Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Mr. Robot. Saison 2. Episodes 1 et 2.

18 Juillet 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Mr Robot

Critiques Séries : Mr. Robot. Saison 2. Episodes 1 et 2.

Mr. Robot // Saison 2. Episodes 1 et 2. unm4sk-pt1.tc (Part 1) / unm4sk-pt2.tc (Part 2).


La première saison de Mr. Robot était une surprise étonnante, celle d’une série qui sortait du lot. La révolution ne fait que commencer et l’image que renvoie cette série continue d’être celle d’une histoire d’anarchiste qui sont en guerre contre le monde qui nous contrôle. Ils rêvent d’un monde sans tous ces éléments digitaux qui contrôlent nos vies ce qui dans un sens est presque l’antithèse du fait qu’ils sont tous très forts sur leurs ordinateurs. Elliott Alderson de son côté est en repos, mais il continue de s’échapper de quelque chose qu’il ne peut échapper. J’aime beaucoup le dédoublement de la personnalité d’Elliott et la façon dont à la fin de la première saison nous découvrions quelque chose que l’on soupçonnait depuis quelques temps : Elliott est Mr. Robot. Ces deux premiers épisodes ne perdent jamais de temps afin de nous plonger au coeur de cette saison 2. Les épisodes passent alors très rapidement, ce qui est presque un défaut puisque l’on n’a pas le temps de digérer ce que l’on a vu que l’on a l’impression que l’on nous badigeonne encore de tout un tas d’autres intrigues et de développement de personnages. Les lieux, les personnages, les intrigues, etc. tout bouge très rapidement.

Mais quand on a vu la première saison, on comprend que c’est quelque chose qui a fait le succès de Mr. Robot auparavant. La série continue de nous mettre dans un état de confusion totale. Il faut que l’on se souvienne alors des personnages que l’on connaît, de comment on les connait et quel rôle chacun d’entre eux joue dans la série. Les deux épisodes ont beau jouer le jeu de la confusion ils prennent également le temps de nous replacer les personnages dans leur contexte. Mr. Robot est une série intelligente qui a envie de nous plonger dans le même état de crise que ses protagonistes ce qui change de pas mal de séries qui nous excluent bien souvent du propos. Tout cela est notamment aidé par des éléments du quotidien ou une apparition de Barack Obama qui a enregistré une fausse conférence de presse pour la série. C’est la preuve aussi de la véritable force de frappe de la série, de sa capacité à surprendre le téléspectateur en étant complètement imbriquée dans le monde que l’on connaît. Après tout, on sait aussi que la technologie nous maîtrise et il y a des messages qui passent constamment (notamment lors de la destruction d’un téléphone, ou encore la séquence de la Bank of E une fois le cheval de Troie installé, sans compter l’incendie des liasses de billet en plein Central Park). Mr. Robot aime enchaîner les séquences les plus mémorables afin de rappeler au téléspectateur la force du message délivré.

Et cela fonctionne très bien. Darlene pensait que les choses iraient mieux après le hack de Evil Corp mais plutôt que ça, tout semble pire encore aujourd’hui. Tout au long on ne peut décrocher, les personnages sont continuellement en train d’évoluer, en train de délivrer quelque chose. Pendant que Evil Corp tente de rallier ses supérieurs et de gérer la tempête, Phillip Price semble être très différent des personnages habituels que l’on voit dans des séries avec ce genre d’histoires. Le CEO d’Evil Corp est donc toujours un personnage emblématique qui incarne quelque chose et le moins que l’on puisse dire c’est que cela fonctionne très bien. Tyrell Wellick de son côté est toujours porté disparu et Elliott veut maintenant le retrouver comme nous nous avons envie de le retrouver. Je suis plus excité que jamais à l’idée de voir ce que Mr. Robot a encore en stock pour nous. La saison 2 vient juste de commencer et il y a déjà tellement à décortiquer dans notre esprit. La série nous torture mine de rien afin de nous laisser dans une sorte de paranoïa constante, ce qui change de ce que l’on a pour habitude de voit. A la fin, le second épisode s’avère peut-être un peu plus clair et permet de balancer les pistes de la saison de façon peut-être un peu moins étrange. Le mystère reste cependant entier sur tout un tas d’éléments introduits l’an dernier et accessoirement poursuit cette saison.

Note : 9/10. En bref, un retour sans faute.

Commenter cet article