Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Wrecked. Saison 1. Pilot & Episode 2.

18 Juin 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Wrecked

Critiques Séries : Wrecked. Saison 1. Pilot & Episode 2.

Wrecked // Saison 1. Episodes 1 et 2. All’s Not Lost (Pilot) / Rest in Peace.


Jordan et Justin Shipley se sont amusé à faire une sorte de parodie de Wrecked et le titre du premier épisode « All’s Not Lost » est presque une référence en soi. Cela fait maintenant six ans que Lost a disparu et pourtant, elle reste gravée dans la mémoire de tous comme une série culte. On ne peut pas dire que Wrecked n’est pas inspirée de Lost. La scène du crash sur l’île fait presque référence à Lost à certains moments, sans compter le second épisode là aussi mais sous l’angle de l’humour et de la parodie bien entendu. Dans Wrecked, un vol en partance pour la Thaïlande (hum…) se crash sur une île inconnue (hum…) et un survivant, un brin sexy, débarque pour sauver tout le monde et devient leader du groupe (bon, ils n’ont pas poussé le vice jusqu’à l’appeler Jack Shephard mais cela n’aurait pas été si problématiques que ça). Vous n’êtes toujours pas convaincu que Wrecked est une grosse référence à Lost ? Alors il y a une manette avec dedans une référence à une… île mystérieuse. Si par la suite les choses ne sont pas totalement celles de Lost pour autant, Wrecked fonctionne très bien dans sa façon de construire une histoire bourrée d’humour. A certains moments j’ai retrouvé un peu de The Detour (TBS), Last Man on Earth (FOX) ou même de Very Bad Trip.

Après un crash d'avion, un groupe de survivants doit apprendre à vivre ensemble tout en faisant face à la nature qui les entoure, laissant derrière eux leur petit confort personnel.

Les références à Lost sont bonnes tout de même mais Wrecked ne pouvait pas uniquement fonctionner sur de la grosse référence meta. TBS démontre encore une fois avec cette comédie sa capacité à faire confiance à des créateurs qui ont du nez et qui savent faire de l’humour un brin plus osé, plus original, que ce que l’on a pour habitude de voir. On l’a vu récemment avec Last Man on Earth, une comédie originale qui casse le code de la sitcom traditionnelle. The Detour aussi sur TBS était une belle façon de partir à l’aventure en mélangeant les genres à de la comédie pure et dure. C’est peut-être aussi pour cela que j’ai trouvé qu’il y avait des liens un peu entre ces deux séries et celle-ci. L’ouverture du premier épisode est déjà un grand moment, révélant avant même que l’on entre dans le vif du sujet que Wrecked est complètement barrée. Mais c’est ce qui fait aussi le succès de cette comédie. Chacun incarne forcément une personnalité différente, chacun a son mot à dire sur la situation et pour certains ce sera même une opportunité pour changer leur vie (notamment Danny qui va pouvoir se réinventer en officier de police), mais Owen et Pack, les agents sportifs, ne sont pas si optimistes que ça malheureusement.

Et puis Liam forcément. Ce dernier est là pour voler parfois un peu la vedette mais toujours dans l’espoir de nous faire rire et cela fonctionne même assez bien. Ce Jack Shepard version Wrecked s’avère donc être un personnage fort à la personnalité bien définie. Le travail de ces deux premiers épisodes était d’installer l’univers et les personnages, on peut déjà dire que le plus gros du travail est fait. Il y a même des enjeux (et pas seulement au sujet de l’île mystérieuse à laquelle la série fait référence), ce qui rend le tout d’autant plus intéressant. Je crois que ce qu’il y a de plus gros dans le premier épisode c’est l’inconscience de tout le monde, fêtant presque le fait qu’ils soient en vie et réalisant le lendemain matin ce qu’il y a de plus terrible dans cette histoire : les provisions ont tout été englouties le soir précédent, les boissons également, et les morts doivent être enterrés.

Note : 7/10. En bref, un joyeux bordel qui a tout de la parodie de Lost avec ses références qui vont avec.

Commenter cet article