Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Night Of. Saison 1. Episode 2.

19 Juillet 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Night Of

Critiques Séries : The Night Of. Saison 1. Episode 2.

The Night Of // Saison 1. Episode 2. Subtle Beast.


Ni le détective Box, ni Jack Stone n’en ont à faire de Nasir. Le premier suspect de l’épisode précédent est toujours dans la tourmente, tout en sachant que ce n’est pas lui le responsable de ce terrible meurtre sinon ce serait beaucoup trop facile. Pour Box, cette affaire représente une chance d’avoir la vérité et que la justice soit servie, et la majorité des preuves pointe Nasir du doigt. C’est donc une bonne façon de conclure l’affaire et d’être le héros. Mais comme Stone l’indique et Box plus tard, l’instinct de détective des deux personnages sent tout de même quelque chose qui cloche dans toute cette affaire. Nasir n’a pas du tout le profil de quelqu’un qui pourrait commettre un acte aussi brutal. Cet instinct est suffisant pour donner de l’énergie à la recherche du vrai tueur. Dans le cas de Box, j’ai beaucoup aimé la présentation de l’affaire dans le bureau du procureur général. C’est un moment important qui permet aussi de rappeler que nos personnages sont humains avant tout et que ce ne sont pas des super-héros. Stone de son côté est probablement le plus opportuniste des deux. La vérité ou plus précisément la version de Nasir de la vérité n’est d’aucun intérêt pour lui. Stone ne défend pas Nasir car il est convaincu de son innocence, mais plutôt car cela pourrait être une affaire qui pourrait lui être bénéfique dans sa carrière.

The Night Of nous offre alors tout un tas de tensions familières entre les avocats de la défense et le reste du système pénal américain. D’un point de vue judiciaire, je dois avouer que The Night Of est plus originale que beaucoup d’autres. Elle nous plonge de façon originale dans un univers que l’on a l’impression d’avoir vu des dizaines de fois (en mieux) dans d’autres séries. C’est un angle important qui permet aussi de donner un ton différent à The Night Of. La série avait réellement besoin de ça pour sortir un peu de ce sentiment parfois très classique qu’elle aborde depuis le début. Ce second épisode continue à prouver la qualité de la série, tant visuellement, que d’un point de vue du casting ou encore de l’écriture. L’épisode repose principalement alors sur les qualités du premier épisode, faisant fleurir ce qui représente The Night Of à son meilleur. Cela passe par des détails (comme l’obsession de Stone avec son eczéma) afin de nous rappeler que l’on n’est pas dans une série grossière et policière que l’on aurait l’impression d’avoir vu des dizaines de fois. Il y a aussi un sentiment intemporel au milieu de tout ça, comme si le temps n’était pas vraiment défini. Certes il y a des choses qui nous raccroche à la temporalité réelle de la série, mais tout reste différent.

L’aventure de Nasir se termine avec son arrivée à Rikers Island. Le voyage et l’entrée dans la prison représentent des moments terriblement intenses, beaucoup plus que tout ce que l’on avait pu voir auparavant dans la série. The Night Of a compris la tension qu’il devait y avoir dans ce moment et l’a représentée intelligemment. On a envie de voir beaucoup plus que tout ça dans les futurs aventures de The Night Of et je suis persuadé

Note : 9/10. En bref, la série continue de briller.

Commenter cet article

Johan 21/07/2016 18:55

Je suis particulièrement fan de cette série également. Un sans fautes jusque maintenant.