Critiques Séries : The Hush. Saison 1. Pilot & Episode 2 (Singapour).

Critiques Séries : The Hush. Saison 1. Pilot & Episode 2 (Singapour).

The Hush // Saison 1. Episodes 1 et 2. Pilot & Episode 2.


Après Premonition il y a quelques semaines, Mediacorp Channel 5, une chaîne de télévision en langue anglaise basée à Singapour, poursuit son incursion dans le monde des séries avec The Hush, une toute nouvelle série tournée en langue anglaise. Si je n’avais pas été spécialement emballé par Premonition en grande partie à cause de son manque cruel d’intérêt pour ses mystères et de rythme, The Hush est tout de suite un peu plus ma tasse de thé. En effet, la série nous plonger au coeur d’une histoire que l’on a pourtant l’impression d’avoir déjà vu des dizaines de fois auparavant ce qui dans un sens pourrait être une mauvaise chose. Par chance c’est tout le contraire car l’avantage de The Hush est justement de ne pas se dérouler dans une ville que l’on connaît tous avec des personnages dont on a déjà l’impression de tout savoir. En plus de nous plonger dans la culture singapourienne (et asiatique par la même occasion), la série se permet aussi de nous plonger au coeur d’un système d’enquête légèrement différent. Cela me rappelle Blood and Water, la série canadienne tournée en partie en chinois.

Peu avant l’aube, le corps d’un garçon de 16 ans non identifié est retrouvé flottant dans la piscine de The Hush. Dans les couloirs, les voisins échangent chacun des ragots pendant qu’une enquête est menée, créant petit à petit des tensions et révélant des secrets enterrés depuis longtemps parmi les résidents. Qui était ce garçon ? Comment est-il mort ? La vie des résidents sera t-elle la même après ça ?

Blood and Water était un bon exemple de ce qu’une série sur une culture dans un pays peut représenter et surtout ce que cela peut impliquer de bon. Du coup, The Hush est plus ou moins cette bonne représentation que j’attendais. Si le point de départ m’a étrangement fait penser à Melrose Place (à la différence prêt que la personne dans la piscine, on sait qui c’est dans Melrose Place), je pense que la référence n’est pas si bête que ça d’autant plus que dans sa globalité, la série semble prendre pas mal de choses au soap américain. Notamment par rapport aux secrets de chacun et de ce que l’on découvre justement sur chacun des habitants de cette résidence. L’idée est bonne d’autant plus que finalement The Hush sait rester assez efficace dans sa façon de délivrer des révélations au fur et à mesure. Premonition avait énormément de mal à rester accrocheuse car elle ne semble pas trop savoir dans quelle direction aller avec ses personnages et son univers. Il faut dire que le fantastique est quelque chose de complexe (Anomalisa récemment chez les suisses n’était pas la grande réussite attendue malgré là aussi un point de départ un poil plus sympathique).

Du coup, The Hush s’avère être une bonne surprise que je ne m’attendais pas du tout à voir. The Hush est une série que je vais regarder plus longuement afin de voir si la série peut maintenir tout cela sur une saison complète.

Note : 6.5/10. En bref, l’influence Melrose Place est là, mais avec la culture singapourienne, la série délivre quelque chose de plus original que je n’aurais pu l’imaginer.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

tfinb0kiv3 16/12/2019 18:14

Using Software From Other Operating System, Virtual Box