles comme celui-ci. Tout cela permet les retrouvailles avec le Duke of Sandringham. C’est clairement un homme détestable mais en guise de vilain, je dois avouer qu’il n’est pas si attachant que ça. Je n’ai jamais spécialement aimé les intrigues impliquant ce personnage car la façon dont sa folie est incarnée est faite avec un angle comique qui ne colle pas vraiment avec ce qui est mis en scène en parallèle. C’est donc une partie de l’épisode qui devient très rapidement cartoonesque et prête à rire. Dommage car je pense que c’est justement là que Outlander se casse un peu la margoulette. Quand une série marche sur un os comme celui-ci, les choses ne sont pas si simplistes que ça. Heureusement pour nous, la série rectifie le tire très rapidement en devenant suffisamment gore afin de satisfaire les besoins du genre pour le téléspectateur. C’est presque dommage de ne pas mieux utiliser Mary dans cet épisode. Encore plus car Mary a été absente durant une bonne partie de la saison, ce qui fait que l’on en viendrait presque à oublier ce qu’il y a derrière ce personnage.

Encore une fois, Outlander reste beaucoup plus originale que beaucoup d’autres séries du genre, notamment car l’histoire qui nous est contée est très différente de ce que l’on pourrait imaginer au premier abord. « The Hail Mary » est de son côté un épisode légèrement différent, impliquant une bonne dose d’émotions. Il fallait bien ça pour nous lancer dans le dernier épisode de la saison. En effet, alors que « The Hail Mary » n’est qu’à un épisode de la fin de la saison, la bataille interne s’intensifie afin de créer de jolis moments d’émotion. Tout ce que Jamie et Claire ont pu faire ne semble pas avoir changé grand chose alors que le destin semble toujours avoir un pas d’avance sur eux. Revisiter l’histoire, surtout pour un évènement aussi important que celui-ci se trouve être assez complexe. C’est aussi ce qu’il y a de plus fascinant dans Outlander, la capacité de la série de sortir un peu des sentiers battus. C’est d’autant plus intéressant que l’histoire se déroule pile poil comme l’Histoire le veut. Au fond, je pense que le manque de twists historiques est le meilleur des twists. Au fond, cet épisode n’est pas vraiment sur Claire et Jamie mais plutôt deux familles différentes et très compliquées. Alex Randall et Colum Mackenzie sont tous les deux en train de mourir au début de cet épisode et tous les deux meurent également à la fin.

La série tente alors de créer un brin d’émotion ce qui n’est pas toujours facile mais aussi de sortir un peu des grandes batailles de certains moments de la saison afin de revenir à ce qui faisait l’originalité de la série par le passé. « The Hail Mary » est aussi un épisode qui marque l’apparition la plus étrange de Black Jack que l’on ait pu voir dans la série. Cela ne veut pas dire que la série abandonne la terreur et la violence qui va avec sa présence. Dans un sens, on a l’impression que Outlander cherche avec cet épisode à humaniser Randall en le rendant beaucoup plus sympathique, un personnage plus rationnel. Par malchance, Outlander ne se concentre pas dans cet avant dernier épisode sur la partie la plus touchante de l’histoire ou en tout cas celle que l’on aurait pu espérer. Et c’est bien dommage. Finalement, Outlander échoue par moment et réussie à d’autres, ce qui reste donc assez compliqué dans son ensemble.

Note : 7/10. En bref, une fin de saison qui se prépare tranquillement.

Commenter cet article