Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Suits. Saison 6. Episodes 1 et 2.

23 Juillet 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Suits

Critiques Séries : Suits. Saison 6. Episodes 1 et 2.

Suits // Saison 6. Episodes 1 et 2. To Trouble / Accounts Payable.


A l’issue de la saison précédente, Mike Ross partait en prison afin de payer pour son escroquerie, sa tromperie. Harvey a beau être derrière lui et le cabinet également, cette histoire l’a tout de même conduit en prison et a conduit la firme à la banqueroute et aux chantages divers et variés. Ces deux premiers épisodes tentent de mettre en place les enjeux de la nouvelle saison en plus de nous remettre dans le contexte de la fin de saison passée. Tout ce qui se passe en prison avec Mike est un peu ronronnant pour le moment. Les rebondissements sont assez clichés et prévisibles. On ne se concentre malheureusement pas suffisamment sur ce que ressent Mike en prison, sur la réflexion que Suits pourrait avoir avec le personnage. Du coup, on se coltine des intrigues en carton dans un univers carcéral tout aussi cartonné. C’est dommage car l’ambition est pourtant présente et au fond cela reste une belle perspective pour la suite. En effet, la série a su créer des enjeux autour de l’incarcération de Mike qui pourraient le mettre en danger et rendre le truc un poil plus palpitant mais l’entrée en matière était sacrément mal fichue. Je dois avouer que Suits nous a habitué à beaucoup mieux mais je pense aussi que les scénaristes ne sont pas des spécialistes de la série carcérale, juste de la série judiciaire.

Du coup, dès que Mike tente de prendre son rôle de grand défenseur les choses sont un peu plus intéressantes. Il peut tenir tête à des gens, se faire des ennemis, en espérant que Suits sache se dépatouiller de tout cela car Mike est là pour un bout de temps. En effet, le créateur de la série a annoncé que Mike ne sortirait pas tout de suite de prison et qu’il compte bien profiter de tout cela afin de réorganiser la série dans une toute nouvelle direction. Cela change de ce qui avait été fait avec White Collar quand le héros va en prison et en sort deux épisodes après. J’aime bien ce qui se trame en parallèle avec Harvey et Jessica, et accessoirement Rachel. On est plus proche du Suits que j’aime et surtout de ce que j’attends de la part de cette série. Louis de son côté reste un élément presque comique dans un environnement de plus en plus sombre. Cette année, la série ne compte pas trop rigoler avec nous mais au contraire nous prouver que l’incarcération de Mike a des conséquences pour tout le monde et notamment la firme. Harvey n’a de cesse de croiser des gens qui veulent lui mettre des battons dans les roues, que cela soit dans le premier épisode à cause d’un prisonnier qui veut se venger sur Mike ou encore cette histoire qui va se finir avec un tableau que Harvey adorait disparu.

Au travers de ces deux épisodes, on peut donc dire que Suits tente des choses et qu’elle ne cherche pas vraiment à rester sur ses lauriers. Malheureusement, on s’ennuie une bonne partie du temps car les enjeux sont installés de façon très étrange. D’un côté cela avance rapidement et d’un autre on a l’impression que la série veut déjà ralentir la cadence. Je ne dis pas que voir Mike en prison est une mauvaise idée non plus mais Suits n’en fait pas la grande épopée que cela devrait probablement être et c’est déjà un autre problème. Les femmes de la série restent quant à elle un peu au second plan. Que cela soit Donna ou Rachel, sans parler de Jessica, elles n’ont pas vraiment la part belle des choses. Leurs apparitions sont toujours des rayons de soleil (surtout Rachel et Donna), mais la série a besoin de leur redonner une place au milieu de tous les chamboulements que la série est en train de connaître. Si la firme coule et Mike est au fond du bac en prison, la série compte bien profiter de cela afin de rappeler que la vie n’est pas un conte de fée et qu’il y a toujours de quoi payer les conséquences de nos actes. Cependant, même si la métaphore est bonne, je ne suis pas sûr et certain qu’elle soit exploité de la meilleure façon qu’il soit et c’est bien dommage.

Note : 4.5/10. En bref, je me suis ennuyé face au manque de crédibilité que donne la série à certains éléments pourtant pertinents.

Commenter cet article