Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Penny Dreadful. Saison 3. Episode 7.

23 Juin 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Penny Dreadful

Critiques Séries : Penny Dreadful. Saison 3. Episode 7.

Penny Dreadful // Saison 3. Episode 7. Ebb Tide.


Les femmes ont toujours été les meilleurs personnages de Penny Dreadful. La semi-conclusion de l’histoire d’Ethan dans l’épisode précédent a été très bénéfique à la série comme le suggère clairement « Ebb Tide ». Presque chaque épisode de la série présente une opportunité pour féliciter Eva Green sous les traits de Vanessa Ives. Cet épisode ne fait d’ailleurs pas exception. Il est vrai que mettre autant de lumière sur Vanessa est un risque pour les personnages secondaires qui gravitent autour et qui pourraient donc rapidement apparaître un peu trop fade. Ou en tout cas, perdre de leur intérêt malgré de belles performances. Il n’y a pas de meilleur moment que maintenant pour rappeler Billie Piper à la rescousse. Cette dernière est parfaite. Sous les traits de Brona Croft dans la première saison elle était déjà sensationnelle. Piper a eu plusieurs chances de briller à l’écran, comme on pouvait déjà le voir au début de la série. Une fois qu’elle renaît sous les traits de la mariée de Frankenstein, Lily, les choses deviennent tout de suite différentes. Lily est en tout cas un personnage qui a nous seulement grandi depuis qu’elle a été réanimé, mais elle n’a aucun souvenir de son passé et a été manipulée par Victor.

Au travers de ses deux vies, elle a souvent été définie par la gente masculine. Elle a une vision différente du monde, mais c’est aussi quelque chose qui m’intrigue dans cet épisode. Sa façon d’incarner la femme forte dans cet épisode est très différent de ce que l’on a pu voir auparavant, en tout cas de mon point de vue. Par ailleurs, Billie Piper est électrifiante lors de la scène du banquet. Ce n’est qu’un exemple de ce que Penny Dreadful est capable de faire, tant visuellement qu’avec son casting. Elle incarne en tout cas ici une femme forte, qui se soulève. Accessoirement, c’est les retrouvailles entre Vanessa et Ethan dans cet épisode qui deviennent quant à elle intéressantes. Cela permet à Penny Dreadful d’aller de l’avant dans les histoires d’Ethan et son père, ce qui commençait à stagner il y a de ça deux épisodes et avant plus ou moins eu droit à une part de conclusion dans l’épisode précédent. Comme Lily et son armée, Vanessa est prête à se soulever. Ses retrouvailles avec Ethan et les autres se passe uniquement d’un point de vue spirituel étant donné que les deux sont séparés par des milliers de kilomètres. Elle a Catriona, qui débarque afin de nous faire comprendre que tout ce que l’on croyait savoir sur les vampires est… faux.

Etant donné que Dracula est un ange déchu, il peut avoir son reflet et sortir en plein soleil, et il ne peut pas être tué non plus par un pieu en bois. Mais il y a un truc. Sous sa forme humaine, il peut être tué comme n’importe qui d’autre et c’est là que Vanessa va pouvoir intervenir. Au travers de cet épisode, les séquences s’enchaînent afin de mettre en scène des femmes toujours plus fortes et importantes. Penny Dreadful veut être féministe dans un sens et c’est pour ça que j’apprécie énormément ce qui est fait ici.

Note : 9.5/10. En bref, un brillant épisode pour les femmes de Penny Dreadful.

Commenter cet article