Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Outcast. Saison 1. Episodes 4 et 5.

11 Juillet 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Outcast

Critiques Séries : Outcast. Saison 1. Episodes 4 et 5.

Outcast // Saison 1. Episodes 4 et 5. A Wrath Unseen / The Road Before Us.


Les pièces maîtresses du passé de notre héros Kyle Barnes sont révélées petit à petit. « A Wrath Unseen » vient nous rappeler que l’on ne peut pas échapper au passé. L’épisode débute alors sur des funérailles et il semblerait que tout le monde à Rome doive faire avec le traumatisme, comme si chacun des habitants de la ville était endeuillé. La mort est quelque chose de très important dans l’univers d’Outcast et la série en fait bon usage. Il y a une scène intéressante au miment où Kyle se demande s’il doit dire quelques mots au sujet de Norville et qu’apparaît alors Sidney, aka l’homme mystérieux en noir que l’on pourrait bien voir comme la mort incarnée. Bien que l’épisode ne soit pas aussi viscéral que le premier de la série et son intense séquence d’exorcisme, il y a une paranoïa ambiante et de la tension permanente qui donne un vrai rythme à l’ensemble. Et Outcast utilise cette tension à bon escient. Donc quand le Révérend a son rendez-vous en tête à tête avec Patricia et qu’elle lui pose des questions, le flash-backs qui suit vient souligner la tension du moment. Le Révérend Anderson garde des grigris de ses précédents exorcismes, offerts par des familles qui ont apprécié son boulot.

Outcast continue d’utiliser par moment le jumpscare afin de nous faire peur et cela fonctionne à plusieurs reprises. Notamment car la série est captivante et que dès qu’un brin de musique casse un peu ce que l’on avait pour habitude de voir alors les choses changent légèrement. Cet épisode est légèrement différent des 4 précédents. Il nous permet d’aller plus loin dans l’histoire. La série trouve l’horreur dans certains éléments qui font aussi le succès de son histoire. La maison de Megan est un lieu sûr mais les souvenirs touchants d’une famille sont tous liés avec des traumatismes passés, et tous liés les uns aux autres. La maison n’est pas hantée mais la personne l’est. Chacun de nous l’est. Ce qui donne réellement de l’intérêt à cet épisode c’est la révélation qui entoure le Révérend Anderson et ses précédents exorcismes. Le travail qui a détruit sa famille en somme. « The Road Before Us » est à côté de ça un épisode dans le prolongement qui permet de poursuivre l’aventure une fois de plus. Après la séquence des verres à la fin de « A Wrath Unseen », il fallait bien que la série vienne nous en dire un peu plus. Si en lui-même l’épisode est solide, c’est surtout car il nous permet encore plus de plonger dans l’histoire de Kyle.

Ce dernier va devoir faire face à son passé à nouveau. Mais avant tout la scène d’ouverture de l’épisode me rappelle la première séquence de la série dans le pilote et me rappelle The Whispers. Les séries d’horreur avec des enfants sont souvent les plus intéressantes à condition que le tout soit bien utilisé. Ici, c’est le cas et l’on a envie d’en voir beaucoup plus. Kyle entre alors en contact avec Allison Baker (incarnée par Kate Lyn Sheil) et nous permet aussi de revenir sur le passé de notre héros, de sa vie de mariage heureux avant que les choses changent quand Allison est possédée par un démon. La possession dont est victime Allison va causer des problèmes avec Amber, leur fille. Si découvrir plus de choses sur la relation entre Allison et Kyle m’a beaucoup plus, Outcast a au moins le mérite de sortir un peu des sentiers battus. C’est un épisode qui cherche à préparer la suite de la saison, le deuil d’une relation et les retrouvailles en même temps. L’incident avec Allison permet réellement à Kyle de faire d’autres choses. Des questions sont posées et des enjeux créés alors que l’on peut se demander si Allison est capable d’accepter la vérité sur la possession démoniaque et le fait qu’elle ait fait du mal à Amber. Est-elle finalement capable de faire face à son passé elle aussi ?

C’est une question que Outcast pose intelligemment. Finalement, Outcast reste donc curieusement une série différente de celle que j’avais imaginé au départ. Si je retrouve des trucs d’Intruders, de The Whispers, et de bien d’autres séries du genre, cela ne fait pas pour autant défaut à la série. En effet, Outcast est de bien meilleure facture que les deux séries que j’ai pu citer.

Note : 8/10. En bref, la série continue son ascension.

Commenter cet article