Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Scorpion. Saison 2. Episodes 17 et 18.

13 Juin 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Scorpion

Critiques Séries : Scorpion. Saison 2. Episodes 17 et 18.

Scorpion // Saison 2. Episodes 17 et 18. Adaptation / The Fast & the Nerdiest.


Comme je l’ai souvent dit, Scorpion est à son meilleur quand elle ne cherche pas à être cohérente. Quand elle ne cherche pas à tout prix à être fidèle à la réalité. Dès qu’il y a des trucs complètement fou, tel que l’avion dans le pilote, le coup de la montgolfière, du barrage, etc. la série prouve qu’elle peut nous divertir et cela fonctionne. Dès qu’elle entre sur des terrains trop conventionnels elle nous perd. En tout cas, moi elle me perd. Et ces deux épisodes sont deux exemples du Scorpion que j’aime et du Scorpion que je n’aime pas trop. « Adaptation » fait partie de ces épisodes dont je ne suis pas le plus grand fan. Notamment quand la série se concentre sur la relation entre Walter et Paige. J’ai l’impression que tout cela est voué à ne pas beaucoup évoluer, que la série ne sait pas trop quoi faire avec eux, qu’elle attend encore et encore. Heureusement tout de même que le cold-open avec Walter et Toby apporte un peu d’humour bienvenu. La série a besoin de quelque chose de ce genre là pour éviter de trop s’enfermer dans des cas de la semaine ennuyeux qui ne font pas vraiment évoluer les personnages. Car de toute façon, Scorpion n’a jamais été reconnue pour être une série qui sache faire évoluer ses personnages.

Sauf peut-être quand l’un de ces personnages meurt au début de la saison. C’est ce genre de choses qui donne envie de s’attacher aux personnages. Rien de plus. Du coup, au delà de la séance de thérapie qui apporte un brin d’humour bienvenu, le cas de la semaine était terriblement ennuyeux. Normalement, ce genre d’histoires est au minimum un peu excitant, mais pas du tout cette fois-ci. Il n’y avait rien de neuf, rien de vraiment intéressant et tout semblait un peu trop superficiel. Il n’y avait pas suffisamment de temps pour creuser quoi que ce soit, du coup l’affaire n’avait rien à nous offrir. Même pas une scène fun qui aurait peut-être pu sortir l’histoire de son ennui terrible. De plus, il n’y avait pas vraiment de danger. S’il était cool de voir Cabe et le drone, je n’ai pas trouvé ça particulièrement efficace. Heureusement pour moi, « The Fast & the Nerdiest » était beaucoup plus sympathique. A commencer par le cold-open avec Sly dans le Juste Prix. La scène est à la fois drôle et bien trouvée. Sly s’amuse, les autres aussi et le téléspectateur est tout de suite plongé dans l’épisode. Bien entendu, cette scène n’est qu’une petite partie de l’épisode puisque nous allons surtout rencontrer Mick, un ancien ami de Cabe incarné par Eric Roberts.

L’arrivée de Mick dans cet épisode apporte un petit bonus. Mick n’est pas un personnage hilarant, mais son côté légèrement mystérieux et le fait que l’on a du mal à l’imaginer ami avec Cabe est une bonne chose. Le téléspectateur peut alors se poser des questions sur le personnage, jusqu’à ce que Scorpion tente de nous attacher à lui malgré tout. Car il fallait bien qu’ils nous permettent de comprendre pourquoi lui et Cabe étaient amis, ce que Cabe doit à Mick et ainsi pourquoi Cabe (et la Team Scorpion) vont lui venir en aide. L’histoire est bien construite, dévoilant petit à petit des éléments pour comprendre Mick. Ensuite, nous avons aussi eu Walter dans un épisode Fast & Furious plutôt fun. J’aurais peut-être adoré que cela soit beaucoup plus centré sur le monde des voitures de course et qu’il y ait donc plus de scènes de course mais la seule scène de l’épisode était déjà plutôt bonne dans son ensemble. Finalement, ce second épisode était divertissant et l’action ne laisse pas vraiment de temps au téléspectateur pour s’ennuyer. Du coup, voilà ce que je cherche quand je regarde un épisode de Scorpion : du divertissement, de l’action et des personnages utilisés de façon judicieuse. Je ne veux pas d’une série qui nous ennuie avec un cas de la semaine complètement foiré.

Note : 3/10 et 6/10. En bref, du pire au plus divertissant…

Commenter cet article