Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Mr. Robot. Saison 2. Episode 4.

29 Juillet 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Mr Robot

Critiques Séries : Mr. Robot. Saison 2. Episode 4.

Mr. Robot // Saison 2. Episode 4. init1.asec.


Elliot Alderson n’a jamais fait confiance à ses rêves. Mais dans un sens, Elliott ne s’est jamais fait confiance à lui-même et cela se ressent depuis le pilote de la série dans ses moments en voix off où il semble remettre en cause tout ce qu’il pense. Cependant, son inconscient est quelque chose dont il a peur et cela peut se comprendre. Il sait très bien ce qui peut se passer quand il ne contrôle pas et qu’il se laisse aller dans le fond de son propre esprit. C’est là qu’il perd du temps, qu’il fait des choses dont il ne se souvient pas. C’est le moment où le fameux Mr. Robot prend le contrôle et quand l’identité qu’il a construit prend le dessus avec l’incapacité de sonner la sonnette d’alarme. Elliot a cependant de quoi évoluer dans ce nouvel épisode. Quand Leon demande simplement à Eliot « Do you dream, Elliot », on comprend tout de suite que la question va être plus compliquée qu’il ne paraît. A certains moments, la complexité des rêves et du conscient dans Mr. Robot me rappelle celle d’Inception et je ne serais pas surpris que l’inspiration du créateur vienne de là. Cependant, ce que l’on sait également avec les rêves d’Elliot, c’est que ce dernier détient des morceaux d’un puzzle brisé. Pour la première fois, Elliot voit quelque chose de positif dans ce qu’il rêve.

En parlant énormément de rêves, cet épisode pose une fois de plus la question de la notion de réel et de subconscient. C’est un jeu d’échec pour Elliot qui doit regagner le contrôle de ses pensées. Et le jeu d’échec devient réel en plus d’être une métaphore. Alors qu’Elliot pense que Mr. Robot est un pas devant lui, les choses vont rapidement devenir intéressantes et sortir du lot. Car la série propose de répondre plus simplement à la question la plus complexe de l’esprit d’Elliot que l’on ne pourrait probablement l’imaginer. L’occasion se présente de plus en plus d’éliminer Mr. Robot de son système et sincèrement, je trouve que c’est une excellente nouvelle. Mr. Robot a beau s’appeler Mr. Robot, elle n’a pas besoin de Mr. Robot à proprement parler. En tout cas ce n’est que mon humble avis mais l’histoire de la série fait que l’équilibre est très étrange. Mais cette étrangeté fait aussi la fascination du téléspectateur pour ce qui est présenté. Le jeu d’échec était une belle façon de donner une image au problème qu’est en train de vivre Elliot. Mr. Robot est pleine d’images de ce genre là et elle délivre alors tout un tas de belles surprises du genre. Mais tout le monde est en train de rêver aussi dans cet épisode, même si ce sont de choses totalement différentes.

Les rêves de Darlene altèrent sa perception de la réalité alors que la paranoïa résultant de son combat contre Evil Corp est en train de se ressentir dans tout ce qu’elle voit et fait. Ce point de vue là est important et permet aussi de rappeler qu’il n’y a pas qu’Elliot dans Mr. Robot et que les autres personnages ont eux aussi une importance. Enfin, il y a Angela, dont l’histoire est probablement la plus ambitieuse de toutes. Elle pense qu’elle a réussi à rassembler les pièces du puzzle Phillip Price et pourquoi ce dernier est tellement intéressé par elle, sauf que c’est légèrement différent. La semaine dernière, la mention de la Dark Army laissait supposer le retour de Whiterose et de ce point de vue là, Mr. Robot n’a pas déçu. L’arrangement entre Price et Whiterose va même beaucoup plus loin que l’on aurait probablement pu l’imaginer. La saison ne fait que commencer et pourtant Mr. Robot n’est pas prêt de se terminer. J’ai hâte de voir la suite telle une addiction à une drogue.

Note : 10/10. En bref, l’état de rêve me fascine.

Commenter cet article