Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : UnREAL. Saison 2. Episode 3.

22 Juin 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #UnREAL

Critiques Séries : UnREAL. Saison 2. Episode 3.

UnREAL // Saison 2. Episode 3. Guerilla.


Je suis un grand fan de télé-réalité. Le Bachelor n’est pas forcément ma télé-réalité de prédilection. Il y a encore quatre ans, je suivais assidûment le bachelor américain et sa déclinaison féminine, Bachelorette. Puis j’ai abandonné, trouvant la mécanique de jeu redondante et certains trucs un peu trop montés. Il n’y a rien de mieux qu’un brin de réalité comme ce que tente de faire UnREAL avec ses candidates. Le but est de les monter les unes que les autres mais naturellement, sans chercher à trop monter les choses. Ce qui me fascine dans UnREAL c’est la capacité de la série de montrer différents aspects des personnages qu’elle dépeint. D’un côté ce sont des personnages créés de toute pièce donc l’on sait que Brandi n’est pas vraiment enfermée. D’un autre côté, la série cherche réellement à aller encore plus loin que la première saison avec ses personnages en poussant un peu plus chacune d’entre elle dans ses retranchements. Peut-être est-ce pour marquer le fait que Rachel est à la tête d’Everlasting plus que jamais et que Quinn est donc dans l’ombre. Pas besoin de rappeler que de toute façon Rachel est la tête pensante du programme et que sans elle le buzz n’est pas gagné. Quinn le sait, Rachel le sait et le comprend encore plus dans la scène finale de cet épisode qui vient en rajouter une couche à son égo. L’égo de Rachel gagne des points et je sens venir la dépression au bout du tunnel, comme ce qui l’avait conduit à se faire virer une première fois de l’émission il y a plusieurs années de ça.

Brandi de son côté est pile poil ce dont UnREAL avait besoin. La série l’utilise brillamment et cherche à détruire le personnage du mieux qu’ils peuvent. Mais pour le bien d’Everlasting et donc des audiences de l’émission. Ils vont loin, très loin, mais c’est ce qui raporte le plus. Brandi est un personnage qui a survécu et elle méritait bien mieux dans sa vie que d’être balancée en plein milieu d’une télé-réalité où chacun peut se moquer. Quinn et Rachel ne savaient peut-être pas que Mary avait arrêté de prendre ses médicaments mais ils savaient exactement ce qu’ils faisaient avec Brandi qui était, comme Rachel l’a décrit à Darius, juste quelqu’un qui cherche des relations. C’est assez fun de voir Chet s’auto-détruire tout seul. Il n’a que de très mauvaises idées et ils les enchaînent. Pour ce qui est de Quinn et Rachel, je pense que leur guerre à venir est réellement ce qu’il y a de plus intéressant là dedans. Coleman est parfait dans le rôle de celui qui pourrait l’aider. Je ne trouve pas ce personnage aussi ennuyeux que Rachel et Quinn semblent le faire savoir. En fait, c’est un nouveau à Everlasting et il ne connaissait pas encore très bien ce monde. C’est la seule voix de la raison qui plus est ce qui est aussi ce dont UnREAL a besoin tout comme Everlasting.

Ce que l’émission a fait de Brandi est terrible on ne peut pas dire le contraire, et il n’y a aucune raison pour Rachel de rester coincé dans cette émission poubelle qui n’est pas digne d’elle et de ses talents. Comme Coleman l’a vu, il y a tout un monde de candidats dehors qui ont envie d’être pêchés, et Rachel pourrait alors faire quelque chose qui nourrit son âme plutôt que la détruire.

Note : 6.5/10. En bref, une fois de plus la série montre la cruauté de la télé-réalité.

Commenter cet article