Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Madam Secretary. Saison 2. Episodes 15 et 16.

24 Juillet 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Madam Secretary

Critiques Séries : Madam Secretary. Saison 2. Episodes 15 et 16.

Madam Secretary // Saison 2. Episodes 15 et 16. Right of the Boom / Hijriyyah.


Avec Henry infecté par un élément radioactif, Liz doit être sur tous les terrains. « Right of the Boom » était un bon point de départ et dans cet épisode, Liz était déterminée à l’idée de trouver qui est derrière l’attaque terroriste qui a touché son mari. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé la façon dont Madam Secretary parvient à appréhender l’histoire de l’attaque terroriste. Ce n’était pas ce qu’il y avait de plus facile et pourtant, le scénario sait permettre à l’ensemble être intense. Et l’on va pouvoir voir un côté différent de Liz ce qui ne fait que l’humaniser encore un peu plus. C’était tellement étrange de voir Liz aussi vulnérable que dans cet épisode. Liz est généralement celle qui a confiance en elle et de la force mais cet épisode vient surtout nous rappeler que l’on est tous des êtres humains avant tout. La façon dont Liz plonge dans le travail afin de venir à bout de toute cette histoire m’a fasciné, peut-être aussi car justement Madam Secretary est une série qui sait très bien ce que cela peut représenter. La conversation entre Liz et Henry était tellement touchante mine de rien. C’est pour ce genre de choses aussi que la série sait rester authentique et forte. Elle nous plonge dans la vie de ses personnages et parvient à nous proposer quelque chose de vraiment efficace à sa façon.

On savait très bien que Henry allait s’en sortir mais malgré tout on ne peut s’empêcher d’avoir mal pour lui, peut-être car Madam Secretary arrive à nous faire croire à ce qui se passe. Le traitement tant géopolitique que familial est ultra réaliste et la série appuie donc son propos sur des détails qui font son succès depuis le début. Madam Secretary est pourtant une série de l’ombre, dont peu de gens parle mais qui parvient à continuellement nous offrir de très jolis épisodes comme ceux-ci. Cette année, Madam Secretary a décidé de donner beaucoup plus de place à Henry alors que l’an dernier il était très secondaire. Je dirais même que d’une façon globale, la saison a donné plus de place aux histoires familiales de Liz et cie. J’aime bien les scènes de petit déjeuner en famille (notamment quand Liz tente de faire des oeufs brouillés pour son mari). C’est ce genre de moments qui fait aussi l’unité de la série et nous rappeler que derrière la politique il y a toujours une histoire de famille. Les histoires de terroristes sont très actuelles et avec ces deux épisodes, Madam Secretary veut venir à bout d’une cellule terroriste en commençant par mettre en place une équipe d’hommes qui pourraient en venir à bout.

Cela avait du sens et l’idée de Liz était bonne. Et je suis content que Henry ait joint l’équipe, peut-être dans le but encore une fois de lier un peu plus les histoires de Liz et Henry. « Hijriyyah » a plusieurs messages à faire passer mais c’est surtout un épisode qui m’a beaucoup plu par rapport au fait que Liz est en train de devenir une vraie warrior. Dans ce second épisode, Liz va obtenir des informations sur le lieu où serait caché Jibral Disah. Nous allons aussi enfin pouvoir voir Henry dans l’action, ce qui était un changement narratif bienvenu lui aussi. J’apprécie particulièrement comment ils ont intégré Henry dans la vie professionnelle de Liz. J’ai aussi apprécié le fait que toute la famille ait de la chance à partager du temps en famille. J’ai beau apprécié les intrigues politiques, j’ai toujours apprécié la partie la plus familiale de Madam Secretary. Du coup, l’introduction du petit ami de Stevie permet de varier un peu les plaisirs pendant qu’en parallèle, la vie professionnelle de Liz et Henry se transforme petit à petit en une sorte de cauchemar vivant. Puis dès que la famille a connu ses légers développement, on revient à la géopolitique et surtout sur le terrain alors que se joue la chasse aux terroristes. Si la première partie de la saison a plutôt bien joué l’histoire russe, cette seconde partie pourrait jouer de façon intelligente une crise terroriste au Moyen Orient.

Et au fond, l’histoire est d’actualité vu ce qui se passe avec Daesh en Syrie (et les conséquences que l’on connait en France notamment). Si j’apprécie toujours les histoires de conspirations, je me demande cependant de quoi va être fait la suite de la saison.

Note : 6.5/10. En bref, en géopolitique ou en famille, Madam Secretary continue de développer son univers avec brio.

Commenter cet article