Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Preacher. Saison 1. Episode 5.

28 Juin 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Preacher

Critiques Séries : Preacher. Saison 1. Episode 5.

Preacher // Saison 1. Episode 5. South Will Rise Again.


Il est clair que Jesse ne va pas du tout dans la bonne direction. Il pense qu’il est quelqu’un de bon mais il ne l’est pas totalement. Mais c’est aussi ce qui rend le tout aussi sympathique. La scène finale où Odin se lance dans une opération tuerie est un autre moment dont Preacher a le secret, très proche de l’univers comics auquel cette série fait référence. Jesse va dans la mauvaise direction et ce n’est pas seulement parce qu’il utilise sa Voix, c’est le fait qu’il utilise ce pouvoir sans comprendre et même être intéressé par les terribles conséquences que cela peut avoir. Il pense que ce qu’il décide pour les gens est mieux que ce que les gens sont en train de vivre. Que cela soit le deuil, la vengeance, etc. il pense donc que sa pensée prévaut sur celle des autres simplement car il a un pouvoir qui lui permet de faire faire aux autres ce qu’il veut. La scène où il force la mère de Tracy à pardonner à Eugene est vraiment horrible. Tout ce que cela implique derrière tout autant, mais ce qu’il y a de pire c’est que Jesse ne semble pas douter de son comportement et donc aller dans la bonne direction. Il devient dangereux et l’on comprend presque mieux pourquoi des anges décident du ciel pour l’assassiner.

Pour lui, le pouvoir de la Voix vient directement de Dieu ce qui lui donne carte blanche pour l’utiliser comme il le sent. Après tout c’est un homme d’église et si Dieu l’a choisi pour avoir ce don pourquoi ne pas l’utiliser ? Mais Jesse n’a pas changé, il s’est juste trouvé une nouvelle façon de se mentir à lui-même. C’est un bon arc narratif mine de rien et la série l’utilise à son avantage. L’épisode parvient à rassembler plusieurs menaces d’une façon qui permet de rendre certains trucs plus cohérents. Cela permet de construire quelque chose de réellement intéressant autour. Si l’on va devoir attendre le prochain épisode afin de voir ce que tout cela va devenir, j’aime bien ce que Preacher construit au fur et à mesure, jouant avec le téléspectateur. Je sais que si je lis les comics, il y a des tas de trucs que je vais comprendre alors que là, je suis encore dans l’ignorance de pas mal de choses. Un ami à moi s’est mis à les lires et a compris des tas d’intrigues développées depuis le début de la saison alors que les révélations se font attendre encore dans Preacher. Ce ne serait cependant pas un bon épisode de Preacher s’il n’y avait pas quelques détours. Cela reste pour le meilleur bien entendu.

Finalement, il y a aussi Tulip et Cassidy qui ont droit tous les deux à ce qui est peut-être bien la meilleure scène de l’épisode (et peut-être la pire en même temps). Les deux doivent parler des pouvoirs de vampire de Cassidy et bien que cela soit une conversation classique et déjà entendu ailleurs, je trouve que Preacher rend le moment beaucoup plus intéressant que prévu. Il y a une vraie volonté d’originalité dans Preacher qui casse clairement les trucs les plus redondants ou même les plus classiques d’une telle série. Pour le moment, le plus gros problème de Preacher est qu’elle continue de balancer des trucs en plein dans la figure du téléspectateur mais qu’il va falloir attendre pour aller de l’avant.

Note : 8.5/10. En bref, Preacher continue d’avancer sans vraiment nous révéler quoi que ce soit.

Commenter cet article