Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Person of Interest. Saison 5. Episode 13.

22 Juin 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Person of Interest

Critiques Séries : Person of Interest. Saison 5. Episode 13.

Person of Interest // Saison 5. Episode 13. return 0.
SERIES FINALE


« If you can hear this, you’re alone. The only thing left of me is the sound of my voice. I don’t know if any of us made it. So let me tell you who we were. And how we fought back. »

Person of Interest vient de nous délivrer le plus beau series finale que j’ai vu depuis longtemps, peut-être bien depuis celui de Lost (contesté certes par beaucoup mais qui pour moi est l’un des plus beaux). Il y a un mélange très intrigant dans Person of Interest qui donne à « return 0 » quelque chose de très différent. L’ambiance, la musique électronique de fond sortant tout droit d’un film de Nicolas Winding Refn, tout est très différent. A la fin de l’épisode précédent, la question était de savoir ce que le virus Ice-9 destiné à détruire Samaritan allait créer comme problèmes. On va pouvoir suivre les conséquences dans ce nouvel épisode qui conclu l’histoire de façon assez étonnante. Chacun des personnages apprend quelque chose, tout le monde a son moment d’émotions pure et à la fin le téléspectateur fini en sanglots. Person of Interest n’a jamais été une série cherchant à faire pleurer les chaumières. Elle l’a fait avec la mort de Root, celui de Shaw et encore plus avec celle de Carter mais je crois que c’est la première fois que je ressens autant d’émotions devant cette série. Car l’attachement créé avec l’esprit même de la série, la mort de Reese et la fin de tout cela fait que le téléspectateur ne peut retenir ses sanglots.

En tout cas, pas moi.

La série continue d’être intelligente dans sa façon d’aborder les personnages et l’univers. J’aime beaucoup la structure narrative de l’épisode cassant un peu le modèle habituel en apportant des éléments légèrement différents, notamment dans la mise en scène, dans le choix de la musique, de l’utilisation de la voix de Root comme une sorte de guide tout au long de l’épisode. Ironiquement, dans une série où les petits, nombres sans intérêt peuvent créer des chaos monstrueux, ici c’est la grosse catastrophe qui rend le reste du monde particulièrement petit en dehors de la bataille entre Team Machine et Team Samaritan. Et une fois que la menace est terminée, tout cela est encore plus ressenti au travers de la série et de la façon dont la vie après la bataille est dépeinte par Root. Le monde continue de tourner où rien de particulièrement exceptionnel n’est en train de se passer. Même si la menace est terminée, la série continue dé montrer qu’il y a encore de quoi la faire évoluer dans une nouvelle direction, vers de nouvelles menaces en somme car rien n’est vraiment terminée finalement. La Machine a beau renaître de ses cendres, elle n’en reste pas moins présente comme une façon de relancer ce qui avait déjà raté auparavant. La mort de Reese est symbolique plus qu’un échec de la Team Machine, ce qui permet de jeter au spectateur un flot d’émotions supplémentaire.

Samaritan ne comprenait pas les gens comme la Machine a pu les comprendre de son côté et c’est aussi pour cela que finalement Samaritan est un échec. Greer croyait en quelque chose qui ne pouvait pas fonctionner durablement, qui allait amener à voir des menaces de partout. Quoi qu’il en soit, Person of Interest se termine comme elle devait se terminer avec un magnifique épisode qui rend hommage à tous les personnages. Même à Root dont la voix se fait ressentir comme une présente physique à de nombreux moments. Sa présence en tant que spectre est finalement importante et permet de voir qu’au fond Person of Interest est une magnifique série qui reposait sur la peur de chacun, cette technophobie, cet espionnage constant que la série nous a permis de ressentir à chaque fois. J’ai hâte de voir la prochaine série de Jonathan Nolan, Westworld sur HBO, si la qualité reste aussi merveilleuse dans un registre totalement différent.

Note : 10/10. En bref, un dernier au revoir magnifique.

Commenter cet article

anonyme 06/08/2016 03:23

une série très intéressante . Des personnages fictives? Des faits très proche de la réalité ? je dirais que Samaritain existe bel et bien sauf que ce n'est nullement une machine , ce n'est autre que le samiri ou shamerim en hébreu. C'est l’ante christ qui contrôle tout depuis des milliers d'années grâce à ses serviteurs en attendant qu'il se montre avec son vrai visage le jour venu. Samiri est celui qui a induit le peuple d' israel au péché capital en se courbant devant un veau en or qu'il a crée. En fait ce samiri pouvait voir les anges et c'est seulement quand il prétendra être dieu qu'il deviendra borgne de l'oeuil gauche et il sera tué par le christ en Syrie.

vts 23/06/2016 00:12

8/10 maximum : déjà petit détail il reste 18min quand ils sont dans la banque et quand Finch sort il fait nuit (quand Samaritain lui parle sur écran) et arrivé en haut de l'immeuble il fait super jour mais passons ce détail. On ne parle pas des centaines de mort qu'il y a dû avoir à cause de l'immeuble qui probablement s'est effondré à cause du missile ce qui est plutôt étrange vu que Finch est assez à cheval sur la valeur de la vie humaine. C'est ce qui m'a le plus gêner avec le fait qu'au final la machine n'est pas détruite ??? Alors ça c'est totalement idiot puisque dans ce cas là Samaritain aussi à peut être survécu au final ...
Conclusion: très bon final et très bon épisode mais pas 10/10

Nico 23/06/2016 22:35

Finch demande la confirmation à la Machine que l'immeuble a bien été évacué.

Nikita007 22/06/2016 21:10

Ainsi s'achéve l'une des meilleures séries de ces derniéres années, ce series finale s'est montré à la hauter. Génial !

vts 25/06/2016 12:02

D'accord mais l'immeuble aurait dû s'effondrer au final