Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Penny Dreadful. Saison 3. Episodes 5 et 6.

20 Juin 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Penny Dreadful

Critiques Séries : Penny Dreadful. Saison 3. Episodes 5 et 6.

Penny Dreadful // Saison 3. Episodes 5 et 6. This World is our Hell / No Beast so Fierce.


Le passé d’Ethan est alors révélé dans « This World is our Hell ». Bien que cet épisode soit loin de l’austérité de l’épisode précédent, c’est un nouvel épisode qui se concentre sur quelques personnages réguliers de la série, donnant aux autres une pause bien méritée. Mais la mauvaise nouvelle c’est que l’on passe d’un épisode ultra intense avec Vanessa à un épisode sans Eva Green. C’est un peu dur tout de même. La bonne nouvelle c’est que l’épisode donne donc un contexte nécessaire à la première partie de la saison, rempli les trous au sujet de l’histoire d’Ethan et clarifie sa relation avec Kaetenay tout comme son vrai père, Jared Talbot (incarné par Brian Cox). La mauvaise nouvelle c’est qu’une bonne partie de l’épisode joue un rôle d’exposition, délivrant des informations cruciales pour la seconde partie de la saison (et peut-être même plus) mais rendant alors une bonne partie des scènes dramaticalement inertes. En dehors des personnages actuellement dans le sud ouest américain, les seuls réguliers à apparaître dans cet épisode sont Frankenstein et Jekyll. Leurs efforts afin d’étendre les effets du sérum expérimental de Jekyll semblent plutôt bien fonctionner sauf que cela ne donne pas vraiment beaucoup plus d’intérêt à l’épisode.

Au fond, l’histoire d’Ethan est ce qu’il y a de plus intéressant mais c’est surtout aidé par le décor qui sort complètement de cette ambiance développée durant les deux premières saisons qui fait la réussite de cet épisode de Penny Dreadful. Le reste ne sort pas vraiment du lot, délivrant pas mal d’ennui à des tas de choses inintéressantes. Bien entendu, Penny Dreadful cherche encore des idées pour proposer à la seconde partie de la saison quelque chose de neuf sauf que « This World is our Hell » ne fonctionne juste pas comme prévu et c’est bien là le problème de cet épisode. Il m’a tout de même ennuyé durant une bonne partie du temps, ce qui se ressent d’autant plus dans des épisodes longue durée comme cela peut être le cas avec cette série régulièrement. 40 minutes auraient certainement été suffisantes pour un épisode qui, en prenant son temps avec les personnages, déçoit grandement. Dans « No Beast so Fierce » les personnages réguliers ne sont pas encore réunis mais ils sont tous présents et importants. Après deux épisodes qui ont plongé Penny Dreadful dans le passé des personnages et certains personnages isolés, ici la série tente une nouvelle approche légèrement différente.

En considérant la quantité de temps qui a été dévouée à Ethan ces derniers temps et notamment dans l’épisode précédent, c’est assez surprenant de tout cette histoire presque résolue à la fin de cet épisode. Je suis sûr cependant que toutes les ramifications de son rapprochement avec les forces du mal vont continuer d’impacter le reste de la saison. Seulement, étant donné qu’il ne reste que trois épisodes après celui-ci, c’est compréhensible que John Logan et cie sentent le besoin d’accélérer l’histoire vers la fin. L’épisode démarre exactement là où on avait laissé le précédent avec Jared Talbot pointant un pistolet à Ethan, son fils. Et à la fin de l’épisode, la série fait un tour intéressant sur le sujet alors qu’Ethan doit décider s’il doit tuer son père ou bien le laisser vivre, en sachant que Jared n’arrêtera jamais de lui faire du mal à lui et à ses amis. Aucun des deux ne va tirer, mais d’un autre côté c’est assez prévisible. Cet épisode permet également le retour gracieux d’Eva Green. Ce n’est pas l’épisode 3.04 c’est sûr et certain, mais j’aime bien la voir sous un angle différent, plus radieux que ce que l’on a vu jusque là cette année avec le personnage. Cela change dans le bon sens du terme. Du coup, malgré tous les conflits intéressants que Penny Dreadful a pu mettre en scène cette année, ces deux épisodes souffrent par moment. Surtout le premier.

Note : 5/10 et 7/10. En bref, deux épisodes très divergents.

Commenter cet article