Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Night Of. Saison 1. Episode 3.

28 Juillet 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Night Of

Critiques Séries : The Night Of. Saison 1. Episode 3.

The Night Of // Saison 1. Episode 3. The Dark Crate.


Quelle délicieuse série policière mine de rien. Le temps qu’elle a mis pour éclore valait réellement le coup. Pourquoi Naz décide de décliner l’offre quand son père lui dit qu’un super avocat veut prendre son affaire pro bono ? Dire qu’il aime bien Jack Stone n’est pas une réponse, même si tout le monde ne voit pas du tout l’homme comme le père de Naz. Mais implicitement, il y a une réponse : Stone, dans tout cela, semble avoir suffisamment d’intérêt pour se présenter et passer du temps avec Naz, dans le but de former une connection avec lui. Bien entendu, comme nous l’avons vu la semaine dernière, ce serait naïf de penser que Stone s’intéresse à Naz mais il s’intéresse suffisamment à l’affaire et ce que cela pourrait être pour son futur pour prendre Naz sous son aile. Il est celui qui amène des vêtements à Rikers, il est celui qui dit à Naz qu’il va faire un dépôt sur son compte. Tout cela n’est pas fait par simple bonté de coeur. Après tout, il fait tout cela en pensant que les 50 000 dollars qu’il pourrait gagner à la fin vont lui permettre de rembourser son investissement. J’aime beaucoup l’histoire de Stone mais aussi celle de Naz alors que cet épisode se concentre sur des aspects légèrement différents de l’histoire. Après tout, les deux premiers épisodes faisaient surtout la part belle au policier et à l’enquête, cet épisode est plus centré sur le premier suspect, incarcéré à Rikers Island et sur son avocat, etc.

Comment Naz peut bien sembler apprécier Abigail Crowe alors qu’elle n’a jamais pris le temps de le rencontrer ? C’est difficile de juger la façon dont la série passe le temps. L’univers de la prison est dépeint de façon très intéressant, très sombre. On sent que The Night Of ne veut pas nous montrer Rikers Island comme beaucoup de séries policières. On est alors proche de quelque chose de glauque, presque de ce que Oz pouvait incarner (et ce n’est pas étranger de savoir que Oz était sur HBO comme The Night Of). La façon dont la prison imprègne l’épisode change de ce que l’on a pour habitude de voir. On a même envie d’en voir encore plus. Dans un sens, The Night Of n’est pas une série sensée raconter qu’une seule histoire : l’intrigue policière. Non, elle peut raconter tout un tas d’autres choses sur la vie de ses personnages et c’est clairement ce qui se passe ici. Dès le moment où Naz a été arrêté, The Night Of a dépeint son histoire au travers du système judiciaire et criminel américain. Il ne pourra jamais survivre, laissé seul, sans l’aide de personne, mais l’avantage ici c’est que The Night Of sait nous plonger dans son univers. Sans compter sur les parents de Naz qui aiment leur fils et croient en son innocence. Le fait que Crowe offre de défendre leur fils pro bono était beaucoup plus important que le fait qu’elle ait offert de le défendre beaucoup mieux que Stone.

Finalement, The Night Of sait très bien ce qu’elle fait et au fil de ce troisième épisode, on se rend compte de toute la complexité et l’intelligence de la série. La série excelle dans sa façon de capturer les éléments les plus intéressants du système judiciaire américain.

Note : 9/10. En bref, la série continue de briller à sa façon.

Commenter cet article