Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Penny Dreadful. Saison 3. Episodes 8 et 9.

26 Juin 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Penny Dreadful

Critiques Séries : Penny Dreadful. Saison 3. Episodes 8 et 9.

Penny Dreadful // Saison 3. Episodes 8 et 9. Perpetual Night / The Blessed Black.
SERIES FINALE


Bien que Showtime n’ait encore rien annoncé, ces derniers épisodes de Penny Dreadful semblent nous conduire à la fin inéluctable de la série. Il y a un sentiment de fin qui se construit et le dernier épisode se concluant sur « The End » laisse imaginer que finalement il n’y a rien d’autre à attendre de la part de la série de John Logan. Si « The End » peut vouloir dire la fin d’un chapitre très bien construit, je ne pense pas que cela soit réellement le cas. Je pense que Penny Dreadful est terminée (à mon grand regret d’ailleurs car je trouve cette série fascinante). Cette conclusion (de saison ou de série) est efficace du début à la fin, délivrant des moments forts et riches pour les personnages. Même si Penny Dreadful n’a pas (encore) été annulée, est-ce qu’une version de Penny Dreadful sans Vanessa Ives vaut réellement le coup d’oeil ? Eva Green a mais son empreinte dans cette série et la série ne peut plus s’en détacher. « Perpetual Night » est le second épisode de la saison sans une goutte d’Eva Green dedans. Il y a quelque chose de vraiment intéressant dans cette histoire, laissant Ethan dévasté par rapport au fait que son père l’a rendu ainsi en se moquant complètement des conséquences. Kaetanay est également un loup garou ce qui est forcément important, d’autant plus quand on sait que c’est lui qui a transformé Ethan.

Pourquoi ? Simplement dans le but qu’il sauve le monde un jour. Dorian Gray de son côté incarne toujours ce sentiment de fête qui navigue parfois dans Penny Dreadful. On l’a vu dans l’épisode 7 par exemple avec le banquet et on le revoit encore ici. Avec Lily maintenant entre les mains de Frankenstein, Gray ordonne que son armée de prostituée sorte de chez lui. Seule Justine reste, préférant mourir sur ses deux pieds plutôt que de vivre sur les genoux. A la fin, c’est Lily qui finit par être le personnage le plus intéressant. Elle parvient à mener sa barque jusqu’au bout. Le mystère de la mort de la fille de Brona Croft est quant à lui révéler, s’inscrivant encore une fois sur la liste des choses que la série n’aurait peut-être révélé qu’à la fin de la série suggérant une fois de plus que l’on est justement arrivé au moment tant redouté. C’est aussi touchant que prévu : le bébé est mort frigorifié pendant que Brona était inconsciente dans une allée après avoir été battue. Vanessa fait son retour dans « The Blessed Dark » mais il n’y a pas suffisamment d’elle dans ce dernier épisode en considérant ce qui se passe réellement. « He and I shall write the ending in blood » dit-elle à Dracula quand ce dernier l’informe que le Loup de Dieu est en chemin.

Je ne veux pas de changement de la scène finale d’Eva Green dans Penny Dreadful. Ce serait dommage de casser une aussi belle scène incarnée avec brio par Eva Green mais aussi Josh Hartnett à ses côté. Je pense cependant que le personnage de Vanessa a peut-être trop changé ces derniers temps. On a presque pas vu Dark Vanessa et son passage de « I’m going to shoot Dracula » à « I’m going to rule the End Times with Dracula » a été court tout de même. En seulement deux épisodes la série a changé complètement de bord avec ce personnage. Je pense que l’on ne peut que tirer notre chapeau à John Logan qui a réussi à construire trois très belles saisons de Penny Dreadful. La série a su réimaginer des personnages connus, tandis qu’elle a plongé tout le monde dans le même univers avec des créatures connues de tous, dont là aussi il a été capable de réécrire l’histoire. Notamment Dracula (et donc l’histoire des vampires), Frankenstein et sa créature, sans compter sur Dorian Gray. Penny Dreadful était une série riche avec une atmosphère particulière qui lui était donné par l’univers délicieux qu’il y avait devant nous. Penny Dreadful est unique en son genre et elle va clairement nous manquer si jamais elle n’a pas droit à une saison 4 mais à quoi bon demander mieux, la conclusion faite ici est suffisamment bonne pour ne pas avoir à en réclamer beaucoup plus.

Note : 7/10 et 9/10. En bref, une fin de (série) réussie pour Penny Dreadful.

Commenter cet article

Chris 01/07/2016 01:58

Showtime a annoncé le 21 juin que la saison 3 serait la dernière, donc pas de saison 4, la série est terminée... C'etait a peu près sur tous les sites consacrés aux séries.