Critiques Séries : Person of Interest. Saison 5. Episode 12.

Critiques Séries : Person of Interest. Saison 5. Episode 12.

Person of Interest // Saison 5. Episode 12. .exe.


En guise d’avant dernier épisode de la saison, « .exe » est forcément un épisode difficile. Il pose la question du « et si… » et cela aurait été décevant que cet épisode nous conduise à un season finale d’une heure qui devrait par la suite couvrir tout un tas d’intrigues diverses et variées. Le gouvernement se moque complètement de qui va survivre entre la Machine et Samaritan. Car peu importe celui ou celle qui fait une machine, le gouvernement veut simplement que cela soit fait. Les simulations sont assez intéressantes et permettent réellement de voir les choses autrement, d’entrevoir un monde différent au travers d’une machine qui ne veut pas forcément le bien de tout le monde. Ce que j’ai compris également avec cette série c’est qu’elle est là pour montrer à quel point l’humanité est contrôlée par les machines mais n’en a pas toujours le contrôle total. Le face à face entre Greer et Finch était nécessaire dans cet épisode, non seulement car il en fallait un dans la série, mais également car il permet de nous envoyer dans une toute nouvelle direction. La série démontre à merveille qu’elle est capable de faire énormément de choses dans un épisode qui n’avait peut-être pas besoin d’autant. Mais ce n’est pas grave, on va prendre tout ce que Person of Interest nous propose ici. Fusco est peut-être bien le seul personnage un peu éloigné dans cet épisode mais son travail avec et pour la Team Machine lui a permis d’être quelqu’un d’autre.

La partie Finch/Reese/Shaw est légèrement différente, d’autant plus que Finch se retrouve presque en solo sans ses deux acolytes durant une bonne partie de l’épisode et qu’il a failli mourir (sauvé in-extremis par sa création, la Machine). Ils ont en tout cas tous besoin de travailler ensemble afin de sauver ce qui peut l’être encore. Si le plan de Finch est un peu du suicide, au fond il y a quelque chose de véritablement différent qui se passe, et pas seulement pour le face à face entre Finch et Greer qui donne le climax de l’épisode mais également car Person of Interest a beaucoup plus à raconter qu’elle ne semble le démontrer dans cet épisode. Elle veut que l’on se pose des questions, que l’on se demande aussi « et si… » et je dois avouer que c’est beaucoup plus original que l’on ne pourrait probablement l’imaginer. L’approche de Greer est différente, comme un jeu d’échec, capable de sacrifier un pion (en l’occurence lui-même) afin de sauver son Roi : Samaritan. Mais le risque que Greer met en avant c’est que la Machine pourrait ne pas survivre elle aussi à toute cette histoire. Le virus Ice-9 est donc une bonne intrigue, qui lance l’épisode sur la fin petit à petit de la série. Reese et Shaw sont presque mis de côté à un moment donné pendant que Finch part en croisade, seul. Dans un sens cela reste cohérent. C’est lui qui a créé la Machine, lui qui doit arrêter quelque chose qui a été l’une des conséquences de sa création : Samaritan.

Bien entendu, il y a des tas d’épisodes de Person of Interest qui sont bien meilleur que celui-ci et un peu comme l’avant dernier épisode de Fringe, on a l’impression que Person of Interest ne devrait pas s’arrêter maintenant et qu’elle devrait encore prendre le temps de raconter tout un tas de choses. Sauf que le succès de cet épisode, on le doit surtout au fait que c’est l’avant dernier, que l’on est attaché à l’ensemble et qu’il y a largement de quoi créer de l’émotion forte et riche dans le dernier épisode de la série. Cet épisode rappelle surtout au téléspectateur pourquoi les gentils sont ici les gentils.

Note : 8.5/10. En bref, la fin approche à grands pas.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

ha8ctcrzz6 22/12/2019 02:58

� Likewise, Sethe will be able get back their wasted track record by means of �telling� Precious, with �distance within the functions again, � memories with the earlier, since Morrison publishes articles, �she has been keeping in mind anything your lover obtained lost the woman knew� (Morrison 69, 73).

Nom 17/06/2016 19:22

Vraiment sympathiques tes analyses ;), juste un truc, dans cet épisode, grâce à la simulation, on voit que si la Machine n'avait pas existé Samaritain aurait tout de même vu le jour et Root aurait travaillé sous ses commandes. Donc la Machine n'est pas à l'origine de la naissance de l'autre IA.