Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : UnREAL. Saison 2. Episode 5.

6 Juillet 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #UnREAL

Critiques Séries : UnREAL. Saison 2. Episode 5.

UnREAL // Saison 2. Episode 5. Infiltration.


Quand le twist d’Everlasting arrive à la fin de l’épisode, UnREAL casse alors tous les plans de Rachel. Ce que voulait Rachel c’est faire parler de l’émission autrement que les scandales, revenir aux fondamentaux et notamment à la naissance de cette romance entre deux personnages afro-américains, la première fois dans toute l’histoire de l’émission. Cela avait de quoi être accrocheur mais ce n’est pas de l’avis de Quinn qui va tout faire pour ruiner ce beau petit couple qui est en train de se construire à l’écran. Ruinant à la fin les chances de chacun de vivre quelque chose de bien en dehors des caméras. Jeremy est allé trop loin. Il va finalement craquer et c’était de toute façon prévisible. C’est toujours une question de temps avant que quelque chose de ce genre là n’arrive dans une série comme celle-ci. Je pense que son temps dans la série a besoin de s’arrêter là, non pas qu’il n’a rien apporté mais simplement il n’a rien apporté de réellement brillant. Je crois que je suis d’accord avec Rachel au sujet de toutes les décisions qu’elle a prise durant cette saison 2 pour le moment. Bien évidemment elle a fait des tas de choses discutables dans la saison 1 mais elle n’a jamais voulu transformer sa vie en enfer. Jeremy de son côté fait tout pour embêter Rachel.

Coleman va s’assurer que Rachel puisse se venger mais Rachel veut probablement faire les choses à sa façon, notamment car on la connaît particulièrement perfide et capable de tout un tas de choses. On peut dire ce que l’on veut au sujet de Rachel, elle a prouvé dans cet épisode qu’il y a une ligne qui ne doit pas être franchie. Quinn est quant à elle allé beaucoup trop loin avec l’histoire des caméras lors de la petite scène de Darius et Ruby. Elle rompt un contrat mais s’en moque complètement. Le pouvoir de Quinn semble indestructible au premier abord mais je suis sûr et certain que tout ce qu’elle fait sans regarder les conséquences va lui revenir en pleine figure à un moment donné de la saison. L’arrivée de John Booth, incarné par Ioan Gruffudd était la bienvenue. Il semble être une version beaucoup plus pimpante de Chet ce qui nous arrange car Chet avait tendance à devenir un peu irritant à la longue. Quinn n’est pas aussi bonne que l’an dernier malgré tout. Elle a ses répliques ici et là mais rien ne vaut ce que UnREAL faisait l’an dernier du personnage. Là, on se retrouve plus avec des trucs moins sympathiques. Cela ne veut pas dire que le rythme n’est pas soutenu comme il se doit, bien au contraire. La série continue d’explorer tout un tas de choses et le twist final d’Everlasting alors que Darius éteint la bougie de Ruby est un moment terrible.

On a l’impression que UnREAL a joué avec nous sans nous donner toutes les cartes. On vit ce moment comme un téléspectateur de la télé-réalité de rencontres. On ne sait pas vraiment ce qui se passe d’autant plus qu’il n’y avait pas de signes avant-coureur pour dire que cela ne pouvait pas fonctionner avec ces deux là. Certes il y avait les manigances de Jeremy, de Quinn, etc. mais cela ne veut pas pour autant dire que cela devait mettre cette histoire en péril. Les deux étaient tellement bien ensemble mine de rien. « Infiltration » était en tout cas bien mieux que l’épisode précédent mais il est loin de la perfection aussi.

Note : 7/10. En bref, un épisode qui remet certains éléments au centre de son histoire pour son bien.

Commenter cet article