Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : UnREAL. Saison 2. Episode 6.

13 Juillet 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #UnREAL

Critiques Séries : UnREAL. Saison 2. Episode 6.

UnREAL // Saison 2. Episode 6. Casualty.


Après les errances de ces derniers temps, « Casualty » permet à UnREAL de retrouver son aura. Mais c’est aussi un épisode qui permet de voir des résultats par rapport aux actions réalisées dans les épisodes précédents. Je suis tellement fasciné par la façon dont cette série parvient à gérer ses personnages et son univers, tout en changeant réellement. Car il y a des tas de différences entre la première et la seconde saison et j’ai déjà envie de revoir la saison 1 car j’ai l’impression d’être passé à côté de quelque chose. Rachel et Quinn ont beaucoup changé, pas forcément en bien même si pour le plaisir du téléspectateur cela reste bien meilleur. Cette saison, les deux femmes n’ont fait que se mettre sur la tête mais chacun va pouvoir se souvenir aussi de ce que l’autre représente pour elle. Car Quinn est capable de défendre Rachel mine de rien, même après tout ce qui est arrivé dans la première partie de la saison. Et puis bon, Quinn qui s’en prend à Jeremy afin de défendre Rachel est l’un des meilleurs moments de toute la saison. Peut-être même dans les meilleurs moments de toute l’histoire d’UnREAL.

La différence la plus notable entre les deux saisons reste les candidats. Au delà de Ruby avec qui nous avons passé pas mal de temps, aucun des candidats de la saison ne semblent vraiment faire entendre leur voix. Gael et Chantal semblent avantagées, Tiffany a ses problèmes de père. C’est un peu trop maigre pour nous donner envie de voir plus de ces personnages. Mais parmi les personnages de la saison, Beth Ann apparaît comme l’une des sélections les plus intéressantes. Mis à part une blague digne de Donald Trump, la série n’avait pas fait grand chose autour d’elle alors que son personnage de racisme notoire était justement parfait pour Everlasting, d’autant plus dans une saison comme celle-ci. L’histoire est tout de même assez forte mine de rien car elle implique tout un tas de choses, non seulement pour la famille de Beth Ann. Mais pas seulement. Désormais, elle est enceinte, ce qui pourrait faire énormément de buzz bien entendu et Rachel compte bien utiliser tout cela à son avantage. Rachel est bien la dernière personne qui devrait donner des conseils mais quand elle fait tout son petit discours sur le fait qu’elle ne connaît pas son père biologique et que son père est quelqu’un qui a su l’élever sans problème et qu’elle ne regrette rien, le message est clair.

Rachel est très forte pour gagner la sympathie des candidates dans le but de leur faire faire tout ce qu’elle veut. Beth Ann est donc parfaite dans cet épisode, me rappelant un peu l’épisode du coming out de Faith l’an dernier. Les deux épisodes se ressemblent, pour le message fort qu’ils tentent de faire passer au travers d’un jeu toujours plus machiavélique. Rachel n’a de toute façon rien d’autre à part Everlasting et Quinn le sait très bien. En la protégeant, Chet et Quinn jouent presque des rôles de parents pour Rachel. Virer Jeremy était de toute façon la meilleure chose à faire. Réalisé par Shiri Appleby, l’épisode sait mettre en lumière son univers et ses personnages de façon judicieuse. J’ai hâte de voir la suite (et fin) de la saison.

Note : 8.5/10. En bref, probablement le meilleur épisode de la saison.

Commenter cet article