Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Outcast. Saison 1. Episodes 6 et 7.

29 Juillet 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Outcast

Critiques Séries : Outcast. Saison 1. Episodes 6 et 7.

Outcast // Saison 1. Episodes 6 et 7. From the Shadows it Watches / The Damage Done.


Outcast est une série qui reste tout de même un brin compliquée. J’aime bien les séries fantastiques avec des environnements comme celui-ci. Notamment car j’aime beaucoup Preacher dans un registre assez proche cet été. Même si Outcast n’est pas Preacher et que les deux ont des qualités complètement différentes sur certains points, je dois avouer que je ne m’attendais pas nécessairement à ce que la série aille dans cette direction. Chaque personnage a son but et trouve rapidement une place dans l’univers d’Outcast. Bien entendu, tout n’est pas toujours aussi lisible que l’on ne pourrait l’espérer. Le révérend Anderson a perdu la boule et cela se ressent d’autant plus dans « The Damage Done ». En tout cas c’est ce que les habitants doivent penser après toute sa tirade sur le Remembrance Day. Dans un sens, l’univers de Outcast sait très bien se délier dès qu’il en a envie. On comprend alors certains passages (notamment le révérend qui enferme cet homme et le libère à la fin de « From the Shadows it Watches »). Il y a toujours quelques belles séquences de jump score, ne serait-ce qu’avec cette vieille dame qui au départ m’a fait légèrement peur avant de m faire rire dès qu’elle est retrouvée tétanisée. Tout n’est pas toujours facile à comprendre dans cette série mais elle sait s’y prendre.

C’est bien pour cela que j’apprécie réellement ce que Outcast tente de mettre en oeuvre et ce même si je reste persuadé qu’il y a toujours quelques problèmes dans la mécanique de la série. Les questionnements de chacun des personnages permettent de passer un bon moment, et surtout de donner une certaine forme de rythme à la série. Cependant, il n’y a pas vraiment de doute que le fils délinquant de Patricia est le responsable qui a dessiné le pentagrame sur le mémorial. Il a vu tout ce qui est arrivé au révérend Anderson entre les mains de Sidney à la fin de l’épisode 6 et lui et ses amis ont peint des graffitis sur l’Eglise précédemment. Si la scène finale avec le pentagrame n’est pas nécessairement celle qui m’a le plus donné envie de voir la suite, il faut bien avouer que le fait qu’il y a un témoin aide beaucoup Outcast. Tout cela nous laisse imaginer que le garçon pourrait bien être l’un des démons mais alors ce serait un peu naze. Je n’ai pas envie que les choses soient aussi simplistes mais plutôt que Outcast cherche à creuser un peu son esprit. Ce n’est pas surprenant de voir le révérend être complètement dépassé par ce qui se passe dans sa ville. Sa ville est pleine de démons dont il ne peut pas se séparer et il a eu le plaisir de rencontrer le Diable en face à face.

Ce que je ne comprends pas c’est comment le révérend peut être si audacieux de confronter Sidney après ce qui s’est passé. Il n’a pas réussi à laver la ville de ses petits démons alors comment peut-il penser qu’il va réussir à se débarrasser du Diable en personne ? Ou alors il pense que c’est le test ultime que lui envoie sa foi, que s’il peut se débarrasser de lui, alors il pourrait se débarrasser de tous les autres. Ce n’est pas si bête si l’on y pense. Heureusement que Kyle est toujours dans les parages afin de sauver les fesses de tout le monde. Et en l’occurence ici du révérend à la fin de l’épisode. C’était une scène d’action assez intense où le révérend Anderson appelle Sidney au milieu du parc. Rien que le coup du barbier au milieu de l’épisode était déjà un bon moment, tendu comme il se doit. Finalement, même soi Outcast n’a pas toujours de sens ou en tout cas n’est pas toujours brillante elle a le mérite de tenter d’être autre chose, une autre proposition que ce que l’on a pour habitude de voir. Le premier épisode des deux était un peu plus mou que le suivant. Les jump scares restent efficaces mais je ne suis pas sûr et certain qu’une série puisse reposer uniquement là dessus.

Note : 5/10 et 6.5/10. En bref, Outcast se reprend en main petit à petit.

Commenter cet article

Pascal Scaille 30/07/2016 14:37

@delro le Diable ? Je ne pense pas que ce soit lui...