Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Dead of Summer. Saison 1. Episode 2.

11 Juillet 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Dead of Summer

Critiques Séries : Dead of Summer. Saison 1. Episode 2.

Dead of Summer // Saison 1. Episode 2. Barney Rubble Eyes.


Je pense que l’une des erreurs de Dead of Summer est de tenter des éléments surnaturels d’apparition, de cauchemars surréalistes qui perdent un peu ce qui aurait justement pu faire le sel de cette série. Je m’attendais à un slasher pur et dur, avec tout ce qu’il y a de plus réaliste dedans et le seul truc surréaliste aurait dû être la façon dont le tueur apparaît tout le monde. Si l’idée d’introduire des éléments sataniques n’est pas forcément une mauvaise idée, sans compter toute l’histoire des esprits et des conséquences que cela peut avoir, j’aurais adoré que les choses évoluent différemment. Alex Powell de son côté est clairement en train de devenir le meilleur personnage de Dead of Summer et ce même s’il a pu faire des trucs un peu étrange, je l’apprécie. Les flash-backs d’Alex sont peut-être un peu too-much et n’étaient pas nécessaire. On a l’impression que la série veut nous faire croire que tout le monde est un suspect, que tout le monde mérite d’être tué, mais rien ne semble réellement fonctionner. Fort heureusement que le Camp Stillwater est un lieu un peu plus propice à ce genre de séquences. Certes, on n’aurait jamais pu savoir que Alex venait de Russie si l’on n’avait pas vu les flashbacks de cet épisode.

Par ailleurs, l’esprit peut savoir ceux qui peuvent le voir et il décide donc de se révéler aux enfants et plus tard à Blotter. Qu’est-ce que Blotter a vu ? Était-ce une armée de fantômes ou bien une pile de corps de ceux qui n’ont jamais pu quitter le Camp Stillwater ? Je me demande au fond si ceux qui vont mourir dans Dead of Summer ne vont pas mourir dans le but d’une certaine forme de rédemption. Je ne serais pas surpris que la série trouve un moyen de nous dire qu’elle est un purgatoire et que le Camp Stillwater est un lieu pour qu’ils payent pour leurs actions passées. J’espère sincèrement que les enfants vont quitter le camp dans le prochain épisode, ce serait un peu plus réaliste. Certaines séquences romancées viennent un peu gâcher le plaisir et c’est dommage. Comme la relation étrange entre Deb et Joel. Elle cache des tas de choses au sujet de ce camp et de son histoire mais je doute qu’elle sache beaucoup plus de choses au sujet du « Tall Man » qui est en train de tourmenter tous les campeurs. Elizabeth Mitchell ne brille pas nécessairement par sa capacité à être intéressante. La série ne lui donne pas grand chose c’est sûr mais cela ne veut pas pour autant dire qu’il n’y avait pas beaucoup plus à attendre. Finalement, Dead of Summer doit muscler ses personnages et son histoire afin de nous donner envie de réellement en voir plus.

Note : 4/10. En bref, malgré quelques scènes sympathiques, le manque de rythme me déçoit encore.

Commenter cet article