Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Tomorrow When the War Began. Saison 1. BILAN (Australie).

9 Juin 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Tomorrow When the War Began

Critiques Séries : Tomorrow When the War Began. Saison 1. BILAN (Australie).

Tomorrow When the War Began // Saison 1. 6 épisodes.
BILAN


Les australiens se prendre au jeu de la mode des américains d’adapter des films à succès en série. Après Wolf Creek, c’est au tour de Tomorrow When the War Began (Demain quand la guerre à commencé sorti en 2010 directement en DVD chez nous). Avions nous besoin d’une réadaptation de l’histoire du film en série ? Avant de voir la série, je dois avouer que j’étais le premier septique. Bien que Tomorrow When the War Began souffre énormément des défauts des séries australiennes au travers de ce manque cruel d’ambition visuelle, la série propose de vraies réflexions intéressantes mettant en scène les personnages. On reconnaîtra que coté adaptation, celle-ci est réussi. Au départ, tout cela est une saga de John Marsden connue sous le nom Tomorrow sur le sol français. Pour avoir lu les livres, je trouve que l’adaptation reste assez fidèle d’un point de vue scénaristique et c’est le plus important. Le premier épisode nous met alors rapidement dans l’ambiance et je n’ai même pas eu le temps de terminer le premier que j’ai déjà voulu enchaîner avec le suivant, regardant ainsi Tomorrow When the War Began comme un long film de 6 heures.

En revenant de plusieurs jours de camping dans un endroit reculé, huit adolescents réalisent qu'ils sont en guerre et au beau milieu d'une invasion ennemie. Coupés du reste du monde et de leurs proches, ils vont devoir apprendre à se débrouiller s'ils veulent se battre pour leur liberté.

Avec quelques changements opérés tout au long de l’histoire, Tomorrow When the War Began aurait pu être un échec mais au contraire, j’ai trouvé le tout beaucoup plus intéressant que prévu, aidé par des personnages mieux développés que l’on apprend à connaître au fil des épisodes. L’émotion manque cependant par moment alors que dans les livres elle est suffisamment présente pour nous attacher encore plus à cet univers. Peut-être donc que la mise en image de cette histoire fait que je me suis rapidement pris au jeu. Produite pour ABC3, une chaîne australienne, le casting n’est pas très fourni en têtes connues alors qu’ils en sont tous plus ou moins à leur premier rôle dans une fiction. Mais cela n’en fait pas pour autant de mauvais acteurs. Si certains ont des défauts, globalement le niveau est suffisamment bon pour soutenir cette littérature adolescente qui porte tout de même un sujet fort : celui d’une guerre mondiale. Cette histoire de guerre n’est pas simpliste, d’autant plus qu’il y a des tas de dystopies de nos jours sur les écrans. On a ainsi souvent l’impression d’avoir déjà tout vu. Le film Tomorrow When the War Began était sans prétention mais en grande partie réussi grâce justement à cette volonté saine de raconter l’histoire avec des détails qui font mouche.

La difficulté d’une série est de savoir tenir le rythme durant ses six épisodes. C’est ce que Tomorrow When the War Began réussi à faire plutôt bien dans son ensemble avec les bons rebondissements. Notamment le premier épisode qui est plus ou moins le premier quart d’heure du film pour ceux qui l’on voit, et une partie d’Apocalypse (le premier roman). On nous raconte ce qui se passe avec la bande d’amis que l’on va suivre tout au long de la saison et accessoirement se prépare une guerre que l’on suit de très loin. C’est construit de façon intelligente, gérant les moments importants avec une vraie simplicité. Le second épisode nous met très rapidement au coeur de l’action, cassant un peu le côté bucolique des aventures de nos personnages en les plongeant dans ce cauchemar qu’ils sont en train de vivre et qui est malheureusement bien réel. Tout cela a son intérêt encore une fois, notamment de montrer la famille de ces jeunes filles et garçons, de montrer l’état de là où ils vivent (et où ils ont vécu) tout en préparant de leur côté une certaine forme de rébellion. Bon, c’est à petite échelle et par moment il est difficile de croire à ce qu’ils entreprennent mais le plaisir reste entier.

Aussi car Tomorrow When the War Began connaît ses personnages et veut les utiliser de façon intelligente. De ce fait, on ne s’ennuie pas une seule seconde et l’on parvient à entrevoir quelque chose de complètement différent dedans. Grâce à une bonne volonté de la part du casting et de l’histoire, on oublie presque la mise en scène assez terne qui manque cruellement d’ambitions. Brendan Maher (L’île de Nim 2, Strike Back) n’est pas le plus fou des réalisateurs. Il se contente de faire son boulot sans apporter de vraie touche d’originalité. Je ne sais pas si c’est une volonté des producteurs ou de la sienne mais compte tenu de son pedigree de réalisateurs un peu fade, je pense que la faute est la sienne. J’espère bien entendu une saison 2 car l’histoire n’est pas terminée et qu’il y a encore des tas de choses à raconter.

Note : 6.5/10. En bref, une agréable surprise venue d’Australie.a

Commenter cet article