Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Roi Julian ! L’élu des lémurs. Saison 2. BILAN.

10 Juillet 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #All Hail King Julien

Critiques Séries : Roi Julian ! L’élu des lémurs. Saison 2. BILAN.

Roi Julian ! L’élu des lémurs // Saison 2. 16 épisodes.
BILAN


Après une première saison assez inventive mais pas exceptionnelle, cette saison 2 peut prendre le temps de développer les personnages et l’univers. Avec 16 épisodes, le moins que l’on puisse dire c’est que cela fonctionne mieux comme ça. En permettant d’étendre un brin l’univers de Madagascar (tout en conservant son humour), All Hail King Julien continue son aventure autour de l’un des personnages les plus égo/ex-centrique de l’histoire de la franchise cinématographique. La difficulté de faire cette saison 2 c’est de savoir quoi raconter. Les séries Dreamworks sur Netflix sont de bonnes idées mais toutes ne sont pas forcément bien exploitées à mon humble avis et c’est justement là qu’il y a un léger problème. En dehors des Croods que j’ai beaucoup aimé (et j’ai hâte de voir la saison 2), je trouve que dans son ensemble cela manque d’un petit truc. Ce que j’ai apprécié dans cette saison 2 c’est le fait qu’ils donnent une direction différente aux personnages, permettant ainsi leur développement sous jacent. Ce n’était pas gagné, surtout que la série met un peu de temps à décoller par moment et certains épisodes plus faibles ne font pas grand chose pour faire évoluer l’histoire. Au contraire, je dirais même qu’ils la font reculer.

Au travers de Julien notamment, la série trouve une façon de casser un peu la dynamique redondante qu’il y avait autour du personnage dans le film et la première saison afin de faire des choses totalement différentes. Certes, les aventures sont bon enfant et restent assez classiques pour une série Dreamworks. On retrouve un peu le même schéma dans Dragons (qui fonctionne apparemment très bien sur Netflix depuis qu’ils ont repris la série). Il y a donc une aventure chaque épisode avec en trame de fond des éléments à suivre sur les personnages. Cela ne manque pas de bonnes trouvailles et le scénario sait dans quelle direction aller afin de nous surprendre suffisamment. Les enfants seront en tout cas ravi, à la fois pour le personnage qui reste un peu frappé, mais aussi car l’univers fait voyager. On change des décors de séries animées habituelles et tous les fans de Madagascar seront donc heureux de retrouver leur lémurien préféré. Si j’aurais adoré que cela aille parfois un peu plus loin, notamment dans le sous texte et que All Hail King Julien tente d’être autre chose qu’une série pour enfants mais plus accessible pour les adultes (qui auraient pris conscience du fait que les fans de Madagascar ont grandis), alors cela aurait pu être la saison 2 parfaite.

Tout ce qui est fait ne fonctionne donc pas forcément mais l’ensemble des personnages est au rendez-vous, pour le meilleur comme pour le pire. En cherchant à nous raconter les aventures du petit personnage en guise de prequel, All Hail King Julien a donc le choix de faire ce qu’elle veut, sans nécessairement être trop liée à ce qui a été fait auparavant avec le lémurien qui avait déjà bien évolué au travers de la franchise cinématographique. All Hail King Julien illustre aussi la valeur comique des seconds rôles qui a toujours été importante. Dans Dragons notamment, les seconds rôles jouent un rôle plus important que le héros. Certes, ici All Hail King Julien a l’avantage d’avoir un héros frappadingue ce qui aide forcément à entrevoir les choses autrement. En prenant un angle toujours très simpliste, All Hail King Julien n’est pas la meilleure comédie animée du moment mais elle permet de passer un agréable moment. Les enfants seront contents, les parents aussi de pouvoir laisser leurs enfants devant des aventures bon enfants. C’est cependant toujours dommage de ne pas retrouver la voix VO de Sacha Baron Cohen qui était l’officielle des films. A la place, Danny Jacobs se cherche encore un peu ce qui est dans un sens un petit problème mais cela ne fait pas pour autant une raison de ne pas jeter au moins un coup d’oeil.

Je suis sûr que chacun retrouvera au moins un élément qui lui plaît. C’est la magie des Dreamworks, reposant sur des machines ultra simplistes mais qui savent très bien où appuyer afin de créer instantanément l’amour du public. Le Roi Julian a donc encore un petit avenir devant lui puisque la saison 3 a débarqué en juin et comporte 13 nouvelles aventures toute fraîches.

Note : 5.5/10. En bref, sans casser des briques, All Hail King Julien permet de passer un bon moment avec la mécanique huilée des Dreamworks. Cela ne mange pas de pain mais cela reste un met à déguster pour les enfants.

Commenter cet article