Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Animal Kingdom. Saison 1. Episodes 6 et 7.

23 Juillet 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Animal Kingdom

Critiques Séries : Animal Kingdom. Saison 1. Episodes 6 et 7.

Animal Kingdom // Saison 1. Episodes 6 et 7. Child Care / Animals.


Il existe la loyauté familiale et puis il y a la famille Cody. Dans « Child Care », quelque chose devient claire : ne faire confiance à personne en dehors de la famille. Même pas votre prof de lycée. Les vraies motivations de Ms. Anderson sont maintenant plus claires que jamais et étrangement, elles sont un peu moins bizarres que je n’aurais pu le penser au premier abord. Elle ne cherche pas à draguer J alors qu’elle est sous couverture afin de découvrir des tas de choses sur la famille Cody. Elle a été prise en flagrant délit d’achat de drogue à un flic sous couverture et maintenant on lui demande de faire tout ce qui est en son possible afin de faire parler J. La révélation autour de Ms. Anderson permet d’apporter un petit peu de piquant à un épisode qui en avait sacrément besoin. Mais Alexa va devoir pousser ses limites et faire tout ce qu’elle peut pour découvrir ce que la famille Cody cache. J’ai adoré le moment où elle demande si ses supérieurs lui demande de coucher avec un garçon de 17 ans. Les intrigues commencent à toutes se rejoindre les unes les autres et l’implication de Ms. Anderson a du sens désormais. Etant donné que J est le personnage le plus vulnérable pour le moment, elle est la parfaite personne afin de le faire parler.

On voit aussi à quel point Nicky et sa famille sont particulièrement importants dans l’histoire. Nicky est dans les parages depuis le début mais désormais leurs familles sont impliquées et Baz a un plan pour une escroquerie qui pourrait avoir des conséquences personnelles. J est clairement notre porte d’entrée dans l’univers d’Animal Kingdom. Il comprend des choses sans pour autant être au courant de tout, mais c’est un garçon intelligent. Après tout, il est beaucoup plus intelligent que bien de ses frères qui ne pensent pas comme lui. J va de toute façon devoir décider qu’il veut faire partir des coups de la famille Cody ou non. Smurf a été assez claire sur le sujet. Il est claire qu’elle est en charge et qu’elle n’est pas prête à laisser tomber son petit empire. Elle maintient un vrai contrôle et un vrai pouvoir sur ses fils. Ces derniers ne peuvent pas fonctionner et former une unité sans elle. C’est l’une des choses que Animal Kingdom a le plus réussi. En effet, la série sait parler de problèmes familiaux et de familles dysfonctionnelles ce qui change un peu de ce que l’on a pour habitude de voir. Smurf est donc surtout un ange gardien pour eux, là pour les sortir de sales situations. Le titre de l’épisode colle parfaitement à la thématique de celui-ci.

Une fois que l’on a compris ce que Animal Kingdom voulait faire de son univers, on comprend mieux pourquoi des épisodes comme « Child Care » fonctionnent et accessoirement comme « Animals ». Le cliffangher de « Child Care » était vraiment intéressant alors qu’il vient justement rappeler à quel point tout peut partir en sucette du jour au lendemain dans la famille Cody. Et J pourrait bien être la brique dans la marre que tout le monde va devoir éliminer. Dans le film original il me semble que J passe l’arme à gauche pour les mêmes raisons, afin de protéger la famille Cody. Du coup, je me demande si Animal Kingdom va oser faire la même chose car cela voudrait aussi dire se passer de J qui est devenu l’un des meilleurs personnages de la série au fil des épisodes (ou en tout cas l’un des plus intéressants). Au fond, Smurf est une femme brisée. Elle sait gérer ses affaires mais elle n’est pas heureuse et cela se ressent. Grâce à « Animals », la série nous en révèle un peu plus sur le personnage de Mama Cody et dans un sens c’est assez triste. Smurf peut être une femme de pierre et maintenant on comprend mieux pourquoi. Cela n’a pas été facile pour elle de grandir de cette façon avec une mère comme la sienne : drogues, sexe, rock-n-roll et des braquages.

Ce n’était clairement pas le modèle que l’on peut demander de la part d’une mère. Si la façon dont Alexa a été coincée est un peu facile et ridicule (le coup de la drogue ? franchement ? depuis quand acheter la drogue pour sa consommation peut nous envoyer en prison ?), sa supérieure a aussi envie de faire tomber J alors que ce dernier prend tous les risques en racontant ce qu’il sait sur sa famille. L’une des forces de cet épisode est donc le flashback de Smurf qui nous permet de comprendre un peu mieux un personnage emblématique de la série. Après cet épisode il n’en reste déjà plus que 3 et j’ai hâte de voir la saison 2 que TNT a commandé avant même de terminer celle-ci. L’évolution de l’univers et des personnages change de ce que l’on peut voir dans le genre actuellement. A certains moments, Animal Kingdom me fait énormément penser à SouthLAnd et le fait que John Wells soit derrière Animal Kingdom n’est finalement pas étonnant à cette ressemblance. La série démontre encore une fois à merveille ce dont elle est vraiment capable.

Note : 6.5/10. En bref, la série suit son chemin.

Commenter cet article